Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Recyclage des terres : deux premiers sites labellisés Recyterre

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Deux premiers sites sont labellisés Recyterre, annoncent la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) et le Syndicat des entreprises de déconstruction, dépollution et recyclage (Seddre), le 16 février. Il s'agit du site de la société Verdipole à Santes (Nord) et de l'écocentre nord de Brezillon situé à Longueil-Sainte-Marie (Oise). Ils « ont su démontrer leur maîtrise dans la gestion des terres qu'ils prennent en charge et des matériaux issus de leurs procédés de traitement lors des audits réalisés par le bureau d'études EODD Ingénieurs Conseils et validés par le comité de suivi du label », indiquent Federec et le Seddre. Le label leur est attribué pour trois ans.

Le label Recyterre a été lancé en juillet 2019 par Federec et le Seddre. Il « doit permettre aux donneurs d'ordre d'identifier les plateformes d'acceptation et de traitement des terres en mesure de recycler les terres excavées (hors déchets tunneliers) et d'aiguiller ces flux vers des installations ICPE garantes de la maîtrise de l'impact environnemental des terres excavées et d'identifier des entreprises productrices de matériaux issus du recyclage respectant les qualités techniques et environnementales attendues », résument les deux acteurs.

Recyterre assure aux utilisateurs de matériaux recyclés le respect de standards de qualité environnementale  et technique de ceux-ci, et le respect de standards en matière d'exploitation des sites de valorisation des terres non dangereuses inertes. Il « dynamise [aussi] la filière pour que la part d'emploi de matériaux recyclés sur le marché connaisse une véritable croissance dans les années à venir ».

À l'origine, la création de Recyterre répond à un besoin exprimé par la Société du Grand Paris (SGP) dont les chantiers devraient générer environ 45 millions de tonnes (Mt) de terres excavées. SGP souhaite que ces volumes importants soient « gérés dans l'exemplarité environnementale ». Le label a ainsi été conçu par les deux fédérations professionnelles, en partenariat avec la SGP et avec le soutien de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) Ile-de-France. La Région Ile-de-France, l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) Ile-de-France, la Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (Driee) et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) ont aussi été associés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Solution de protection incendie pour convoyeurs - Firefly ConveyorGuard™ BERTHOLD FRANCE SAS