En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Phénomènes météorologiques extrêmes : de plus en plus de victimes dans le monde

Risques  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com

Selon l'Indice mondial des risques climatiques présenté le 4 décembre par l'ONG Germanwatch à l'occasion de la COP 24, les impacts liés aux intempéries en 2017 n'ont jamais été aussi élevés. Au total, ce sont 11.500 personnes qui sont mortes des suites de phénomènes météorologiques extrêmes. Les dommages économiques se sont élevés à près de 375 milliards de dollars.

Au cours des vingt dernières années, plus de 525.000 personnes ont été tuées par plus de 11.500 événements météorologiques extrêmes, principalement cyclones, moussons et ouragans. L'intensité accrue des tempêtes fait des ravages, en particulier dans les pays les plus pauvres du globe parmi lesquels : Porto Rico, le Honduras et le Myanmar ainsi que le Sri Lanka et l'île Dominique, mais aussi les Philippines, Haïti et le Nicaragua.

Les pays du nord et les grands pays industrialisés du Sud doivent également agir davantage pour faire face aux impacts climatiques. Selon l'indice, la France occupe le 18ème rang des pays les plus vulnérables aux intempéries extrêmes avec une moyenne de 1.121 décès par an sur une période de 20 ans, de 1998 à 2017. Les États-Unis se classent, quant à eux, au 12ème rang.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…