En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : le ministère annonce une révision du tarif d'achat pour les installations inférieures à 100kW

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Ecologie indique qu'il saisira cette semaine le Conseil supérieur de l'énergie et la Commission de régulation de l'énergie (CRE) "d'un projet d'arrêté portant le tarif d'achat à 18,4 centimes d'euros par kilowattheures" pour les installations photovoltaïques inférieures ou égales à 100 kWc qui remplissent les conditions de l'intégration simplifiée au bâti. Pour rappel, au cours du dernier trimestre (c'est-à-dire du 1er juillet au 30 septembre 2012), les installations inférieures à 36 kWc bénéficiaient d'un tarif d'achat de 18,42 centimes d'euros par kilowattheures et, pour les installations situées entre 36 et 100 kWc, le tarif d'achat était de 17,50 centimes d'euros par kilowattheures. Les premières pourraient donc voir leur tarif gelé et les secondes leur tarif augmenter de 5,1% plutôt que d'enregistrer une nouvelle baisse trimestrielle.

Le ministère précise que ces installations pourront également bénéficier d'une bonification de 10% accordée en fonction de l'origine des panneaux, mesure déjà annoncée lors de la conférence environnementale. A cette occasion, le gouvernement avait également annoncé le plafonnement à 20% de la baisse annuelle des tarifs d'achat et l'augmentation des volumes cibles sur lesquels est basée la baisse trimestrielle des tarifs d'achat. De nouveaux appels d'offres pour les installations supérieures à 100 kWh devraient également être lancés.

Réactions15 réactions à cet article

 

Il faut être un peu fou pour installer des panneaux avec ce prix de rachat !

RealWheel | 01 octobre 2012 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et tout çà pour acheter en Chine des panneaux dont la fabrication a consommé de l'électricité chinoise à base de charbon.
La production de ces panneaux demande une quantité d'électricité de l'ordre de 10 fois la production annuelle du panneau
Comme en France 10% de l'électricité est faite aux combustibles fossiles Il faudra que ces panneaux soient encore en fonctionnement dans 100 ans pour que l'on commence à faire une économie de rejet de CO2...
Il n'y a donc aucun intérêt écologique (sauf au sens politique du mot).
Si le surcoût versé aux propriétaires de panneaux avait été investi dans la recherche, nous serions propriétaires de technologies faisant de la France le leader de ces technologies et la vrai écologie y aurait gagné.

VD69 | 02 octobre 2012 à 09h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis tout a fait d'accord avec toi RealWheel, continuons à privilégier le nucléaire, d'autant que les centrales Françaises semblent les plus sûres d'Europe selon les derniers rapports. Relançons aussi les centrales à charbon, c'est bon pour les bronches.
Que c'est bon de ne pas voir plus loin que le bout de son nez !!!

Electra1200 | 02 octobre 2012 à 09h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Imaginons,

Dans la poursuite de ma précédente contribution, imaginons que la recherche française puisse proposer des panneaux deux fois plus performants en rendement et consommant deux fois moins d'électricité à la production ( chiffres non utopiques).
En deux ans et demi ces panneaux auraient remboursé l'électricité consommée.
Et si nous fabriquons ces panneaux en France pour les installer en Chine, en moins de deux mois, la planète commence à avoir économisé du CO2.

100 ans dans un sens, 2 mois dans l'autre. Cela vaudrait le coup !

VD69 | 02 octobre 2012 à 10h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce serait très bien de pouvoir fabriquer ces panneaux en France mais ce n'est malheureusement pas le cas. Pourquoi l'Europe ne mène t-elle pas une réflexion et n'encourage t-elle pas les fabriquants par des mesures spécifiques en matière de taxation ? Parce que l'Allemagne est un frein !

RealWheel | 02 octobre 2012 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas développer le photovoltaique. Mais ce qu'il ne faut pas faire, c'est tout importer de Chine parce qu'en terme de CO2 c'est un non sens environemental.

Quand l'Allemagne aura une attitude responsable, on pourra peut-être aller de l'avant.

RealWheel | 02 octobre 2012 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les panneaux made in france ça existe: Sillia, Systovi, Fonroche, Auversun... J'ai des Sillia depuis 2 ans avec des cellules allemandes et ça marche très bien et c'est rentable pour la planète. Je ne comprensds pas pourquoi on ne fait pas l'effort d'acheter Made In France.

JL53 | 02 octobre 2012 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour JL 53,

Ce que vous pensez être des panneaux "made in France" ne sont au mieux que des panneaux "made in Germany" (avec une électricité à 70% fossile) et sous toute vraisemblance "made in RPC".
Le made in France n'est que la mise en forme finale à partir de cellules soit disant allemandes mais pour l'énorme majorité utilisant le silicium produit en Chine.
Or, c'est cette étape de production du silicium qui consomme le plus d'électricité.
Très vraisemblablement vous vous retrouvez dans le cas n°1 des cellulles fabriquées en Chine avec une rentabilité écologique sur 100 ans.
Quand je vois l'état de matériels électriques affichant cet age cannonique, j'ai quand même un peu de mal à espérer que vos panneaux tiennent jusque là.
Si c'était effectivement du silicium "made in Germany", le délais de 100 ans serait réduit à 70 ans.

VD69 | 02 octobre 2012 à 14h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le véritable problème, c'est que la consommation européenne de silicium ne peut pas concerner uniquement que les panneaux solaires. Tant que les ordinateurs seront fabriqués en Asie, on continuera à importer le silicium d'Asie.

C'est au niveau de l'Europe qu'il faut s'organiser et non pas de la France.

RealWheel | 02 octobre 2012 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les gens qui disent tout et n'importe quoi mais renseignez vous un minimum non de non !!!! La fabrication française de panneaux existe bien, le silicium ne vient pas forcément d'asie mais le plus souvent d'allemagne et pour finir les panneaux français sont garantie 25 ans alors arrêtez de dire nawak !

J'aime pas le mensonge | 03 octobre 2012 à 17h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le fournisseur Français SILLIA garantit ses panneaux 10 ans. A ma connaissance c'est la norme. Si votre panneau tombe en panne la 11ème année, on ne vous le remboursera pas. Si par contre, une garantie a été donnée sur le rendement au delà de la 10ème année, vous pouvez négocier ! Mais encore faudrait-il que vous puissiez démontrer que le rendement a chuté en dehors de la plage garantie ! Un peu de pragmatisme, que diable ! Il y a effectivement du silicium fabriqué en Europe mais à quel prix !

RealWheel | 03 octobre 2012 à 18h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour "J'aime pas le mensonge",
J'aurais dit n'importe quoi et serais très heureux de m’être trompé.
J'étais parti sur l'info que plus de 80% des cellules de PV venaient de Chine et que la majorité du silicium des cellules allemandes venait aussi de Chine.
Il y aurait donc une fabrication notable de cellules en France, ce qui est une excellente nouvelle, je souhaite savoir par qui , où, et avec du silicium de quelle origine.
Je savais qu'il y avait en France des fabrications de panneaux, c'est à dire d'assemblages de cellules et de mise en forme directement implant ables .
Encore une fois mon propos est de prouver que cette technologie dans ses conditions actuelles de production avec de l'électricité fossile ne peut être rentable écologiquement en France et que les sommes prélevées sur les factures EDF (et en particulier de la mienne) pour rétribuer les propriétaires de panneaux, auraient dus être investies dans la recherche ce qui aurait été écologiquement hyper rentable.

VD69 | 03 octobre 2012 à 20h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Complément d'info,

Une société française , Photowatt, avait été le 5em fournisseur mondial de panneaux PV. Dans un objectif écologique il avait développé la filière totale à partir du silicium brut.
Cette société a été rachetée par des canadiens qui ont abandonné cet objectif, pour se concentrer sur les panneaux finaux tout en rétrogradant à la 20 eme place.
Au dernier coup de vent sur la filière, cette société a fait faillite, a été rachetée (sur ordre ) par EDF, ce qui n'a pas empéché la production industrielle d'etre délocalisée ... en Chine.
Le site de l'usine est actuellement occupé par un atelier de confection de lingerie ...
Cas typique où la puissance publique aurait pu, aurait du investir dans un objectif économique mais aussi écologique.

VD69 | 04 octobre 2012 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le problème de la France, mais également de l'Europe (voir la mauvaise volonté des allemands à plus taxer la tonne de CO2), c'est la quasi-inexistance de réglementation en matière d'environnement. Si on taxait les panneaux PV produits en Chine à la hauteur de leur émission de CO2 et bien on fabriquerait des pavés de silicium en France. C'est aussi simple que cela.

RealWheel | 04 octobre 2012 à 12h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je pense que cela vaut toujours le coup, surtout avec le tarif de rachat 2013

Solorea | 14 janvier 2013 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager