En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La hausse du prix du gazole porte préjudice au secteur des transports publics

L'augmentation du prix du gazole se fait lourdement ressentir dans le secteur des transports urbains et inter-urbains. Face à cette hausse, les entreprises de transport public réclament que des mesures soient prises dans les meilleurs délais.

Transport  |    |  Marie Bernard  |  Actu-Environnement.com
   
La hausse du prix du gazole porte préjudice au secteur des transports publics
© Jakezc
   
Alors que se profile la deuxième Journée du transport public, organisée mercredi 17 septembre dans quelques 103 agglomérations françaises, les entreprises du secteur sont en difficultés.
Réunies ce mardi 2 septembre afin de discuter de l'augmentation du prix du gazole, l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP) et la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) ont déploré les multiples conséquences qu'entraîne cette hausse sur le secteur des transports publics.

En effet, le prix moyen du gazole professionnel ne cesse d' augmenter : + 50 % en janvier 2008 , puis + 66 % en avril, d'après le dernier indice publié par le Conseil national routier.

Pour les entreprises de transport public, cette hausse se traduit en premier lieu par l'augmentation de leurs charges. Le carburant qui représentait environ 12 % des charges des entreprises en début d'année, dépasse désormais les 15 % et peut atteindre 20 % sur certaines activités. De plus, cette part devrait continuer à augmenter, sans qu'elle ait été prévue contractuellement dans les clauses d'indexation des prix.

Par ailleurs, la hausse tend à modifier les pratiques de mobilité et conduit les automobilistes à recourir aux transports publics en plus grand nombre. Les entreprises adhérentes de l'UTP s'inquiètent alors de l'arbitrage possible des collectivités locales. Face aux pressions financières et à la dégradation continue du ratio recettes sur dépenses, les Autorités organisatrices de transport (AOT) pourraient être amenées à réduire l'offre.
Dans un même temps, l'augmentation du prix du gazole aboutit à une remise en cause de l'équilibre économique des contrats qui ont été passés avec les entreprises, ce qui à terme pourrait les empêcher de fournir le service public prévu.

En conséquence l'UTP et la FNTV soulignent la nécessité de sensibiliser les services déconcentrés de l'Etat notamment sur les difficultés rencontrées par les entreprises de transport public et leurs besoins de passer des avenants dans les meilleurs délais.

Elles sollicitent notamment un allègement des charges salariales (via une franchise des cotisations patronales jusqu'au SMIC), la mise en place d'une offre de transport plus importante, mais également l'adoption de mesures d'accompagnement financier, afin de permettre aux entreprises du secteur interurbain de renouveler plus rapidement leur parc par l'achat de véhicules aux nouvelles normes européennes.

Sur du long terme, les deux alliances revendiquent la mise en cohérence des compétences des collectivités locales et la recherche d'une efficacité globale du système de mobilité. Elles demandent de mieux organiser les compétences « transport et mobilité » ou encore de transformer les AOTU (autorités organisatrices de transport urbain) en autorités organisatrices de la mobilité durable.

L'UTP et la FNTV réclament enfin que les engagements annoncés lors du Grenelle de l'environnement (4 milliards d'aides d'ici 2015) soient tenus.

Réactions5 réactions à cet article

 
comment faire agir le gouvernement?

voilà la question que je me pose.
J'ai 23 ans et je me demande qui sont les gens qui dirigent la France. pourquoi depuis des années que nous savons que le pétrole n'a plus d'avenir nous continuons au prix de la santé de la planète ?
sommes nous pas des être évolués ? en fin de compte je ne crois pas. en fait l'argent est le maître du monde on ira loin avec ça

que devons-nous faire ? grève générale? manif? lettre au présidents? au élus ? .... voir révolution ??

baisser la consommation? on l'a déjà fait cela change quoi ? une légère baisse pour maintenir cette consommation ...

je ne sais plus et j'ai bien peur pour notre futur ...

Anonyme | 03 septembre 2008 à 13h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:comment faire agir le gouvernement?

Bienvenue dans la vraie vie ! 23 ans, ce n'est pas si tard pour une prise de conscience...Allez, un conseil pour ne pas désepérer : renseigne-toi sur le Comité Invisible et lis leur petit ouvrage, tu verras que tu n'es pas le seul à te demander comment faire quelque chose.
Bon courage,

botanion

botanion | 04 septembre 2008 à 15h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
donner un coup de pouce aux entreprise de TC

La hausse du prix des carburants devrait encourager les transports en commun, et non pas l'inverse, sauf si ceux-ci sont des drogués du pétrole !
Ne peut on pas les aider en mettant en place une vraie politique de GNV ? les bus existent et fonctionnent très bien (il me semble en tout cas, je ne suis pas spécialiste :( ) le GNV pollue moins et surtout si dans un premier temps il vient de Gazprom & co il peut aussi être produit à partir de la biomasse (méthanisation des déchets)
d'autres alternatives au pétrole peuvent aussi être encouragées (trolley et tram)
et bien sur puisqu'il faut aussi diminuer le trop plein d'usager : autoriser toutes les voies de bus aux vélos, obliger la construction d'un % minimal de pistes cyclables protégées en fonction du km de voirie des villes par exemple

et comme dis le proverbe : roule à vélo t'auras des biscotos

chocard | 08 septembre 2008 à 09h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:donner un coup de pouce aux entreprise de TC

Le GNV signifie Gaz Naturel Véhicule : il s'agit donc à la base de gaz naturel, une énergie fossile, émettant du CO2 lors de sa combustion dans un moteur. Toutefois, il en émet moins : 20 à 25% en ordre de grandeur. La baisse est significative, mais ce n'est pas la panacée non plus. En ce qui concerne la pollution locale (celle qui pollue l'air des villes, engendrant des crises d'asthmes, des cancers des poumons etc...), elle est en revanche drastiquement réduite par la subsitution du GNV à l'essence.

Du point de vue du changement climatique, équiper les transports en commun de GNV apporte un gain indiscutable... mais bien moindre que celui d'un remplacement d'une grande part des transports en voiture individuelle par des transports en commun! En définitive, mieux vaut moins rouler en voiture, et plus avec des bus (même à essence), que de rouler dans des bus un peu plus propres (GNV), mais avec la grande majorité des transports faits en voiture! Evidemment, si on peut combiner les 2, c'est le top!

Je vous rejoins donc dans votre souhait de soutenir les entreprises de transport en commun, mais ce n'est pas une politique du GNV qui changera massivement la donne! Il est plus important de rendre les transports en commun attractifs, ils sont déjà par nature plus propres car il consomment moins d'énergie par personne transportée sur un km (même si l'énergie qu'ils utilisent n'ets pas merveilleusement propre).


PS : Si le carburant n'est pas produit à partir de gaz naturel mais de la biomasse (on parle alors de biogaz), le gain en terme de CO2 s'approche de 100% (la biomasse se serait quoiqu'il arrive dégradé en CO2 de manière naturelle...). Reste à voir l'ordre de grandeur du gisement mobilisable (aucune idée de ma part), et le comparer avec les besoins pour assurer le transport en commun actuel, et soutenir sa croissance que nous souhaitons... Il se peut que ce soit une solution miracle... comme il se peut qu'il s'agisse d'une solution partielle... voire d'un gisement totalement négligeable!

plop | 08 septembre 2008 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:donner un coup de pouce aux entreprise de TC

Merci plop d'avoir étayé mon commentaire un peu succin, je suis tout a fait d'accord avec vous et je ne prône pas le GNV seul, mais le mixte énergétique et surtout la sobriété.
Il m'intéressait aussi de dire que si l'aide pour les sociétés de TC se limitait a une aide pour acheter du gazole, ca ne servirait a rien !

chocard | 08 septembre 2008 à 11h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager