En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les débouchés professionnels du Développement Durable

Le développement durable Actu-Environnement.com - Publié le 29/05/2006
Le développement durable  |    |  Chapitre 10 / 14
Le thème de l'«emploi» est au cœur de la problématique de développement durable puisqu’il concerne simultanément les pratiques économiques, culturelles et sociales des acteurs locaux. Des pressions diverses poussent les entreprises à prendre en compte le développement durable dans leur stratégie. Gestion des risques pour l'environnement, traitement des déchets, code éthique et déontologie, audit social et environnemental, conseil en stratégies durables... les professionnels se multiplient et se spécialisent, les formations s'affinent et se diversifient.
Toutefois en ce qui concerne l'emploi, et même si le développement durable s'avère de fait une notion générale regroupant toutes formes de compétences, les débouchées adaptent les trois composantes de manières distinctes en fonction de l'activité professionnelle : Économique, Sociale et Environnementale.

Les aspects économiques et sociaux :

Ces deux aspects ne sont pas nouveaux. Le développement durable offre «plutôt» une nouvelle manière de voir et d'appréhender ces problématiques. Une idée déclinée dans le livre d'Anne-Marie Ducroux «Les nouveaux utopistes du développement durable». publié aux éditions Autrement, recense des témoignages des principaux acteurs du développement durable en France.
Ces hommes et femmes d’avenir sont donc dans les entreprises, en train de définir et de mettre en place un «management développement durable» à travers de nouvelles fonctions comme déontologue ou directeur du développement durable. Ils ou elles sont aussi dans les agences de notation où ils créent de nouveaux outils d’analyse et contribuent à diffuser l’idée que la valeur financière seule ne résume pas la valeur ajoutée d’une entreprise. Toutefois, on ne peut pas véritablement parler d'une foule de nouveaux métiers créés dans le cadre de l'adoption de politique d'entreprise de développement durable, mais le plus souvent de leur évolution afin de mieux intégrer les notions de respect social et de développement économique dénué de spoliation.
Par exemple et concrètement, la gestion des ressources humaines d'une entreprise continuera à être prise en charge par la DRH. Seule différence mais de taille, ces responsables auront suivi au cours de leur cursus, des formations de sensibilisation au Développement Durable.

L'aspect environnemental :

L’environnement et le développement constituent à priori deux notions opposées : les débats sociaux entre les aménageurs et les protecteurs de l’environnement existent depuis longtemps et les relations entre l’emploi et l’environnement ont été tendues par le passé. En effet, d’une part, les dépenses des collectivités locales pour l’environnement notamment dans le domaine de l’eau et des déchets augmentent avec les normes de plus en plus nombreuses et strictes, (6%/an d’augmentation des dépenses attribuées à la protection de l’environnement). D’autre part, l’environnement produit des emplois (350 000 emplois) qui sont malheureusement souvent peu valorisants sur le marché.
Dans le domaine de l’environnement, les secteurs traditionnels s’inscrivent dans les politiques réparatrices, c'est-à-dire de dépollution. De plus près, on voit se développer de nouvelles activités, de nouvelles logiques pour intervenir en amont (prévention).
Il y a encore peu de temps, de nombreux industriels pensaient que le développement durable était une menace pour leur rentabilité. Dorénavant certains l’intègrent comme valeur fondatrice, voire un moyen d’améliorer leur image, et en tirent ainsi un bénéfice.
Ces métiers prennent place dans les éco-industries, les collectivités ou les cabinets-conseils, et travaillent à réduire la consommation d’énergie, la pollution de l'air, le volume des déchets, ou encore sur le retraitement des eaux.

L'avis de la rédaction :

Il nous paraît ici impératif de souligner la différence frappante qui existe entre la théorie (discours politique ou visionnaire à long terme) et la pratique (conjoncture économique actuelle voire à très court terme) lorsque l'on évoque les débouchés offerts par le Développement Durable dans son aspect Environnemental. En effet lors du séminaire gouvernemental sur la Stratégie Nationale de Développement Durable du 28 novembre 2002, il a été mentionné la nécessité d'un renforcement des compétences dans les sciences de l'écologie pour répondre aux besoins de la recherche relative au développement durable. Il s'agirait de proposer un programme de recrutement à 10 ans dans ces disciplines afin de :
  • Créer les nouvelles compétences nécessaires à l’analyse des questions environnementales
  • Placer les métiers de la nature dans les priorités de l’enseignement et de la recherche
  • Susciter l’intérêt des jeunes pour ces filières
  • Redéployer les emplois dans les futures politiques de recrutement
Mis à part le dernier point, ce constat reste plutôt étonnant au regard du nombre de CV de jeunes diplômés, voire de personnes disposant d'une première expérience dans ces spécialités sur Emploi-Environnement…
Si de plus en plus d'éco-industries naissent, la protection de l'environnement est l'affaire de tous. En conséquence, et idéalement chaque entreprise devrait disposer d'un service Environnement génératrice d'emploi.

Comme cela a été rappelé plus avant dans ce dossier, l'orientation vers une politique de Développement Durable et donc de respect de l'Environnement doit être insufflé par la direction d'une entreprise quelle qu'elle soit. Cette centralisation de la définition et de l'adoption d'une politique de Développement Durable dépend donc le plus souvent d'un seul homme, ce qui constitue de fait un barrage à la généralisation d'adoption d'une telle politique de Développement. Concrètement cela se traduit encore trop souvent par une ignorance voire une omission volontaire de certains dirigeants des principes élémentaires de préservation de l'environnement, et ainsi d'absence de recrutement de personnel spécialisé dans la prévention ou la dépollution. Au pire, il peut également exister des cas de véritable exploitation en termes d'image et de vecteur de communication, passant par la création de «département environnement» en réalité dénué de moyens humains pour assurer une prévention efficace.

Encore trop souvent assimilé à la notion politique d'écologie pure et dure, certains dirigeants restent persuadés que l'Environnement demeure une contrainte et un frein au développement économique de leur entreprise.

Le défi de la préservation de l'environnement ressemble quelque part au défi de la qualité, lancé il y a maintenant plus de 25 ans. Au départ perçu par de nombreux dirigeants comme une contrainte supplémentaire, la gestion de la qualité est aujourd'hui acceptée, et même si elle n'est pas encore généralisée, elle s'est très largement répandue, notamment au regard du nombre d'entreprises certifiées ISO 9000.

Le management environnemental, défini par la norme ISO 14001 est encore largement moins répandu que la norme qualité. Mais la situation va en s'améliorant sensiblement : qu'il s'agisse de l'accroissement de la pression réglementaire, de la prise conscience collective, liée notamment à la problématique bien réelle du réchauffement climatiques, l'Environnement et le Développement Durable commencent à prendre une place plus importante dans le processus décisionnel des entreprises tandis que le secteur économique des éco-industries montre ces dernières années une croissance supérieure à la moyenne nationale !

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…