En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plus de 2.100 manifestations animeront la semaine du développement durable à travers toute la France

Du 1er au 7 avril prochain, collectivités, entreprises, associations et administrations publiques proposeront plus de 2.100 manifestations pour sensibiliser et encourager les citoyens à « consommer durable ». Petit tour d'horizon.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
À l'occasion d'un sondage IFOP de décembre 2007, 77% des Français interrogés ont déclaré avoir déjà entendu parler du développement durable. Du 1er au 7 avril prochain, ils vont une fois de plus pouvoir mieux faire connaissance avec ce concept et surtout le traduire en acte quotidien grâce à la Semaine du développement durable. Pour Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, c'est la semaine du passage à l'acte ! Pour la secrétaire d'État à l'écologie Nathalie Kosciuko-Morizet, la semaine du développement durable, c'est aussi l'occasion de passer d'un discours culpabilisant à quelque chose de plus ludique.
Cette sixième édition, tournée vers la notion de « mieux produire et mieux consommer », veut être dans le droit-fil du Grenelle de l'environnement. Il s'agit de mieux prendre conscience de l'impact de chaque produit consommé : aucun produit n'est réductible à son caractère marchand, derrière il y a des choses qu'il faut savoir décrypter, explique la secrétaire d'État.

Sur le terrain, la semaine du développement durable se traduira par de nombreuses manifestations. Plus de 2.100 festivals, expositions, conférences, porte ouvertes et autres visites seront organisées à travers toute la France soit une augmentation étonnante de plus de 60% du nombre de projets par rapport à l'édition 2007. Le Village du développement durable par exemple s'installera au Jardin des Plantes du Museum national d'Histoire naturelle du 4 au 6 avril. Se tiendront également les états généraux du développement durable au cours desquels il s'agira de favoriser le dialogue entre les pouvoirs publics, les entreprises et les parties prenantes.
Pour les entreprises partenaires de la semaine, c'est l'occasion de présenter leur politique. La Caisse d'Epargne par exemple lance un vaste appel à projets* pour soutenir 1.000 projets en faveur de l'environnement, dans une logique de retour à l'emploi, d'autonomie ou de lien social. Cet appel à projets s'adresse aux organismes à but non lucratif, essentiellement les associations. Le montant accordé est fonction de chaque projet, sachant qu'en 2007, chacun a été financé à hauteur de 19.000 euros en moyenne. Pour être éligibles, les projets présentés doivent, au-delà de leur finalité environnementale, favoriser l'emploi ou le développement social.

Mais aux côtés des opérations des partenaires financiers très largement mises en avant cette année, la semaine du développement durable c'est surtout des manifestations organisées au niveau local majoritairement par les collectivités et les associations. La mairie d'Agen organise par exemple le 5 avril un petit-déjeuner biologique sur le marché de la ville suivi d'une visite d'exploitations d'agriculture biologique. À Dunkerque, la Maison de quartier Pasteur organise le 1er avril un rallye pédestre pédagogique pour retrouver les 10 écogestes de la charte collective de quartier. Cette charte sera ensuite inaugurée officiellement avec les familles et les officiels.
Les administrations et établissement publics sont aussi au rendez-vous. Le Syndicat mixte Intercommunal pour l'Exploitation, la gestion et la Valorisation des Déchets (SIEVD) du secteur de Rungis organise toute la semaine des portes ouvertes pour recevoir des particuliers, des écoliers, des agents communaux et des gardiens d'immeubles. Cette action a pour objectif d'entretenir la motivation des visiteurs au geste du tri et de les informer plus largement sur la gestion des déchets.
Côté établissements scolaires, l'école publique de Puycasquier dans le Gers va réaliser une éco-cabane en lien avec des professionnels. L'objectif est de faire découvrir aux enfants les différents matériaux durables et utilisables pour toute construction. Chaque jour, les enfants vont construire un mur dans un matériau spécifique : mur de paille, de chanvre, en torchis, en brique de terre comprimée. Cette action sera accompagnée par une sensibilisation aux dépenses énergétiques ainsi qu'à la réduction des déchets.
Les étudiants de Master Professionnel de Communication Environnementale et Développement Durable (ComEDD) de la faculté de Lettres à Nice ont quant à eux choisi d'organiser une série d'animations relative au thème de l'éco-citoyenneté. Baptisée « En Avril, Carlone change de style ! Vers un campus écoresponsable », l'opération s'articule autour d'une conférence sur le thème « Changements de comportements et éco-responsabilité à l'Université » avec à l'issue, la signature de la « Charte Développement Durable » par le Doyen du Campus Carlone, Jean-Yves Boursier. Des stands sur les modes de consommation alternatifs, la gestion des déchets solidaires, le covoiturage ainsi qu'un défilé de mode de vêtements en fibres recyclées viendront ponctuer la semaine.
Enfin, les entreprises ont également été sollicitées. Dans le Limousin, la Fédération du bâtiment de la Creuse organise une conférence sur la qualité environnementale et la démarche HQE dans le bâtiment. Cette réunion d'information à destination des élus et des professionnels du secteur aura lieu le 3 avril à Guéret.
La société de transport Cars Philibert installée en Rhône-Alpes a quant à elle prévu de profiter de la semaine du développement durable pour sensibiliser son personnel à la conduite économe et rationnelle.

La semaine du développement durable c'est enfin l'occasion pour le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, d'organiser le concours de création « Le développement durable vu par les talents de demain ». Pour la troisième année consécutive, les jeunes de 18 à 25 ans étaient invités à s'exprimer sur la thématique de la « consommation durable ». Sur les 122 créations reçues, le jury du concours a souhaité récompenser celle de Marine Laboure. Elle verra sa création diffusée à plus de 50.000 exemplaires sur l'ensemble du réseau Cart'Com.

*Les dossiers doivent être envoyés à la Caisse d'Epargne du territoire où opère l'organisme porteur de projet entre le 1er avril et le 30 septembre 2008. Les comités de sélection se réuniront, au sein des Caisses d'Epargne, dans le courant du mois de novembre 2008.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager