En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Résidus de pesticides dans l'alimentation : la France parmi les mauvais élèves d'Europe

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Résidus de pesticides dans l'alimentation : la France parmi les mauvais élèves d'Europe

Le panier moyen européen contiendrait peu de résidus de pesticides, indique l'agence de sécurité européenne (Efsa), dans son rapport 2016 sur les résidus de pesticides dans l'alimentation. L'étude porte sur des pommes, du chou pommé, des poireaux, de la laitue, des pêches, des fraises, des tomates, du seigle, du vin, du lait de vache et de la graisse de porc. Au total, 84.657 échantillons ont été analysés, pour 791 pesticides. "Plus de 96% des échantillons analysés (…) se situent dans les limites légales et environ 51% sont exempts de tout résidu quantifiable", indique l'Efsa. Selon cette dernière, les risques alimentaires aigus (à court terme) et chroniques (à long terme) liés à ces niveaux de résidus de pesticides sont faibles.

En France, 6,4% des échantillons testés dépassent les limites réglementaires de résidus de pesticides. Elle se situe ainsi parmi les mauvais élèves avec Malte (10,7%), le Luxembourg (8,3%) et les Pays-Bas (7,5%).

Les taux les plus faibles sont retrouvés dans le seigle (0,7%), le chou pommé (1,1%) et les fraises (1,8%). En revanche, les pommes (2,7%) et les tomates (2,6%) affichent les taux de dépassement des limites légales les plus élevés. A noter : "le dépassement des limites légales a été observé dans 2,4% des échantillons de produits provenant de pays de l'UE ou de l'EEE et dans 7,2% des échantillons provenant de pays non membres de l'UE".

Les aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge respectent dans 98,1% des cas les limites autorisées et, dans 89,8% des cas, ils sont exempts de résidus quantifiables. Concernant les aliments bio, "98,7% se situaient dans les limites légales et 83,1% étaient exempts de résidus quantifiables" en 2016.

Réactions1 réaction à cet article

 

Rapport EFSA (je sais que vous méprisez cette agence que vous insultez régulièrement):

"84.657 échantillons ont été analysés pour 791 pesticides"
"Plus de 96% des échantillons analysés (…) se situent dans les limites légales et environ 51% sont exempts de tout résidu quantifiable".
"En France, 6,4% des échantillons testés dépassent les limites réglementaires de résidus de pesticides."

Ce que ne disent pas les tenants du "Bio" c’est que le rapport EFSA dit : "16.9% des produits Bio ont des résidus de pesticides en 2016, contre 14.2% en 2015".
+ 2.5% en 1 an !! Pourquoi donc des pesticides dans un système agricole qui se vante de ne pas en utiliser...
Parmi les produits utilisés en Bio ont trouve du DDT, du Brome (toxique), de l’hexachlorobenzene, imidaclopride, azadirachtine, du Tétrachlorométhane (carbon tetrachloride) ou encore de la dieldrine… pourtant tous interdits en agriculture conventionnelle... (ils seraient "salis" par les méchants ?)
Sans parler des oeufs Bio au Fipronil… en 2017
Un décryptage ?

Albatros | 02 août 2018 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager