Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Recyclage des chaussures : un pilote industriel annoncé en Nouvelle-Aquitaine

Déchets  |    |  Philippe Collet

Revalorem, un spécialiste du recyclage des articles de luxe, Zalando, Decathon et le groupe Eram annoncent le lancement, avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, du « premier programme européen d'innovation sur la recyclabilité des semelles [de chaussures] ». Dénommé Reshoes, ce programme doit donner naissance à un pilote industriel capable de séparer et trier les semelles.

L'installation sera implantée à Bidart (Pyrénées-Atlantiques), sur la plateforme Cetia spécialisée dans le tri et le démantèlement automatisés des articles textiles et chaussures. Cette plateforme a été lancée, il y a six mois, par le Centre européen des textiles innovants (Ceti) et l'École supérieure des technologies industrielles avancées (Estia).

Les partenaires annoncent un budget d'un million d'euros pour « [lever] les principaux verrous technologiques ». « Le programme est ouvert aux marques et aux industriels désireux de [le] rejoindre », ajoutent-ils.

Objectif : traiter 1 000 chaussures par jour

Concrètement, l'objectif est de lancer, en mars 2023, une première ligne automatisée. Ce pilote industriel pourra traiter 1 000 chaussures par jour. Il devra détecter les matières à l'arrachage des semelles, puis les trier et les préparer pour proposer des gisements prêts à recycler. Cette première unité permettra de « tester la faisabilité du processus développé par le Cetia avant son déploiement à grande échelle ». L'unité sera en mesure de traiter tous les types de chaussures (luxe, ville et sport) et d'assemblage (semelles collées ou assemblées et cousues).

« L'enjeu est de taille : la chaussure, en France, représente 8 % des volumes de textiles, linge de maison, chaussures (TLC) mis sur le marché, soit 224 millions de paires », expliquent les partenaires. Aujourd'hui, les chaussures ne sont pas recyclées, faute de technologie pour séparer la semelle de la partie supérieure (appelée tige).

Réactions1 réaction à cet article

 

Amusant, j'aurais tout connu. Mon grand-père était cordonnier de formation, il a vécu le développement de la "société de consommation". Et maintenant je répare les chaussures et articles en cuir avec ses outils! Facile de faire durer, mais c'est parfois moins joli. De même pour les voitures et les vélos... Par ailleurs il faut noter que toutes les voitures de luxe à x millions sont vendues de suite, tout comme les yachts, et autres objets de "luxe". Il y a 2 mondes, mais sur la même planète.

28plouki | 06 septembre 2022 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]