Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Citeo propose un outil pour évaluer la recyclabilité des emballages

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Citeo annonce « [avoir finalisé] une définition et une méthode d'évaluation de la recyclabilité, opérationnelle et référente », applicables aux emballages ménagers. L'éco-organisme en charge de la filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour ces emballages précise que cette méthode est proposée, sur son site Internet, sous la forme d'un « test de recyclabilité des emballages » (Tree).

Cette méthode, dont il veut faire « une référence européenne », a été conçue après échanges avec les principaux acteurs de la filière, explique Citeo qui cite notamment les metteurs en marché, les filières matériaux, l'Agence de la transition écologique (Ademe), ou encore les ONG.

Définir une filière de recyclage « opérationnelle »

La méthode prend en compte « la définition opérationnelle d'une filière de recyclage, grâce à des critères permettant d'évaluer si une filière est en pratique effectivement existante ou en développement ». Elle permet ensuite d'évaluer la capacité d'un emballage ménager à intégrer les filières de recyclage existantes.

Quant à l'outil Tree, il s'appuie sur trois indicateurs : un taux de recyclabilité, la compatibilité des composants avec les différentes filières de recyclage correspondantes, et un niveau de recyclabilité (calculé sur une échelle de cinq niveaux). « Le niveau de recyclabilité résulte de la combinaison des deux premiers indicateurs », explique Citeo, précisant que ces indicateurs « permettent d'identifier rapidement quelles actions entreprendre en priorité ».

Pour rappel, le décret 3R, publié le 30 avril, prévoit que tous les emballages plastique à usage unique mis sur le marché « disposent, d'ici au 1er janvier 2025, d'une filière de recyclage opérationnelle ». De plus, ces emballages ne devront pas perturber le tri et le recyclage des autres emballages, ni comporter des substances ou des éléments susceptibles de limiter l'utilisation du matériau recyclé.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Economie circulaire : une expertise juridico-technique en droit des déchets LPA-CGR avocats