En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Union européenne accorde 300 millions d'euros pour les océans

Déchets  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Dans le cadre de la cinquième édition de la conférence "Our océan", l'Union européenne a annoncé prendre 23 nouveaux engagements en faveur de l'océan. Ces derniers représentent au total 300 millions d'euros et visent six thématiques. L'Union compte tout d'abord appuyer l'économie bleue à hauteur de 18,4 millions d'euros. Elle prévoit également d'engager 5 millions d'euros pour concevoir de nouveaux modèles de prévision océanique dès la fin de l'année.

Différentes initiatives sont prises pour réduire la pollution plastique. Au niveau financier, 9 millions d'euros seront consacrés pour réduire les déchets plastiques et marins en Asie du Sud-Est, 7 millions d'euros pour aider les pays du Pacifique dans leur effort pour réduire les déchets marins et conserver leur biodiversité. 100 millions d'euros seront fléchés vers des projets de recherche et développement (R & D) dans le cadre du programme Horizon 2020 pour le développement de matières plastiques plus intelligentes et plus recyclables, améliorer les chaînes de recyclage mais également en traçant ou en éliminant les substances dangereuses provenant de plastiques recyclés.

L'Union s'intéressera aussi à la protection marine avec 7 millions d'euros dédiés aux écosystèmes marins. Elle s'investira également pour le développement de la "pêche soutenable". Plusieurs États membres de l'UE ont également profité de l'évènement pour annoncer des initiatives. La France a indiqué qu'elle s'associait à l'engagement de la "Nouvelle économie des plastiques". Lancée à l'initiative de la Fondation Ellen MacArthur, celle-ci souhaite développer un nouvelle approche volontaire fondée sur les principes de l'économie circulaire.

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est toujours çà, mais ça serait mieux s'ils les trouvés en faisant des économie sur les gros salaires des commissaires des chefs de services et des députés.

Et s'ils arrêtaient de dépenser des sommes folles en allant à Strasbourg huit jours par mois

Sagecol | 16 novembre 2018 à 11h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…