Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Etape à Paris pour Louis Palmer et son tour du monde en Solartaxi

Le Suisse Louis Palmer s'apprête, après 47.000 km déjà parcourus, à boucler son tour du monde en taxi solaire photovoltaïque. Il était lundi au MEEDDAT pour présenter son véhicule propre prototype à Jean-Louis Borloo.

Transport  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Etape à Paris pour Louis Palmer et son tour du monde en Solartaxi
© S.Fabrégat
   
Après 16 mois passés à parcourir le monde, 47.000 kilomètres avalés, de New York à Singapour en passant par Sydney, Louis Palmer et sa voiture électrique s'approchent de la fin du voyage. Après un passage à Paris mardi dernier, l'équipage va se diriger vers Poznan (Pologne), où se dérouleront en décembre les négociations européennes sur le climat, avant de rejoindre le point de départ et d'arrivée du périple, Lucerne (Suisse), le 18 décembre prochain.
Avec son véhicule à trois roues électrique, un deux places tractant une remorque recouverte de panneaux photovoltaïques, Louis Palmer entendait prouver qu'il est possible de se déplacer sans la moindre goutte d'essence, grâce aux énergies renouvelables.

Un tour du monde dans les roues et une seule panne au compteur plus tard, le pari est réussi. Le Suisse est le premier à boucler un tel parcours en utilisant uniquement l'énergie solaire. Son Solartaxi est en effet alimenté à 100 % par l'électricité photovoltaïque, la moitié étant produite par les cellules placées sur la remorque, l'autre moitié étant produite par des panneaux installés sur le toit de l'édifice Swisscom à Köniz. Le réseau me permet d'être totalement indépendant du temps et d'être à l'heure à mes rendez-vous ! Il faut être pratique. Je produis de l'énergie solaire en Suisse et je la retire par exemple en Asie. C'est le même principe qu'une banque ! explique le futur recordman. Il aura fallu trois ans à ce visionnaire pour dessiner les plans de son tricycle solaire. Un véhicule de 500 kg, d'une puissance d'un cheval environ, atteignant 90 km/h et affichant une autonomie de 300 km. Quatre écoles d'ingénieurs ont participé au projet : Lucerne, Zurich, Argovie et Berne.

Louis Palmer : les voitures solaires sont les véhicules du futur

Après l'Europe, le Moyen-Orient, l'Inde, l'Indonésie, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, l'Extrême-Orient et l'Amérique du Nord, le voilà de retour en Europe, toujours plus convaincu que les voitures solaires sont les véhicules du futur. Il y a un attrait énorme dans le monde entier pour les voitures qui ne consomment pas d'essence, raconte-t-il. Les technologies sont pour la plupart disponibles, les grands constructeurs automobiles savent faire ce type de voiture mais ne les produisent pas. Sur l'énergie solaire, si l'Asie et l'Allemagne sont en pointe, les autres pays dorment. Je suis en quelque sorte un ambassadeur de solutions : on parle toujours des problèmes, pas assez des solutions.
Le Suisse est donc parti prêcher pour l'énergie solaire à travers le monde. Tout au long de son parcours, il a accueilli différents voyageurs à ses côtés. Après le prince Hassan de Jordanie, le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon, le maire de New-York Michael Bloomberg, c'était au tour de Jean-Louis Borloo, mardi, de prendre place sur le siège passager du Solartaxi pour un mini tour de cour du ministère de l'écologie.
Nous ne sommes pas en train de dire que Solartaxi est la voiture de demain, a commenté le ministre d'Etat, l'idée, c'est que l'on peut se déplacer en voiture sans émettre de CO2. Il existe de nombreux prototypes, notamment en France, mais l'ensemble des constructeurs travaille encore sur les moteurs thermiques. Nous sommes aujourd'hui dans une mutation que l'ensemble des constructeurs doit accélérer. Il y a peu de temps, ils n'y croyaient tout simplement pas. Et de préciser : Au fond, ce que Louis Palmer dit, c'est qu'il faut juste déplacer le marché et que ce sont les citoyens consommateurs qui pousseront ce marché. La première voiture électrique a plus de cent ans mais depuis, personne n'a investi dedans parce que le pétrole n'était pas cher. Je suis absolument convaincu que nous allons désormais basculer vers des voitures très différentes. Les technologies sont raisonnablement disponibles aujourd'hui. Il faut juste penser à ne pas faire les mêmes voitures en terme de taille, de poids… Et pour joindre le geste à la parole, Jean-Louis Borloo passe quelques coups de téléphone et fixe des rendez-vous pour l'après-midi avec différents constructeurs automobiles.
C'est ainsi que Louis Palmer a filé chez PSA Peugeot Citroën où il a pu échanger avec quelques experts sur le sujet…

Réactions5 réactions à cet article

 
Bravo pionnier ! Bravo Louis Palmer !

Belle démo ! qq Idées géniales ! Belle approche ! de prendre à témoin en les y faisant asseoir des décideurs !
Louis, il va falloir (re-)faire un saut aux USA avec votre SolarTaxi pour y asseoir aussi Barack Obama ! ''Yes we can !''
J'ai aimé la réaction et réactivité de JL.Borloo tels que décrits ci-dessus.
''Yes, he can also !'' Bravo Jean-Louis !
ya+ka mettre c/o MEEDDAT un peu de pression sur nos PSA et Renault nationaux, et à élargir à des gens comme Michelin & ''Roue motorisée'', comme Bolloré & la ''B0'', comme Heuliez & la ''Will'' à solution ''Roue motorisée Michelin'', ou comme Venturi & la ''Citadine-élec dt j'oublie le nom'' qui a qq m2 de PV et qui pourrait faire son complément façon Louis Palmer décrit ci-dessus...Idée géniale!
Chapeau Louis ! Bravo ! R.Dunant l'inventeur de la Croix Rouge était suisse lui aussi!...faut plus les prendre pour des lanternes...les vessies....ou l'helvétie! (joke)
A Bons Entendeurs...A+ Salutations Guydegif(91)

Guydegif(91) | 06 novembre 2008 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
félicit'

en effet, c'est une belle preuve de son investissement sur le projet que de réussir à boucler son tour, et une sacré avançée dans l'automobile, qui peut d'ailleurs s'étendre à d'autres domaines. cela fait des 10aines d'années que l'on devrait réfléchir à comment faire pour ne plus utiliser de pétrol. plus tard on se demandera comment ne plus utiliser le photovoltaïque car le materiel utilisé par ce procédé n'est pas recyclable. si je me trompe, manifestez vous, je souhaiterai en savoir plus. merci et bravo Louis.

olas | 08 novembre 2008 à 15h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
MERCI

Merci de nous prouvez que c'est possible et de nous faire adhérer
Bonne route vers cette nouvelle technologie

Pascal

eco | 03 décembre 2008 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
remarquable!

c'est très impressionnant; je ne peux m'empêcher de regretter que les gens qui décident de l'avenir de la planète n'aient pas sérieusement envisagé d'investir dans ce genre de recherche créative, afin d'assurer une période de transition en produisant des systéme adaptables sur les véhicules actuels qui stagnent sur les immenses parkings des constructeurs officiels...; cette démarche aurait permis une évolution sans trops de heurt, alors que le coût, que j'imagine énorme, du changement de formule, sera une fois encore à la charge des plus modestes qui ne pourront s'offrir de nouveaux concepts et paieront... le pétrole à la hausse??

Anonyme | 06 décembre 2008 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
veuillez m'expliquer

bonjour,
vous dites n'avoir utilisé aucune goutte de pétrole lors de votre tour du monde,pour aller d'un continent à l'autre vous avez certainement voguez sur les eaux avec votre voiture en y ajoutant des rames!!!!!!!!!!!!!!!!
il faut arrêter de dire n'importe quoi.............
merci de me répondre
céline

céline | 19 décembre 2008 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager