En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

50% des Français affirment recycler leurs déchets, selon un sondage

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon une enquête* commandée par le fabricant de produits électroniques Dell et réalisée par l'institut Research Now publiée le 25 mai, les Français sont les plus informés sur les programmes de recyclage des déchets existants (70% de la population sondée). 60% des Français interrogés se disent influencés par les législations en vigueur telles que la DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques), par rapport aux autres habitants de l'Europe.

Toutefois, la France serait le pays qui recycle le moins en Europe, avec 50% des Français affirmant recycler ''autant que possible''. Et 83% des Français pensent que les collectivités locales devraient mettre en place davantage d'initiatives pour les aider à recycler.

Concernant le recyclage des appareils électroniques usagés, la France arrive sur la seconde marche du podium avec 9% des Français qui ne recyclent pas leurs déchets, derrière l'Allemagne (3%) mais devant les Espagnols (12%), les Italiens (12%) et les Britanniques (13%). Ce résultat reste néanmoins à mettre en perspective avec le fait que les Français sont les plus « conservateurs » d'Europe : 60% des personnes interrogées gardent entre 1 à 9 (et plus) appareils électroniques inutilisés !, explique le sondage.

Ce sont également les Français plus âgés (55 ans et plus) qui recycleraient le plus leurs déchets (58%) et ceux des appareils électroniques (45%) que les plus jeunes (32%).

Dell contre l'exportation des déchets électroniques

Par ailleurs, Dell a annoncé le 12 mai avoir banni l'exportation des déchets électroniques dans les pays en développement. En élargissant sa définition des déchets électroniques – y incluant les éléments et appareils ne fonctionnant plus, quelle qu'en soit la composition – Dell souhaite participer à la suppression des décharges illicites de déchets électroniques dans les pays en développement, a expliqué le constructeur informatique dans un communiqué.

Le groupe entend aller au-delà des exigences de la Convention de Bâle sur ''le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination''. Dell prévoit notamment la réalisation d'un audit annuel des filières de récupération et de recyclage de ses partenaires et la vérification de leurs certifications de performance environnementale.


* Etude ''Recyclage'' menée auprès de 5.000 particuliers au travers 5 pays d'Europe (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne) sur les habitudes des Européens face au recyclage de leurs déchets ménagers et électroniques.

Réactions1 réaction à cet article

 
Cela ne veut pas dire grand chose

Habitant à Paris, je regarde souvent le contenu des poubelles jaunes. Aucune (je dis bien *aucune*) n'est conforme (présence de sacs fermés, de bois, de plastique non recyclable, de polystyrène, de verre (!), etc...).

Selon tous les sites officiels (Mairie de Paris et Syctom), au mieux c'est la poubelle qui est refusée (et effectivement on la voit régulièrement partir en benne verte, ou rester sur le trottoir), au pire c'est la benne entière qui est envoyé à l'incinération. Et là c'est la non-transparence totale, aucun chiffre public sur le taux de refus des poubelles et des bennes.

Bref, les sondage au niveau des consommateurs ne servent à rien car ceux ci sont persuadés de bien trier (alors que non), seuls de vrais chiffres fiables provenant de la chaine de collecte ont un intérêt.

Glop75 | 25 mai 2009 à 16h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager