Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Étang de Berre : le point d'étape des objectifs pour sa réhabilitation

Eau  |    |  D. Laperche

Les travaux pour la réhabilitation de l'étang de Berre se poursuivent doucement. Seize mois après la publication de la très attendue feuille de route pour l'amélioration de la qualité des eaux, un second comité stratégique s'est réuni en ce début d'année.

Soumis à de nombreuses pollutions historiques, notamment des rejets des industries du raffinage, de la centrale EDF hydroélectrique de Saint-Chamas ou des stations d'épuration, le deuxième plus grand étang d'eau salée d'Europe peine en effet à retrouver le bon état des eaux. En septembre 2021, les acteurs impliqués dans sa gestion se sont accordés sur des actions à engager. « Plusieurs objectifs essentiels et cruciaux ont été pris en compte par des études approfondies et diligentées par la Dreal et EDF : préservation définitive de l'équilibre écologique de l'étang, garantie d'une production d'énergie renouvelable, valorisation de l'eau pour l'agriculture, sécurisation à long terme de l'accès à l'eau potable pour les villes du pourtour de l'étang de Berre, industrielle pour le GPMM ainsi que pour la recharge de la nappe de la Crau », a précisé dans un communiqué la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Parmi les points importants qui ont été précisés figurent la diminution des rejets dans l'étang de Berre par EDF : le comité a adopté le principe d'un quota de rejets dans l'étang qui ne dépasse pas 600 millions de mètres cubes en cas de dérivation des eaux vers le golfe de Fos ou vers le Rhône (dans une plage de débit entre 80 et 160 m3/sec). Un objectif que différents acteurs, dont le syndicat mixte pour l'étang de Berre (Gipreb), appelaient de leurs vœux mais qui semblait difficilement atteignable à EDF.  « Au regard de la dimension du projet, l'enjeu de dérivation partielle soulève des contraintes techniques, juridiques et des volumes financiers qui seront traités par des groupes de travail dédiés », a indiqué la préfecture des Bouches-du-Rhône. Les résultats devraient être communiqués d'ici à la fin du premier semestre 2023 et la décision finale sera prise en décembre prochain.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager