Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Ardian et GIP accompagnent Suez dans les négociations avec Veolia

Eau  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Dimanche 17 janvier, le conseil d'administration de Suez a annoncé avoir reçu une « lettre d'intention d'Ardian et de Global Infrastructure Partners (GIP), visant à permettre une solution amicale et rapide à la situation créée par l'intention d'offre de Veolia ». Depuis septembre dernier, Ardian est présenté comme le « chevalier blanc » qui, allié à d'autres investisseurs et avec l'aval du conseil d'administration de Suez, serait en mesure de proposer aux actionnaires du groupe une alternative à l'offre d'achat de Veolia. Cette lettre d'intention permet d'engager des négociations entre Suez et Veolia afin de trouver « une solution globale » et « sans démantèlement de Suez », explique le groupe.

Le fonds d'investissement français et son homologue basé aux États-Unis expliquent que leur « lettre d'intention ouvre la voie à une solution globale avec diverses modalités d'exécution possibles, d'effet équivalent, y compris une offre d'achat des actions Suez (…) au prix de 18 euros par action ». Cette offre, présentée comme amicale par Ardian, GIP et Suez, vise à « [renforcer] les deux grands champions français des services à l'environnement dans l'intérêt de toutes les parties prenantes ».

Veolia pas vendeur, mais ouvert au dialogue

Veolia ferme la porte à une contre-OPA : « les 29,9 % [possédés par Veolia] au capital de Suez ne sont pas et ne seront pas à vendre », annonce l'entreprise. Cette participation « [constitue] la première étape de la construction inéluctable et sous contrôle français du champion mondial de la transformation écologique », indique le groupe qui ajoute ne pas souhaiter en faire « un élément de stratégie financière ». L'entreprise explique qu'elle considère comme hostile tout projet impliquant la cession de sa participation au capital de Suez. En revanche, Veolia « demeure ouvert à la discussion avec le conseil d'administration de Suez dans le cadre du projet [qu'il] leur [a] envoyé ».

À ce stade, Suez indique vouloir ouvrir un dialogue avec Veolia pour construire une solution qui renforcera les deux géants français des services à l'environnement. Cette proposition porte notamment sur la préservation de l'emploi, le maintien de la concurrence, notamment en France, l'accélération du développement de Suez, ainsi que l'augmentation des investissements de Suez.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Accompagnement pour le Suivi Régulier des Rejets [SRR] des analyses SDE Cereg