En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transition énergétique : les réseaux ne doivent pas être oubliés, rappelle l'Institut Montaigne

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

« Jusqu'à présent, les réseaux électriques, gaziers, pétroliers ainsi que ceux transportant de la chaleur ou du froid ont été peu présents dans le débat public (...). Ce manque de visibilité pourrait laisser croire, à tort, que l'adaptation des réseaux se fera à la marge pour répondre aux objectifs ambitieux de la PPE [programmation pluriannuelle de l'énergie] », note l'Institut Montaigne. Le think thank, qui consacre un rapport à cette problématique, dresse neuf recommandations pour adapter les réseaux à la transition énergétique « à un coût soutenable pour la collectivité ».

L'élaboration d'une « PPE Réseaux » permettrait d'orienter les évolutions nécessaires et d'analyser la complémentarité des réseaux d'électricité, de gaz et de chaleur. La direction de l'énergie et du climat (DGEC) pourrait mener une étude sur « l'opportunité de renforcer la coopération entre RTE, GRTgaz et Teréga, pour optimiser le pilotage des réseaux stratégiques français (..) et accélérer la convergence entre les énergies », estime l'institut. Les questions de sécurité et de cybersécurité ne doivent pas être oubliées, juge-t-il.

Pour favoriser le développement des réseaux de chaleur, l'Institut Montaigne recommande d'autoriser l'attribution de certificats d'économie d'énergie (CEE) pour les raccordements et de supprimer, dans les zones desservies par des réseaux de chaleur, les mécanismes de récompense des gestionnaires de réseaux de distribution de gaz lorsqu'ils raccordent des bâtiments. La dizaine de réseaux encore alimentés au charbon devront s'engager à en sortir sous dix ans.

Enfin, le think thank propose « d'accélérer la mise en place, sous l'égide de la CRE [Commission de régulation de l'énergie], de l'identification des zones favorables pour orienter et inciter les projets à se développer sur les territoires les plus propices à l'accueil de méthaniseurs, reposant, en particulier, sur l'étude des coûts de raccordement et d'injection dans les réseaux, de transport ou de distribution ».

Réactions1 réaction à cet article

 

doc. Fedene 07/2019, fiche thém., p2/4 sur le développement des réseaux chaleur « Son développement a été rapide et efficace à partir de 2009, grâce notamment à la création du fonds chaleur, mais a clairement marqué le pas en 2014 suite à la chute du prix des énergies fossiles et est en forte régression depuis lors faute de soutiens correspondants. Il est donc urgent de relancer la dynamique de développement et de réévaluer le niveau d’aide par projet pour assurer leur compétitivité». Le développement des énergies renouvelables ne sera pas de 23 % en 2020 mais inférieur à 17%. Sur le doc du ministère DD, oct.2019, on lit que la consommation de chaleur représente la moitié de consommation d’énergies et que la production de chaleur repose principalement sur les énergies fossiles, le gaz étant le combustible le moins carboné. Mais, l’institut Montaigne fait preuve ensuite de dogmatisme, en reprenant les doléances des lobbies FEDENE, AMORCE.. actions nécessaires pour augmenter la part des énergies renouvelables dans les réseaux, SANS ETUDIER LA RENTABILITE de ces réseaux chaleur quand ils utilisent du bois biomasse ( la pollution supplémentaire en PM, NOx, HAP, COv, dioxines !!) et SANS SE SOUCIER des augmentations de coûts chaleur que supportent les clients réseaux ! Hélas, on ne peut pas connaître ces données des annuaires des réseaux chaleur et de froid, années 2017, et 2018. Ni les données de CO2, opacité totale !! Actu-env. merci de publier/informer le public

J Cl M 44 | 05 décembre 2019 à 12h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager