En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le bruit généré par les éoliennes fait encore et toujours débat en France

Alors qu'aux Etats-Unis l'éolien connaît une forte expansion et que la technologie évolue vers toujours plus de discrétion, le développement en France de l'éolien suscite des contestations notamment du fait du bruit généré.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
   
Le bruit généré par les éoliennes fait encore et toujours débat en France
   
2005 a vu la création d'une puissance de production électrique éolienne s'accroître de 10.321 contre 8.153 MW en 2004, portant la puissance mondiale à 57.837 MW*. Si le marché européen est toujours en augmentation, il ne représente plus que 60,3 % du marché mondial contre 71,6 % en 2004. En effet, ce sont les marchés d'Amérique du Nord (États-Unis en particulier) et d'Asie (Inde en particulier) qui connaissent les taux de croissance les plus forts. La reconduction de la Production Tax Credit (PTC) américaine jusqu'en 2007 a rassuré les investisseurs américains qui ont installé plus de 2.400 MW en 2004, indique le Baromètre de l'éolien dans le numéro 171 de la revue Systèmes Solaires. L'union européenne a toutefois installé 6.165,7 MW en 2005 portant la puissance cumulée de son parc à 40.455,4 MW, la diminution des marchés allemands et espagnols étant contrebalancés par la progression de celui du Royaume-Uni, du Portugal, de l'Italie et même de la France. La puissance installée en France a en effet augmenté de 63% en 2004 pour atteindre 405MW en fin d'année et s'est accélérée en 2005 pour atteindre 756,0 MW cumulés.

L'essor de l'éolien dépend toutefois encore étroitement des aides publiques. L'analyse du marché de l'éolien dans les années récentes laisse penser que cette filière s'étend dans le monde. Mais son développement repose encore sur les aides publiques, indique le rapport de l'Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques réalisés par les députés, Christian Bataille et Claude Birraux dernièrement. Ainsi, aux États-Unis, il a suffi que la reconduction de l'aide fiscale à la production PTC prenne du retard en 2004 pour que l'augmentation annuelle de la puissance installée passe de 1.707 MW en 2003 à 448 MW en 2004. En revanche, la reconduction de cette taxe jusqu'en 2007 et dans un contexte de flambée des prix du pétrole et du gaz naturel a permis à l'énergie éolienne de connaître à nouveau une forte expansion aux États-Unis. La capacité totale de production électrique engendrée par la force du vent, même si elle ne représente encore moins de 0,5% du total d'électricité produit par le pays, a ainsi augmenté de 36% aux États-Unis en 2005 comparativement à 2004 pour atteindre 9.149 MW. En 2006, la capacité éolienne des États-Unis pourrait s'accroître de 50%, selon les prévisions du groupement professionnel American Wind Energy Association (AWEA).

En revanche en France la situation reste difficile. 7 projets terrestres (278,4 MW) et un projet offshore de 105 MW ont finalement été retenus, alors que les appels d'offres étaient ouverts pour 500 MW terrestres et 500 MW offshore, souligne le Baromètre de l'éolien. Alors que la situation actuelle voudrait que l'on encourage le développement des énergies renouvelables, le développement de l'éolien suscite souvent des contestations notamment en ce qui concerne le bruit.
Dans un rapport daté du 14 mars 2006, « le retentissement du fonctionnement des éoliennes sur la santé de l'homme » piloté par Claude Henri Chouard, l'Académie de médecine estime que le bruit constitue un vrai risque. Qu'il soit très intense, ou qu'il représente une pollution sonore plus modérée, le bruit est le grief le plus fréquemment formulé à propos des éoliennes. Il peut avoir un impact réel, et jusqu'ici méconnu, sur la santé de l'homme. Selon ce rapport, les vrais risques du fonctionnement des éoliennes sont liés à l'éventualité d'un traumatisme sonore chronique, dont les paramètres physiopathologiques de survenue sont bien connus, et dont l'impact dépend directement de la distance séparant l'éolienne des lieux de vie, ou de travail, des populations riveraines.
Pour faire la preuve de l'éventuelle nocivité du bruit éolien pour l'homme, l'Académie estime indispensable que soient entreprises des études comportant notamment la mise au point d'une procédure réalisant l'enregistrement, sur une période longue de plusieurs semaines, du bruit induit par les éoliennes dans les habitations, puis son analyse à différentes échelles temporelles, afin d'appliquer cette expertise aux populations intéressées et une enquête épidémiologique sur les conséquences sanitaires éventuelles de ce bruit éolien sur les populations.
En attendant les résultats de ces études, l'Académie recommande aux pouvoirs publics de suspendre à titre conservatoire la construction des éoliennes d'une puissance supérieure à 2,5 MW situées à moins de 1500 mètres des habitations.
Elle recommande également de modifier l'article 98 de la loi du 2 juillet 2003 pour que les éoliennes, dès qu'elles dépassent une certaine puissance, soient considérées comme des installations industrielles, et que leur implantation soit désormais soumise à une réglementation spécifique tenant compte des nuisances sonores très particulières qu'elles induisent.
À titre de comparaison, on peut se demander pourquoi l'Académie ne sollicite pas les autorités en vue de la suspension de la circulation des véhicules à moteurs et du trafic aérien lié aux aéroports qui s'avèrent pourtant responsables de nuisances sonores bien plus importantes !

Le groupe de travail estime en revanche que la production d'infrasons par les éoliennes est, à leur voisinage immédiat, bien analysée et très modérée, est sans danger pour l'homme et qu'il n'y a pas de risques avérés de stimulation visuelle stroboscopique par la rotation des pales des éoliennes. Les risques traumatiques liés à l'installation, au fonctionnement et au démontage de ces engins sont également prévus et prévenus par la réglementation en vigueur pour les sites industriels, qui s'applique à cette phase de l'installation et de la démolition des sites éoliens devenus obsolètes, selon eux.

Le lendemain de la publication de ce rapport, les Députés, Christian Bataille et Claude Birraux, membres de l'Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques, constatent, dans leur rapport sur les nouvelles technologies de l'énergie et la séquestration du carbone que le bruit produit par une éolienne a longtemps été considéré comme une nuisance empêchant leur implantation mais que les bruits mécaniques des engrenages sont désormais quasiment inexistants. Avec les éoliennes modernes de puissance, dont les pales tournent à faible vitesse, le bruit de souffle des rotors n'est que de 100 décibels en pied de mât et inaudible à 200 mètres.

Profitant de la sortie de ces publications, les professionnels de la filière éolienne française réunie au sein du Syndicat des Energies Renouvelables (SER)* ont souhaité rappeler que les éoliennes émettaient un bruit de deux origines : aérodynamique et mécanique. Pour réduire le bruit aérodynamique, les pales sont conçues selon les mêmes méthodes que celles utilisées pour une aile d'avion, indique le SER dans un communiqué. Le bruit mécanique est, quant à lui, extrêmement réduit par rapport aux éoliennes de « première génération » : les constructeurs ont, en effet, mis au point depuis plusieurs années, des engrenages très silencieux, des arbres de transmission sur coussinets amortisseurs ou encore des nacelles capitonnées,explique t'il.
Au niveau du rotor, le niveau de bruit est proche de 100 décibels. Au pied d'une éolienne, le niveau sonore s'élève à 55 décibels. À 500 mètres, il atteint 35 décibels, soit le bruit d'une conversation à voix basse. De plus, ces sons sont généralement couverts par le bruit du vent lui-même, ajoute t'il.

Comme toute nouvelle construction, les émissions sonores des parcs éoliens ont été soumises à la réglementation des bruits de voisinage (décret du 18 avril 1995 et circulaire du 27 février 1996) qui repose sur l'évaluation de l'émergence chez le voisin du bruit particulier. Ce décret impose le respect d'un faible niveau d'émergence : l'émergence maximale tolérée, quelle que soit l'origine du bruit, est de 3 décibels la nuit et de 5 décibels le jour à l'extérieur.

Les études des acousticiens, qui interviennent lors du montage d'un projet de parc éolien, sont validées par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, rappelle le SER qui souligne que compte tenu des niveaux d'émergence autorisés, impose systématiquement une distance de 500 mètres entre l'éolienne et la première habitation. Dans les pays européens les plus actifs dans le domaine de l'éolien, comme l'Allemagne, le Danemark ou l'Espagne, éolien et santé humaine n'ont jamais été opposés, bien au contraire, indique le SER.

De plus chaque projet d'implantation fait l'objet d'études paysagères grâce à des simulations pour inscrire les parcs éoliens dans l'environnement, en fonction des habitations, du relief, de la végétation et dans le respect des caractéristiques culturelles, historiques, touristiques de la région.
La Direction régionale de l'environnement (Diren) est amenée à se prononcer sur chaque projet et la commission départementale des sites et des paysages est également consultée en amont du permis de construire.
Par ailleurs, la loi d'orientation sur l'énergie, promulguée en juillet 2005, a fixé un nouveau cadre pour le développement de l'éolien : les parcs devront désormais être construits dans des zones de développement éolien (ZDE) pour bénéficier du tarif d'achat éolien.

Devant les multiples protestations, actions en justice et autres manifestations, une meilleure concertation avec les habitants est sûrement nécessaire. Alors que la problématique paysagère peut se comprendre, même si une éolienne ne semble pas plus inesthétique qu'une ligne à haute tension, en soulevant une fois de plus la problématique du bruit, certains acteurs de la lutte anti-éolienne affichent une mauvaise foi avérée en « omettant » la réelle discrétion sonore des nouvelles installations...

* Baromètre de l'éolien – février 2006, EurObserv'Er, Systèmes solaires, n° 171

** Le Syndicat des Energies Renouvelables est une organisation professionnelle qui regroupe les industriels de l'ensemble des filières énergies renouvelables : biomasse, bois, biocarburants, éolien (France Energie Eolienne), géothermie, hydraulique, solaire thermique et photovoltaïque.

Réactions74 réactions à cet article

 
Re:L'éolienne

le problème, c'est que justement il est médecin, et que son rapport ne porte pas sur de données quantifiables précises, mais sur des présupposés
je suis doctorant en sciences de l'éducation et je n'ai de leçon de morale à recevoir de personne
je trouve simplement scandaleux que, sous prétexte que monsieur chouard soit spécialiste de l'audition (ce qu'il est et je ne vais pas le contester ici), son rapport n'ait qu'un lointain rapport avec des données objectives concernant l'intensité des émissions sonores des éoliennes (qu'elles puissent être nuisibles pour la santé ou non)

dppk
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Hé! ho! Lienne

qu'est ce qu'il faut pas lire, pourquoi pas les classé ICPE tant qu'on y est...

kil | 29 mars 2006 à 19h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
C'est pas gagné...

L'académie de médecine serait-elle secrètement financée par EDF?? non... sans rire et pour ne pas tomber dans le piège du conspirationisme, c'est pas gagné!! Pourquoi en France, il faut toujours que l'on se démarque des autres?? Ce sujet le dit bien, le marché éolien explose dans de très nombreux pays apparement sans problème d'adaptation au voisinage! Pourquoi les Français sont-ils si réticents au changement?? On aura beau dire tout le mal qu'on veut sur les Etats-Unis et leurs pollutions, néanmoins eux ils osent bouger, innover, changer!!!!

greendays | 30 mars 2006 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Ou va t on?

Ils vont bientot venir nous dire qu'une centrale nucléaire est moins nocive pour l'homme qu'une éolienne... Y a un moment ou il faut arreter les études d'études et commencer à prendre les devant!!!

Et franchement une éolienne ne fait pas plus de bruit que la voiture ou le scotter de Mr Tout le monde

En France j'ai l'impression que c'est toujours le même refrein :"innover? oui mais Pas chez moi; toujours chez les autres!"

jouss | 30 mars 2006 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
dekoikikoze ?

"Les messages contraires à la loi ou à vocation publicitaire ou promotionnelle seront systématiquement supprimés. " : il faudrait peut-être commencé par l'appliquer pour cette article !

De quoi parle-t-on ? de ces magnifiques squelettes qui ont un impact visuel sur plusieurs dizaines de kms ? qui nécessitent plusieurs milliers de tonnes de béton à chaque pied ? constitués de plusieurs centaines de tonnes de féraille ?! qui perdent des dizaines de litres d'huile par mois ?! qui émettent le doux ronronnement continuel mais irrégulier d'un avion qui passe ?! Mais pourquoi j'ai pas acheté une maison à coté d'un aéroport !! je l'aurai payée moins chère et je n'aurai pas été réveillé par le bruit, puisque les éoliennes (entre 100 et 45 dB !!!) sont silencieuses...
Les éoliennes industrielles : leur développement dépend uniquement des financements à 0% de la FIDEME et du rachat du MWh à un prix surévalué par EDF. Alors où est la motivation écologique ? Dans d'autres pays, dès que les avantages financiers tombent, l'écologie, la sauvegarde de la planète n'intéressent plus personne ! Etonnant non ? Vive les éoliennes industrielles, dont le retour sur investissement permet un meilleur rendement que celui de la bourse !!! En plus, c'est sans impact visuel si on est aveugle, elles ne polluent pas les sols et ne modifient pas la circulation de l'eau en sous sol (une piscine olympique de béton, c'est sans incidence !), ne tuent pas les oiseaux (on n'en trouve pas au pied des éoliennes, c'est normal, il n'y a pas de grillage, zone de sécurité pourtant recommandée par l'ADEME ! Merci la LPO !!). Le complément d'électricité lorsqu'elles ne tournent pas parce qu'il n'y a pas de vent, ou parce qu'il y en a trop, produit par des centrales THERMIQUES A FLAMME pour 75 % augmentent l'émission des gaz à effet de serre. Mais personne ne veut le reconnaître... Ces pauvres industriels... il faut bien les aider à s'enrichir sur notre dos, parce que c'est nous qui payons avec nos impots et notre facture EDF, et c'est aussi nous qui payons de notre santé.
Et si un jour, vous lisez que le Père Noël a été vu avec son traineau près d'une centrale éolienne, méfiez vous ! réfléchissez ! faites vous votre propre opinion ! ne gobez pas tout, c'est parfois mortel !

Vent de Vérité | 30 mars 2006 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
A vendre (ceci n'est pas une annonce publicitaire.

Habitant de Cattenom échange volontier Centrale Nucléaire trés silencieuse et peu polluante contre éolienne trés bruiante et peu renouvelable.

Modérateur | 30 mars 2006 à 11h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Et le bruit fait autour du bruit...

...Me semble bien plus dangereux pour la santé que le bruit des éoliennes. Pour mon cas, il aurait tendance à reveiller mon ulcère !
RiRi

RiRi | 30 mars 2006 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
questions

1)J'aimerai en savoir plus sur les trauma sonores bien connus dus à des bruits continus même de faible intensité ... Si l'académie de médecine prend enfin position sur ce genre de problèmé c'est peut être le moment de s'en servir et d'informer les médecins qui sont sous informés
2) La manière de mesurer "l'émergence" du bruit n'est-elle pas elle-même sujette à caution. (Les moyens mis à la disposition de la Préfecture paraissent assez dérisoires). Le principe même de l'emergence implique que l'on pisse surajouter des bruits à des bruits au fil du temps puisque l'on mesure sur la base des bruits déjà installés: donc route + TGV + Aéroport+ ... quele est l'émergence de l'éolien?
3) le fait d'évoquer les autres "pollutions sonores" voiture avion, est bien mais d'une part, vous oubliez tout ce qui est système de ventilation et climatisation qui produisent de vibrations sourdes permanentes (outre les saloperies qu'il balance dans la nature), d'autre part la manière d'en parler pourrait être une incitation à dire pourquoi se battre contreles éoliennes puisqu'il y a déjà tout ça.
4) enfin le marché de l'éolienne est sans doute un marché "juteux" mais pour qui?

barjacte | 30 mars 2006 à 11h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Stop

J'habite à 200m d'une route nationale, dans la commune de Blamont. Et je peux vous dire, pour avoir visité la ferme éolienne du "Haut des Ailes". Que le passage continuel des véhicules, dont les bruits des différents types de moteurs sont irréguliers. Est bien plus important.
Je tiens à préciser au passage que nous ne profitons pas des retombées financières.

Experience | 30 mars 2006 à 12h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

désolée, les centrales éoliennes ne peuvent pas remplacer ne serait ce qu'une centrale nucléaire, même si on recouvrait le territoire d'éoliennes !! un moteur de centrale nucléaire = 1300 MW, une éolienne terrestre = en moyenne 1 à 2 MW. Consommation d'électricité de la france = environ 500 TW. Je vous laisse faire le calcul...
et puis, y a un dicton qui dit "ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse"

Vent de Vérité | 30 mars 2006 à 12h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Une éolienne par son fonctionnement hautement intermittent (entre 20 et 30% de production électrique effective par rapport à la capacité installée) s'appuie NECESSAIREMENT sur une centrale à gaz ou à charbon (les seules à pouvoir démarrer assez rapidement, les barrages étant rarement à côté des éoliennes et l'électricité se transporte mal).

En France (ou en Suède), implanter des éoliennes va donc AUGMENTER nos émissions de CO2.

Dans un pays dont la production électrique se fait à partir de gaz ou charbon, pourquoi pas... Et encore ! Vu l'intermittence et l'énorme fluctuation de l'énergie fournie par un grand parc d'éoliennes, les centrales thermiques sont soumises à rude épreuve : marche arrêt, marche, remarche (+ haut), arrêt, etc... Imaginez que ce soit votre voiture (couper le moteur dans les descentes, accélérer, freiner,.. en continue), les coûts de maintenance doivent exploser !

A bon entendeur, pour faire de l'énergie de masse, il faut du NUCLEAIRE !

Un écolo qui sait faire la différence entre 1 et 1000

Un écologiste dans l'âme | 30 mars 2006 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Ou va t on?

je suis tout à fait d'accord avec vous, mieux vaut un champs d'éoliennes que des centrales nucléaires...
sans compter l'énergie solaire...pourquoi les batiments publics ne donnent ils pas l'exemple...
vivement que les mentalités évoluent!

jojo | 30 mars 2006 à 13h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Toujours pareil

Il y aura toujours des aigris et des réfractaires à tout ce qui est nouveau. Notre pays réagit toujours de la sorte ce qui freine toujours l'arrivée des nouvelles technologies. Il est vrai que certaines fois c'est bien utile (voir les OGM encore que l'obscurantisme règne de tous les côtés).
Au début de l'automobile les détracteurs disaient que les poules allaient pondre des oeufs carrés et que le lait des vaches allait tourné... Les méfaits de l'automobile n'étaient pas là.
Comme quoi l'intégrisme peut se cacher sous différents visages.

Eric Rosier | 30 mars 2006 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Idée ?

L'éolien et le solaire ne peuvent produire en continuent de l'électricité, cela impose donc une solution d'appoint. Pour que ce complément soit le plus faible possible on peut et pourrait :
- prévoir une information par foyer (peut être un message sur le compteur) qui indiquerait les périodes optimales pour consommer, en mentionnant leur durée. Ce serait une sorte de tarif "heures creuses" qui serait variable en fonction des conditions météo (vent, soleil).
- modifier ses comportements de consommation (quantité et moments).
- instaurer un cout croissant de l'énergie consommée (en rapport à une surface d'habitation, un nombre d'occupant, une activité etc...)
- acheter un droit de compteur qui soit véritablement très élevé et proportionnel aux revenus. Ainsi les consommateurs seront incités à s'orienter sur de "petits compteurs" (et réduire parallèlement leur consommation), et les fournisseurs d'électricité pourront prévoir plus facilement leur capacité et ainsi éviter toutes chutes du réseau.

Jérôme | 30 mars 2006 à 15h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Comment peut t'on dire des abérations pareilles. L'éolien n'augmentera en aucun cas nos émissions de CO2 étant données que chaque MW d'électricité produite à partir de l'éolien seront autant de MW qui ne seront pas produit à partir de centrale à Gaz ou au Charbon. C'est juste mathématique.

écologiste réaliste | 30 mars 2006 à 15h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

Pour votre information une tranche et non un moteur de centrale produisant 1300 MW (type EPR) coute près de 3 milliards d'€ sans compter les couts externes (études, stockage des déchets, qui par ailleurs dans ce cas sont directement financés par des fonds publiques). Avec 3 milliards d'€ on peut installer 3000 MW eolien à raison de 1M€ le MW installé. Quant à l'intermitence elle est avérée mais ne racontez pas qu'il faille des usines à gaz pour assurer le complément. C 'est totalement faux , la preuve en est c'est qu'EDF qui investit dans l'éolien ne construit pas en parallèle des centrales à charbon!!!! Pour en finir avec l'intermitence savez vous qu'en raison de la distance des centrales par rapport aux lieux de consommation il est necéssaire de produire 3 pour obtrenir 1. (perte par dissipation voir cours de physique du collège). Je ne dis pas qu'il faille renoncer au nucléaire mais je ne dis pas non plus qu'il faille renoncer à l'éolien. Une éolienne est installéee sur un site pour 20 ans. la population souhaite de plus en plus de confort, qu'elle se responsabilise et accepte enfin les contraintes de notre mode vie actuel. J'aurai plus de fierté à expliquer à mes enfants que j'ai participé au développement d'un mode de production dont il n'auront pas la charge alors que ceux qui ne jurent que par le nucléaire ne pourront avoir que des regrets.
Arrêtons la propagande et la mauvaise foie, soyons enfin responsable de nos actes !!!!

CM bricoboy

CM bricoboy | 30 mars 2006 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Puisque vous parlez du nucléaire, il convient de rappeler qu'il faut également des centrales thermiques pour faire l'appoint d'électricité.
Vous soulignez le problème des pertes lors du transport, qui est bien entendu un élément important à prendre en compte, et c'est là justement que l'intérêt des éoliennes prend tout son sens puisqu'il s'agit de production décentralisée qui limite les pertes en ligne.
Il ne faut pas non plus perdre de vue que l'énergie éolienne est une énergie renouvelable permettant de produire de l'électricité verte.
Il convient de toute façon de remettre d'abord en question notre façon de consommer l'électricité, ensuite de réflechir à quels moyens locaux de production apparaissent les plus satisfaisants et les plus durables.

Je suis un citoyen dans l'âme

Antonin | 30 mars 2006 à 15h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Et il faudra me dire comment un vrai "écologiste" (parce qu'on ne se décrête pas écologiste parce qu'on croit aimer la nature, il y a des études et des diplômes pour ça...) peut se permettre de dire Vive le nucléaire de masse. Actuellement les déchets issus des centrales nucléaires ne sont pas tous traités car nous ne disposons pas de la technique pour et nous sommes loin de la connaître. L'enfouissement des déchets à vie moyenne ou longue ne constitue pas une solution , mais il s'agit simplement de tourner le regard ailleur et de se donner bonne conscience. Je me permet juste de vous rappeler que lors du problème de Tchernobyl, les autorités françaises ont été les seules à dire qu'il n'y avait rien à craindre et que le nuage radioactif ne menacait pas les français, ce qui allé dans le sens contraire de l'ensemble des pays européens et également des résultats des études médicales qui ont montrés une augmentation des taux de cancer notamment de la thyroïde dans les alpes. Il ne faut donc pas toujours croire les beaux discours idéaliste des pro-nucléaires qui s'appuient principalement sur leur force de communication et leur poids politique.

écolo réaliste | 30 mars 2006 à 15h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

c'est marrant comme les gens ont tendance à entendre ce qu'ils veulent entendre. pour moi:

>pour faire de l'énergie de masse, il faut du NUCLEAIRE !

c'est très différent de ça:

>Vive le nucléaire de masse

bastien | 30 mars 2006 à 16h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Idée ?

>L'éolien et le solaire ne peuvent produire en continuent de l'électricité, cela impose donc une solution d'appoint.

tout à fait d'accord!!!

reponse à vos idées:
1) c'est tres bien, mais vous etes tres en avance sur la realité lol.

2) c'est indispensable.

3et4) oui , toucher au porte monnaie est toujours une solution et facile à mettre en oeuvre.
J''aimerais pourtant qu'on puisse eviter d'en arriver là, car la vie coute deja assez cher.

5) j'ajouterais une grande campagne d'information nationnale et durable pour apprendre aux gens les gestes qu'ils peuvent faire chez eux. (ça commence tres timidement, mais c'est loin d'etre suffisant). en mettant l'accent sur les economies réalisées.

6) la solution miracle que l'on a pas encore trouvé

bastien | 30 mars 2006 à 16h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Le nucléaire est une abération. Dire le contraire c'est admattre ne pas vouloir laisser une terre habitable aux générations futures.

au maximum, le nucléaire pourrait subvenir à environ 8% de la production d'énergie mondiale.

Et à ce rithme, les réserves d'uranium s'épuiseraient très vite.

Et après, nous aurrons de belles centrales nucléaire à l'arrêt, et une énorme quantité de déchets hautement, moyennement et faiblement radioactif dont ne sait quoi faire et dont personne n'est en mesure d'affirmer qu'il sera possible de savoir quoi en faire un jour.

Et alors le problème se posera de savoir comment faire sans nucléaire car à ce moment là, il ne sera effectivement plus possible de produire de l'énergie nucléaire car il n'y aurra plus d'uranium.

La solution c'est la maîtrise de l'énergie associé aux énergies renouvelables.

c'est la seule solution. pas de GES, indépendance énergétique, etc etc.

enfin, les systèmes énergétiques sont des systèmes qu'on appel "à très grande inertie", c'est donc tout de suite qu'il faut réagir.

jojo | 30 mars 2006 à 16h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

Face aux arguments injustifiés et égoistes de vent de Vérité ( qui bien sûr détient sans doute la vérité absolue), quoi répondre ?
Faut-il rappeler le contexte énergétique mondial et les enjeux , que l'on est à l'heure des choix et que l'on ne peut plus continuer à consommer comme on le fait au détriment de la population d'autres pays et des générations futures. Mais c'est vrai que c'est beaucoup plus constructif de discuter sur les impacts hypothétiques des éoliennes.

Antonin | 30 mars 2006 à 16h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

c'est vrai qu'elle sont pas jolie les éoliennes.

les poteaux des lignes THT, ça c'est plus jolie. ça decorre bien le paysage je trouve et ça fait pas de bruit.

et il y en a qui disent que ça provoquerait des leucemies à tout vas. Mais c'est surement faux, des spécialistes disent que c'est entièrement faux. bon ils sont payés par EDF, mais ils doivent quand même être objectifs

Non??

jojo | 30 mars 2006 à 16h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Ou va t on?

on est deux à avoir le pseudo de jojo??

c'est pas grave.

oui il y a les éoliennes terrestre mais offshore aussi, le solaire (thermique et PV), la géothermie profonde, la marée motrice, la microhydraulique, la biomasse, etc etc etc...

et la possibilité de construire des bâtiments dit "passifs" ou "zero énergie" ou même "à énergie positive" qui produisent plus d'énergie (en plus décentralisée) qu'ils n'en consomment.

Mais il ne faut jamais dissocier la production par les ENR avec la maîtrise de l'énergie. ca n'a pas de sens de produire en renouvelable sans y associer des efforts d'économies d'énergie.

et c'est maintenant qu'il faut réagir.

jojo | 30 mars 2006 à 16h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

Encore un de ces extrêmistes de l'anti-éolien. Je commence vraiment à en avoir marre de tous ces pseudos écolos qui pour défendre leur petit confort personnel s'opposent à tout.
Une telle argumentation est nulle, infondée et dangereuse. Tout cela ne servira qu'à ralentir le développement des ENR qui actuellement sont les seules solutions mises en oeuvre pour réduires nos émissions de gaz à effet de serre.

non, une éolienne ça ne pollue pas:
- "nécessitent plusieurs milliers de tonnes de béton à chaque pied": s'il y en avait autant, ça coûterait pas plus cher de construire une centrale nucléaire!
- "constitués de plusieurs centaines de tonnes de féraille ": ben voyons, c'est l'A380 ou quoi?
- "si on est aveugle...elles ne polluent pas les sols et ne modifient pas la circulation de l'eau en sous sol ": et les études d'impact ça sert à quoi? peut-être êtes vous hydrogéologue...
- "si on est aveugle...ne tuent pas les oiseaux ": et sur votre pare-brise, il y en a eu combien?
- "qui perdent des dizaines de litres d'huile par mois ": c'est bizarre mais j'ai toujours vu une éolienne plus propre que l'intérieur d'un moteur de semi-remorque!
- "les éoliennes (entre 100 et 45 dB !!!) sont silencieuses": à 100 dB, vous avez certainement installé votre maison au pied d'une éolienne 1ère génération, je vous conseille d'aller à 200 m de là, vous n'entendrez plus rien!

Et je ne reviendrait même pas sur la théorie des usines à gaz, CM Bricoboy a très bien répondu.

La seule concession que je peux faire, c'est sur le paysage mais là c'est une histoire de goût. Personnellement, celles qui sont à côté de chez moi ne me gêne pas plus que ça.

Non vraiment, quand on lit ça, ce n'est plus Vent de vérité mais plutôt Vent de folie.

A bon entendeur,

Vent de raison | 30 mars 2006 à 19h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! ça manque de relativisme là!

=> « De quoi parle-t-on ? de ces magnifiques squelettes qui ont un impact visuel sur plusieurs dizaines de kms ? »

Qd je vois des gens comme vous qui placent la notion paysagère comme vous le faites, c’est à dire pratiquement au dessus de tout, et qui ne savent même pas, ou ne se souvient pas des impacts paysagers (guerre et massacre, déplacement de population!) que créent les conflits géopolitique né en majeur partie de la raréfaction des ressource énergétique non renouvelable mondiale que nous pays riche consommons égoïstement, on se dit qu’il y’a encore trop de gens déconnecté des réalités qui confondent encore trop facilement (et sûrement par ce que ça arrange grandement leur petit côté mesquin individualiste), environnement Déco (ratif) et environnement Eco (logique) !!!

A savoir qu’un jolie paysage ne suffit pas à la survie d’une espèce comme la notre grandement créatrice d’envie et ne se contentent pas des besoins primaires en accord avec le rythme normale de la biosphère…

Bref pour ma part bien avant les éoliennes, question esthétique, j’aimerais virer de mon paysage, pas mal de personnage politique, tous les égoïste comme vous qui se disent amoureux de la nature croyant la protégé en empêchant son modelage visuel, mais permettant son modelage invisible et en profondeur,….
les 4x4 de ces cons qui disent aimer la nature et qui la détruise par loisir ou par ce qu’ils soufre d’un problème de reconnaissance (en Angleterre il y’a un dicton courant là-dessus « little dick, big car »), les relais de téléphonie mobile bien plus néfaste sur la santé humaine. Et tout un paquets d’émission à la con qui abrutissent en masse et nous permettent plus de discerner le vrai du faux …Etc …etc….

=> « qui nécessitent plusieurs milliers de tonnes de béton à chaque pied ? constitués de plusieurs centaines de tonnes de féraille ?! qui perdent des dizaines de litres d'huile par mois ?! »
Commencez par dénoncer toutes ces zones industrielles à l’abandon (et les délocalisations qui en sont la plus part du temps responsables), à savoir que ces zones abandonnées sont elles, généralement très pollués voir dangereuses pour les promeneurs ou adolescents qui s’y aventurent contrairement à vos « dangereux » moulins à vents !

Pour l’huile, n’importe quel technicien en maintenance industrielle, serait en mesure de vous contredire en vous rappelant ou en vous apprenant que plus une machine est chère, plus il s’agit de maintenance préventive et moins de corrective…

Autrement dit, sur de telles machines industrielles les risques de fuite majeure telle que vous les décrivez sont aussi faibles que sur un avion…
Par contre dans votre combat, dans ce cas, concentrez vous donc sur les pollutions à l’huile lié au engins agricole…. Sans même allé jusqu’aux milliards de petites goûtes d’huile qui perlent en permanence sous nos millions de véhicules motorisés !!


=> »qui émettent le doux ronronnement continuel mais irrégulier d'un avion qui passe ?! Mais pourquoi j'ai pas acheté une maison à coté d'un aéroport !! je l'aurai payée moins chère et je n'aurai pas été réveillé par le bruit, puisque les éoliennes (entre 100 et 45 dB !!!) sont silencieuses... »

Décidément voici de la bonne et pure mauvaise fois !
Monsieur, vous brasser aussi mal les données techniques que vous êtes doué à brasser de l’air avec vos argument aussi bidon que l’énergie nucléaire qui alimente votre PC…

100db c’est dans la nacelle !!
45 à 55 db, c’est au pied de la machine … A une distance moyenne de 300 m cette même source sonore est masquée par le bruit du vent dans les arbres … Parfois il arrive qu’il y ait un peu de vent en l’air et pas du tout au sol … Alors durant ces quelques heure les voisins sont exposés à un bruit de 35db !
Soit rien du tout à comparer des bruits de l’agriculture de l’aviation distante, de vos chiens de chasses, ou tous simplement les bruit urbains que bien des gens comme moi, qui faute de moyen, supportent 24/24h…

Mais cela ne vous empêchera jamais monsieur de venir ajouter à ce bruit de fond urbain, le bruit de votre véhicule lorsque vous venez en ville pour quelconques raisons !!

Apprenez ce que les mots « collectivité » et « citoyenneté » veulent dire et ne tomber pas dans cette mode de l’individualisme !! dans ce « nymbisme » néo rurale !



=> « Les éoliennes industrielles : leur développement dépend uniquement des financements à 0% de la FIDEME et du rachat du MWh à un prix surévalué par EDF. Alors où est la motivation écologique ? Dans d'autres pays, dès que les avantages financiers tombent, l'écologie, la sauvegarde de la planète n'intéressent plus personne ! Etonnant non ? Vive les éoliennes industrielles, dont le retour sur investissement permet un meilleur rendement que celui de la bourse !!! »

Ce qui nous étonne aujourd’hui c’est de voir autant de gens qui sont capable, par aveuglement basic et sans le moindres vrai argument scientifique ni économique, de nous créer un lien de cause à effet entre business lucratif et fausseté environnementale …
C’est totalement dénué de lien de cause à effets Monsieur Vent de Vérité!!!

Souvenez vous à une époque on nous disait : « les renouvelables c’est pas rentable ça n’a pas d’avenir » … aujourd’hui vous nous dites : « les renouvelables c’est trop rentable pour certains, ce n’est donc pas écologique » …. Mais quel sublime cours de logique Monsieur Vent de Vérité !!!

Par ailleurs tout votre réflexion est basé sur des reperds financiers et références financières totalement artificiels !
Le prix actuelle de l’électricité EDF que vous prenez systématiquement comme référence est totalement sous évalué… il ne prend pas bon nombre d’externalités de coût que n’imposent pas aux générations futurs les énergies renouvelables …et qu’elles n’ont pas non plus imposer au génération actuelle ni passées :

Coûts de la recherche fondamentale nucléaire !
Coûts de Démantèlement tellement dément !! (Rapport de la cour des comptes de Paris 2005 !)
Coût de la recherche et de la solution pas encore trouvé pour les déchets !
Coût du retard technologique que prend la France en sacrifiant toutes ces nouvelles opportunités alternativement écologiques

Mais aussi coût sur la santé humaine (non quantifiable par ce qu’aucune étude épidémiologique n’à été reconnu par l’OMS par ce que l’AIEA à son droit de veto quelle emplois depuis des décennies ! et aussi par ce que nul d’entre nous n’est en mesure de chiffré le coût d’une vie humaines, ça n’a pas de prix !!!)

Les coûts écologiques qu’engendrera la nécessité de réparer les choses … si possibilité il y’a de réparer ….

Mais ça, vous vous en foutez royalement puisque la facture globale quantifiable (et non le reste) sera agrafée à votre testament et non à payer de votre vivant !

Vous semblez aussi oublier que les autres énergies furent elles aussi largement et très grassement subventionnées à leurs époques !!

Bref vous comparez le prix de l’énergie du vent à des prix qui eux même sont du vent !
Bravo pour la clairevoyance !!!



=> « En plus, c'est sans impact visuel si on est aveugle, »


Et ça dans quelques décennies c’est sans impacts visuels ?

=> « elles ne polluent pas les sols et ne modifient pas la circulation de l'eau en sous sol (une piscine olympique de béton, c'est sans incidence !), »

Dans votre combat, une fois de plus apprenez à dégager des priorités !
L’agriculture intensive (du maïs), Les puisages illégaux, votre parking ou votre allée de jardin bitumé qui collecte l’eau de pluie et créé des débordements des centrales d’épuration …. Par exemple, ne causent ils pas de problèmes de ces côtés-là ?



=> « Ne tuent pas les oiseaux (on n'en trouve pas au pied des éoliennes, c'est normal, il n'y a pas de grillage, zone de sécurité pourtant recommandée par l'ADEME ! Merci la LPO !!). »


Les études scientifiques menées, justement par des organismes de protection des oiseaux (LPO pour la France) montrent que seule certains type d’éolienne sont vraiment dangereuses type mats en treillis (très développés dans les années 80 notamment en Californie mais pas en Europe et tombé dans l’obsolescence depuis) avec seulement certaines variétés de rapace…

Une fois encore sachez dégagez les vraie priorités !
Les chasseurs , les voitures , les baies vitrés des immeubles et maisons, les réseaux de distribution d’électricité, les polluants et déchets agricoles ou industriels, nos décharges, les amplificateur d’antenne réception TV (hé oui ça arrive !)…. Etc …. Et bien après et seulement après, devrait venir votre combat éolien pour les oiseaux !!!


=> « Le complément d'électricité lorsqu'elles ne tournent pas parce qu'il n'y a pas de vent, ou parce qu'il y en a trop, produit par des centrales THERMIQUES A FLAMME pour 75 % augmentent l'émission des gaz à effet de serre. Mais personne ne veut le reconnaître... »


Par contre là c’est justement l’argument massue des anti éolien qui justement est totalement faux !

1/les centrales gaz ne sont pas le substitut des éoliennes en drapeau !
2/ se sont les éoliennes qui limitent l’usage des centrale gaz déjà existante (argument RTE et non de moi-même !) …. Et qui limiterons ne nouvelles centrale Gaz qu’edf à déjà décidé de construire courant 2005 … Des centrale gaz qui serviront pour bonne partie à fournir les nouvelles technologies de chauffage sois disant écologiques que sont les pompes à chaleur et pseudo-géothermie qui elles ne se substituent pas au marché du tout élec, mais qui viennent s’y ajouter en se substituant bel et bien à d’autre marchés tel que celui des chaudières automatiques à granulés de bois et celui des poêles de masses pour la Pompe à chaleur aérothermique … Mais aussi au marché du solaire combiné, et la chaudière bois déchiqueté pour la pompe à chaleur Pseudo-géothermique !

Au fait, petite aparté …
Il ne faut pas chercher des chauffages alternatifs capables de fournir un besoin initial inchangé … mais bel et bien chercher une alternative au chauffage par le biais de choix architecturaux capable de diminuer le besoin initial …
Donc ne pas confondre diminution du besoin initial avec diminution de la consommation facturé !!
Ne pas confondre non plus énergie facturée et énergie primaire consommée réellement au niveau de la centrale !!

Bref j’arrêtes là-dessus …allez juste sur Google par exemple et tapez les mots « géothermie » associé à « problème » ….. Bonnes lectures …

=> « Ces pauvres industriels... il faut bien les aider à s'enrichir sur notre dos, parce que c'est nous qui payons avec nos impots et notre facture EDF, et c'est aussi nous qui payons de notre santé. »



Oui tout à fait ! Alors faisons en sorte de ne pas leur obstruer le passage lorsqu’ils se décident enfin à nous proposer des alternatives bien moins polluantes et moins chères pour nous et pour les générations futures !

Je parle de coûts globaux collectif directes et indirectes et non de la facture partielle et individuelle….

=> « Et si un jour, vous lisez que le Père Noël a été vu avec son traineau près d'une centrale éolienne, méfiez vous ! réfléchissez ! faites vous votre propre opinion ! ne gobez pas tout, c'est parfois mortel !
Auteur : Vent de Vérité »

Commencez vous-même à ouvrir les yeux en commençant par ne pas demander à l’éolien, la vertu que l’on ne demande pas à bien d’autres méthodes de productions d’électricité ou de choses de la vie de tous les jours !

A commencez par votre voiture (risque accident, pollution), votre cigarette (une des premières cause de mortalité mondiale !), votre téléphone portable et les relais qui vont avec(vous vous en foutez c’est pas visible !!), le nucléaire et son cortèges de dénies de démocratie, les constituant de votre nourriture, les milliers de kilomètres que parcourent vos moindres biens de consommation par ce que vous voulez tjrs du « moins cher »…. (Made in China monsieur !)

L’impact de votre chauffage électrique ou de votre Pompe à chaleur aérothermique ou pseudo géothermique (nouveau client élec pour les vendeur d’élec bonjour les recourt supplémentaire aux centrales thermiques).

Sans parler du manque criant de volonté des normes d’isolation française bien frileuses (que votre habitât monsieur Vent de Vérité donneur de leçons, n’atteint peut être même pas !) par ce que décrétés indirectement par les mêmes personnes, institutions ou/et organismes qui vous vendent de l’énergie, ou du moins en récupère des taxes !

La pollution multiplier par 4 de votre cafetière électrique comparé à la cafetière italienne à gaz de votre voisin …

L’impacte de votre halogène du salon par rapport à une technologie fluo compact ou à led !

La quantité d’emballage de vos courses, le nombre de litres de kérosène consumer pour vous faire venir vos fraises préférées sur votre étalage toute l’année, les 12 000 Km que vont parcourir les petites crevettes décortiquées en provenance de la Norvège mais via la Tunisie par ce que la main d’œuvre pour décortiquer y est moins chère !!

Ni le nombre de km que vous faites avec votre véhicule pour les acheter encore un peu moins cher, ou aller promener vos gosses sur votre point de vue paysager préféré pour leur dire « vous voyez mes petits, la belle nature que je veux vous laisser intact visuellement mais avec tous les petits déchets invisible qui vont avec … » … etc etc …
Ne demandez donc pas au autres la vertus que vous-même n’avez pas Monsieur Vent de Vérité » partiel et partial !!

Cher Vent de Vérité, apprenez à relativiser, et à vous désintoxiquer des lobbies « du non changement,», arrêtez votre discourt de camelot vos techniques d’inquiétude populistes …et sortez nous des arguments fiables et justifiés scientifiquement qui en vaille la peine….

Et peut être qu’à partir de là, les décideurs trouveront un peu de force pour vous tendre une oreille !

Consommer = détruire pour et par l’usage

Distraire = détourner de …
« On fait de nous de véritables bêtes de sommes, qui pour nous distraire, passons notre temps à additionner des biens de consommation » (r17777)

« Il faut penser le changement, et non changer le pansement »


Kénavo et Bon vent à vous cher Don Quichotte !

R17777


« La science est bâtie sur des doutes …. Pas sur des croyances ! »

r17777 | 30 mars 2006 à 19h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

"Ces pauvres industriels... il faut bien les aider à s'enrichir sur notre dos, parce que c'est nous qui payons avec nos impots et notre facture EDF, et c'est aussi nous qui payons de notre santé."

Le plan Mesmer de 1974 qui a alloué près de 500 milliard de Franc de l'époque pour le développement de la filière nucléaire, ça vous dit quelques choses??
Ils sont beaucoup ceux qui tirent à boulets rouges sur l"éolien parce que ça couetrai chère, mais quand on achète une voiture on réfléchit à la consommation, au pris de l'entretien et au prix de revente, alors pourquoi ne pas agir de la même manière avec l'éolien, le nuclaire, le solaire et toute les autres sourcesd'énergie pour enfin avoir un comparatif des couts qui soit rigoureux et non de la désinformation.

Et dans ce cas, on se rendra compte que l'éolien est très compétitif ...

Mais bon, la logique n'est pas toujours du goût de tout le monde...

Sur ce , bon vent

eole | 30 mars 2006 à 20h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Idée ?

et cesser la recherche d'une croissance à tout prix, pour passer au développement durable, puis à une décroissance soutenable (pour les pays de l'OCDE).

kil | 30 mars 2006 à 20h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

L'ecologiste dans l'âme connait-il la durée de vie d'une centrale nucléaire? L'ecologiste dans l'âme sait-il combien de temps il faudra surveiller les déchets nucléaires qui plus est seront croissants? L'ecologiste dans l'âme payera-t-il les gens pour faire ce travail de surveillance qui ne genere aucun benefice? L'ecologiste dans l'âme survivra-t-il en cas d'accident. L'ecologiste dans l'âme supportera-t-il son cancer du aux rejets radioactif?
Le nucléaire est vraiment une aberration. C'est incroyable d'entendre encore des propos comme ça de nos jours.

noktenbull | 30 mars 2006 à 21h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le SER

L'auteur de l'article a oublié de dire que dans le Syndicat des Energies Renouvelables il y a Total-Fina-Elf, BP, Shell et Areva. RIen que du renouvable pur sucre.

Quand on sait que pour réguler les éoliennes il faut des centrales thermiques à flamme, que le éoliennes ne produisent qu'au maximum 30% du temps, qu'elles doivent s'arrêter brutalement pour des raisons de sécurité si le vent devient trop fort... On comprend pourquoi ces éoliennes intéressent tant Total-Fina-Elf

occam | 30 mars 2006 à 22h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

Bravo r17777!

on a bien senti dans quel état d'énervement pseudo "vent de vérité" t'as mis.

Sur ce, je trouve ton analyse très juste et il est important de la lire en entier.

Merci pour ce travail.

Mais maintenant, il va falloir répondre "vent de vérité"

oui, il faut faire l'effort de contrer les arguments de r17777(en esseyant de rester de bonne foi), ou alors lui dire que tu as changé d'avis.

une réponse "vent de vérité"???

jojo | 31 mars 2006 à 02h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

énervé ...énervé ...
heuuu pas tant que ça ... ;-)

juste super affirmatif ( !!!! )
:-D

r17777 | 31 mars 2006 à 02h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

Bonjour,

je ne sais pas si ce message est promotionnel, mais si vous le publiez, c'est juste une pétition, et un rassemblement à Cherbourg les 15 et 16 avril contre EPR. Mais vous devez déjà le savoir.
Merci

Fred | 31 mars 2006 à 13h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

En réalité, et selon le RTE, -qu'on ne peut pas vraiment qualifier d'ultra défense de l'éolien...- le mix français, très nucléaire, permettrait d'atteindre quand même 12% de taux de pénétration éolien. Ok on n’en est pas aux 20% des danois qui pallient l'intermittence de l'éolien avec l'hydraulique norvégien du Nord pool. Mais quand on sera à 12% on sera déjà bien contents, pour le moment on est loin d'atteindre ce chiffre en France... Donc l'écologiste dans l'âme devrait un peu mieux se renseigner avant d'affirmer des choses pareilles! On oublie la construction de centrale thermique rendue obligatoire par l'éolien...

Noémie | 31 mars 2006 à 13h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

La campagne c'est STOP EPR

il faut y venir nombreux. Le projet EPR, le projet inutile, couteux et dangereux.

inutile: la France n'en à pas besoin

couteux: 3 milliard d'euros. l'équivalent en champ éolien produirait 2 fois plus d'électricité et 5 fois plus d'emplois. (voir rapport éole contre pluton)

dangereux: ne resiste pas à un crash d'avion style 11 septembre, du propre aveux d'EDF (voir courrier dispo sur le réseau)

Le nucléaire pour avoir de l'eau chaude!!!

le nucléaire, une technologie du passé, dépassée....

jojo | 31 mars 2006 à 13h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

C'est surtout des cons qu'il faudrait se séparer...

Affirmer à grands coups de certitudes ! Ne savez-vous pas faire autre chose ?

Je ne dis pas que le nucléaire soit LA solution, mais elle correspond à un choix de société. Que cette société ne vous ressemble pas j'en conviens.

Changez les personnes, pas la société !

En parlant des livres qui fâchent, "Greenpeace : controverses autour d'une ONG qui dérange" vous inspire-t-il autant ??

Cordialement

G.M | 31 mars 2006 à 14h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

j'en ai rien à foutre de greenpeace.

mais si faut la changer cette société, le mouton.

L’État centralisé (et son appareil gouvernemental) de
par sa nature propre et sa dynamique propre devient
une force étrangère aux intérêts du peuple, et plus
fort deviendra l’État, d’autant sera asservi le
peuple, en ce sens qu’il sera sommé, et forcé, de
faire ce qu’il n’aura pas désiré. En d’autres termes,
il y a une dilution du sens individuel de l’autonomie.
La rhétorique de l’État est une chose ; ce qu’il fait
réellement en est une autre.

La république c'est du caca...

ouais j'ai des certitudes, et je suis d'accord avec toi, il faut que tu te "sépare de la société"...

Ah!!

et dis, GM c'est pour Grosse Merde??

jojo | 31 mars 2006 à 14h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

@jojo :Vous voulez rendre service à la planète ???

Suicidez-vous !!

G.M | 31 mars 2006 à 14h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

c'est vraiment très interessant comme réponse.

c'est pas la peine de me faciliter autant la tâche. Se décridibiliser soit même comme tu le fait, montre ta grande inteligence....

Salut GM,

jojo | 31 mars 2006 à 14h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

Ceux qui nous liront apprécieront vos opinions tranchées, plus que ma plume !

Trés cordialement

G.M | 31 mars 2006 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

oui je pense aussi.

Ah!!

Salut GM,

jojo | 31 mars 2006 à 14h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le SER

Et l'auteur a aussi oublié de dire que dans les associations écologistes il y'a des salariés d'EDF, AREVA, TOTAL, etc...

Ces associations refusent elles pour autant les côtisations des personnes venant de l'industrie, ou bien préférent-elle rester entre litéraires pour discuter des solutions techniques ?

G.M | 31 mars 2006 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Idée ?

Faisons dabord le développement durable avant de penser à décroître.

A l'heure du chômage et du RMI, la décroissance ne me semble pas une solution durable

G.M | 31 mars 2006 à 15h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Idée ?

Je reprends l'idée de Jérome :

- instaurer un cout croissant de l'énergie consommée (en rapport à une surface d'habitation, un nombre d'occupant, une activité etc...)

A mon avis c'est une excellent idée assez facile à mettre en oeuvre au moins chez les particuliers.
Le prix du Kwh serait normal jusqu'à une certaine quantité (par habitant) et majoré au dela (peut être même avec plusieurs niveaux)
Je suis d'avis qu'on pourrait faire exactement la même chose avec l'eau...
au dela de X m3 par an et par habitant -> surtaxe

Contrairement a bastien, je pense qui ne souhaite pas qu'on en arrive la, je pense que la seule manière de faire changer efficacement les gens c'est de s'en prendre au porte monnaie...

2 exemples récents prouvent que c'est efficace : le tabac et la vitesse sur les routes....

Guillaume | 31 mars 2006 à 15h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pas d'éoliennes en France, ni en Suède

un écologiste dans l'âme....

au lieux de raconter n'importe quoi ...
veuillez svp aller lire ma contribution sur cette autre page https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=11880&forum=1630

écologiste dans l'âme c'est bien ...
écologiste dans les fait c'est mieux!!

r17777 | 31 mars 2006 à 22h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Icare au pays des éoliennes

Je tiens à préciser que je ne suis pas écolo, pas plus dans l'âme que dans autre chose.
Je suis un citoyen qui aime la nature, respecte mes voisins et surtout aime lire et me documenter. J’ajoute que je ne mange pas de petits enfants et que je vis en respirant de l’oxygène.

Dans ma vie je croise des citoyens-écolos actifs et ils attirent beaucoup ma sympathie. Ils ont des idées sur plein de choses et donnent leur avis, même si on ne leur demande pas.

Ils sont sur tous les coups et se déplacent essentiellement en transports en commun. Le train, le métro parfois mais rarement en bus....

A force de déplacements ils consomment du pétrole. Mais qu'importe il s'agit d'une lutte dont ils sont les preuxs chevaliers.

Face à eux les méchants citoyens mal éduqués qui eux, passent leur temps à se déplacer pour trouver cette énergie. On les reconnaît au fait qu'ils consomment cette énergie sous la forme d'argent, de nourriture ou d'énergie nucléaire.

La différence est subtile mais existe. Au pays des écolos on consomme, mais pour empêcher les seconds de le faire. On parle beaucoup et on a des solutions pour chacun. Si des fois ces dernières ont échoué, c’est parce qu’elles n’étaient pas assez fortes !

Quand on est écolo, on mange bio et on fait venir sa viande du massif central, son vin équitable d’Argentine et on passe ses week-ends chez des potes écolos aux quatre coins de la planète ! Tout cela sans nucléaire.

Par contre, au pays des écolos on se rassure que nos déplacements ne soient que du pétrole.
Cela nous aurait freiné d’avoir à faire rouler des trains à l’énergie éolienne ou d’alimenter des hôpitaux aléatoirement.

L’éolien leur tient lieu de messie dans un paysage désertique. Dommage qu’ils n’aient pas plus d’avis sur le pétrole et leur empreinte écologique en général. Pour se faire, il leur faudrait certainement accéder au web, mais ce dernier reste illusoire au pays des éoliennes !!!

Vent-il-a-tort ??? | 31 mars 2006 à 23h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Manif Anti EPR à CHERBOURG le 15 Avril

Ne vous trompez pas d'ennemi, si on peut parler d'ennemi. Gardons nos forces pour nos convictions personnelles, même si elles diffèrent, plutôt que de se quereller ici. Pendant ce temps, d'autres passent leur temps plus efficacement...

Naturel | 01 avril 2006 à 12h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
L'éolienne

Je ne comprend pas les critiques contre l'éolienne, c'est complètement idiot ! Le bruit produit par l'éolienne est vraiment minime.
Elles aportes que des avantages, sauf peut-être un paysage un peu plus urbanisé, dans une ancienne campagne. En conclusion, on peut dire que c'est la source d'énergie de demain, alors arretez de douter car vous allez nous ralentir économiquement.

Vincent

ingénieur | 01 avril 2006 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le SER

Libre à vous de vouloir banaliser, c'est-à-dire minimiser, l'influence de ces poids lourds de l'industrie, de la finance et du lobbying au sein du SER. Je crains même que ces poids lourds ont été accueillis à bras ouverts par le SER. L'argent n'a pas d'odeur. Même pas celle du CO2. Encore moins celle des centrales thermiques au fuel, au gaz ou au charbon qui régulent l'énergie intermittente produite par les éoliennes.
Le président du SER est Monsieur Antolini. Le même Mr Antolini que était président du syndicat des promoteurs immobiliers à la belle époque du financement occulte des partis politiques. Je n'invente rien. Tout cela est public et révélé dans le livre de Sophie Coignard "Omerta 2002".
Silence au dortoir ! On vous dit que tout va bien.

occam | 02 avril 2006 à 19h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le SER

C'est incroyable... vous êtes incroyable !!!!

Personne ne veux du nucléaire, personne ne veux de l'éolien... vous voulez quoi à par dire non tout le temps ???

Vous éclairer à la bougie ?

Si EDF, TOTAL et autre énergéticien adhère au SER, perso je trouve cela très bien. On n'avancera pas stygmatiser tout le monde... et surtout pas ceux qui croient aux ENR !

Il serait temps que la France cesse d'être manichéènne !

Daaaaaaavid

daaaavid | 02 avril 2006 à 20h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'éolienne

bonjour
il faut connaitre le sieur chouard; d'abord, il est sourd comme un pot, et il a des positions personnelles , de la part d'un "scientifique" objectiviste, assez surprenantes; ainsi, dans son livre, l'oreille musicienne, défend-il une des valeurs fondamentale de notre excellente société occidentale, j'ai nommé l'oreille absolue
de plus, est ce qu'on a demandé au sieur chouard de faire des études acoustiques près des autoroutes, et de recommander des principes de précaution concernant les dites autoroutes

dppk | 03 avril 2006 à 15h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'éolienne

re bonjour
je viens de lire le rapport de monsieur chouard sur le site de l'académie de médecine; aucune mesure sonore n'a été prise, ce ne sont que de conjectures sur l'éolien et ses probables nuisances; aucun crédit scientifique ne peut être accordé à un tel rapport

dppk | 03 avril 2006 à 16h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'éolienne

Pas plus qu'a votre crédit, non étayé.

Maintenant, à votre différence, lui est un médecin reconnu.

Je ne pense pas que vous ayez lu ses publications, ou alors elles dépassent grandement votre appétit intellectuel.

Défendre l'éolien est une chose, nier les critiques ou les reproches qui lui sont faits est le seul moyen de faire échouer l'éolien en France....

Faire abstraction des risques éventuels ou supposés prouve que votre raisonnement n'est pas aboutit.

Ingé et ensuite ? | 03 avril 2006 à 19h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Hé! ho! Lienne

Bonjour,

Je suis chercheur en géographie et je travaille sur l'éolien.

Pour moi, la vérité ne se trouve ni chez les anti ni chez les pro-éoliens. Laissons les chercheurs apportaient des réponses objectives! (et sans parti pris!)

En effet, les anti ont le mérite de mettre le doigt sur les points facheux: les nuisances des aérogénérateurs (en général)

Par contre, les pro éoliens ont raison de chercher à augmenter la durabilité des politiques énergétiques.

C'est pourquoi, à l'heure actuel, il faut penser en mix énergétique où nucléaire et éolien doivent cohabiter. Selon quelle répartition et avec quelle importance respective, c'est encore à définir!

En espérant que cela vous aura élargi le champ de réflexion

tyrion | 17 avril 2006 à 13h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le bruit et la vue..

Installé depuis trente ans au fin fond de l'ardèche parceque c'est un des rares paysage encore préservé en france, je me retrouve à 500 m d'un projet de 8 éoliennes de 120 metres de haut (1/3 de la tour effeil pour mémoire).
Je veux déménager mais mon bien bati durant 30 ans à la sueur de mon front à pris -30%, je ne peut donc m'installer nul part ailleurs. je vais être obliger de subir les monstre qui contrairement à ce que semble penser les intervenants précedent est persque insuportable à la longue (genre supplice chinois), j'ai testé personnellement.
Tout ça pour un rentabilité économique et écologique hautement discutable.

loto74 | 23 août 2006 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le bruit et la vue..

Je suis dans un cas similaire, dans l'Aude, où un parc de 8 Eoliennes a été construit cette année. La résidence secondaire de la famille se trouve au milieu de ce parc : 6 éoliennes à l'est et 2 à l'ouest. Je n'ai pas vérifié au mètre près s'il y avait bien 500m de distance entre la maison et les deux éoliennes les plus proches, mais le bruit des éoliennes est bien présent à l'extérieur de la maison (merci au mur de pierre bien épais pour l'isolation sonore à l'intérieure). Par vent faible, on entend très bien le bruit des pales sur la plus proche. Par vent fort, on entend surtout le mât météo placé à 200 m de la maison. Le vombissement intermittent du vent dans ce mât couvre le bruit des avions en phase de descente vers l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes, se trouvant à 20 km de là. Côté bruit il y a encore un élément qui n'a pas été abordé : lors de l'arrêt d'une éolienne (vent trop faible ou trop intense), le mécanisme de débrayage émet un puissant bang qui se fait entendre sur environ 1500 m aux alentours. Sans compter l'une des éoliennes qui s'est déréglée (une pale mal orientée sur les 3) et qui fait un brui de machine à laver en phase d'essorage à 1 tour toutes les 3 secondes chez votre voisin de pallier.

Bref, à part ne pas habiter à côté d'un parc éolien, je ne vois pas comment on peut affirmer que les bruits sont inaudibles. Le seul avantage que je vois, c'est qu'aujourd'hui, le bruit de l'autoroute nous paraît presque plus mélodieux...

Bapts | 30 août 2006 à 18h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Le bruit et la vue..

Bonjour, J'ai reçu un tract récemment dans ma boite aux lettres, qui m'informait d'un projet de parc éolien à 800m de ma maison ! ! !
Mais je ne suis pas seul, car tous les hameaux de st hilaire sont concernés.
Certaines maisons vont même avoir 3 éoliennes devant et 3 derrière à peine à 500m.
Sachant que l'on exporte 15% de notre électricité à l'étranger, à quoi servent ces éoliennes ????
Sachant que seul 5% de l'électricité est produite avec des centrales thermiques, d'où très peu de rejet de CO² au niveau national, expliquez moi, A QUOI SERVENT CES ÉOLIENNES ???
Si quelqu'un à une réponse honnête et désintéressée, qu'il la fasse partager.
J'ai acheté il y a 1an, et à la mairie il n'y avait aucun projet........
c'est honteux
frédéric

saint hilaire | 28 janvier 2007 à 03h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Toujours pareil

Effectivement, l'intégrisme existe des deux côtés...... malheureusement.

saint hilaire | 28 janvier 2007 à 03h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vous avez raison tous les deux.!!!!

Mais le gros du problème, c'est l'argent.
Tant qu'il y aura des sociétés qui vont proposées des grosses commissions pour leurs solutions à l'énergie,
Comment voulez-vous que certains reste objectifs....
Les pays ont des niveaux de vie différents, donc des besoins différents.
On a pas le droit imposé n'importe quoi à n'importe qui, en se cachant derrière une étiquette, un logo.
Aujourd'hui, l'éolien ne sert à rien en France puisque nous revendons déjà notre électricité.
Aujourd'hui, 5% de la production d'électricité est faite par des centrales thermique, donc notre pays pollue très peu.
Ensuite pour avoir un rendement cohérent des éoliennes, il faudrait couvrir la France.Vu le coût de l'éolien,.........
Vous avez un point commun, il faut de l'électricité, ne faisons pas les mêmes erreurs comme l'amiante, la cigarette et autre, parceque c'est à la mode.
Il doit y avoir des solutions adapté à chaques pays........
J'arrête là...
Frédéric

saint hilaire | 28 janvier 2007 à 03h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'éolienne

Bonjour,
Mon chère vincent, voici une belle "image du son"

Une goutte d'eau, ne fait presque pas de bruit, là vous êtes d'accord, deux gouttes d'eau non plus, maintenant, en permanence
cela s'appelle le supplice chinois.....

Quand on fait le choix de ce retirer dans un coin pommé, que vous demandé à la mairie si il y a ou aura des projets dans votre futur commune, que l'on vous réponde "BIEN SUR QUE NON, c'est petit ici", et après avoir monter un crédit ,8 mois après vous avez un tract dans la boite aux lettres vous informant que vous êtes à 700m d'un parc éolien de 130m de haut et 93m de diamètre.....il y a de quoi avoir les boules non!
Maintenant le gars qui vie en ville et qui me raconte que cela ne fait pas bruit, quand il pleut c'est encore pire, et je ne vous parle même pas des flashs la nuit . Une vraie zone industrielle.
fr

saint hilaire | 28 janvier 2007 à 04h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le nucléair.

Le nucléair est non-polluant, et c'est une très bonne sources d'énergie. Il y a toute fois un danger de taille; pour le connaitre il faut remmonter au source du nucléair. L'énergie atomique est issue d'une fusion entre différents atomes (inutile de rentrer dans les détails), en effet de cette fusion s'échappe de la chaleur, il s'agit en quelque sorte d'une "mini-explosion" dont on tire l'énergie dégager pour fair fonctionner notre grille-pain, notre télévision et tout autre appareil électroménager. Le gros problème actuellement c'est qu'aucune machine ne peut contrôler cette "mini-explosion" et encors moin la chaleur qui s'en dégage, donc si celle-ci est trop importante: >
Ainsi dans nos central atomique les ingénieurs jouent avec le feux, et c'est vraiment le cas de le dire... Donc cessons risquer notre vie pour de l'électricité qui peut être créée moin dangereusement (et plus économiquement !!!), les éoliennes pourquoi pas l'énergie solair également...
Je vous souhaite de trouver le bonheur dans le choix que vous ferez concernant l'énegie et sur-ce je vous dit en revoir.

Mr. Je ne suis pas un cobaye | 27 février 2007 à 15h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Le bruit et la vue.

Monsieur,

Je comprends votre intérêt à votre patrimoine immobilier , à votre site géographique, à votre souci de tranquilité car il y va de vos économies .

Je comprends votre interrogation sur le climat avec l'augmenttion de la tempérture, les mouvements d'eau et des vents que le CO2 engendre sans parler des problèmes respiratoires peut être individuels ou collectifs car il y a votre santé.

Je comprends votre mécontement à l'absence d'informations que vous n'avez pu obtenir en temps voulu ou que vous n'avez peut être pas pris le temps de demander avant de signer votre acquisition, car il y a peut être eu absence de connaissances.

Mais que devons nous faire face à la situation présente ?
- Le nucléaire c'est très dangereux et radioactif
- L'hydraulique c'est usé voir dangereux ( le beton peut céder !!!! )
- Le Thermique c'est poluant et couteux
- Les éoliennes bruyantes et vilaines et elles cessent de produire par intervalle

Aujourd'hui , Le TGV n'est-il pas plus utile que la traction à vapeur que vous avez peut être connu ?
Pouvez-vous vous passer du courant électrique dans votre maison ?
Sans courant électique, comment utiliseriez vous internet à St hilaire ?

Aujourd'hui, pour moi une question est de savoir comment peut-on améliorer le bilan énergétique de tout ces machines ( chaudière ou moteur ) qui produisent du courant électrique car lors peut être il y aura moins de nuissances.

Malheureusement il y a un sllence sur le sujet de nos savants voir de nos élus.
Les éoliennes sont un paliatif à une consommation sans frein, ni retenu du consommateur que nous sommes au XXIème siècle .

Anonyme | 09 mars 2007 à 07h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Le bruit et la vue.

Bonjour
Je suis d'accord avec vous, il faut se poser les bonnes questions quant aux énergies que nous utiliserons demain.
Mais parmi ces questions, il est indispensable de penser à ceux qui subissent directement les conséquences négatives de ces projets en terme de patrimoine comme en terme de santé.
La "rentabilité" économique (voire écologique) de ces projet doit nécessairement intégrer des compensations contractuelles et durables aux troubles de voisinage générés.

2f2l | 01 avril 2007 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
La "rentabilité" économique (voire écologique)

News Actu-Environnement : Re:Re:Re:Re:Le bruit et la vue.

Bonjour,

Qu'entendez vous par " la ou une rentabilité économique " (à court ou à long terme ! ) ?
Pour qui cette rentabilité économique (utilisateur, producteur, ou région, nation, continent, planète ), qu'elle soit industrielle ou non ?

L'histoire ( des civilisations ou poltique ) nous enseigne que des êtres humains ont donnés des soufrances pour que la société ( nation, continent ) utilise les énergies ( les mines - la conquête de l'ouest - l'or bleu , l'énergie nucléaire tout comme l'autmobile, le train, l'avion sans oublier le textile )
Si il est indispensable de penser à ceux qui subissent directement les conséquences négatives ( sous quelle forme ? interdictions ou lois réglementaires )dans leur santé, dans leurs aptitudes physiques à cause de ces projets humains ( déplacement toujours plus rapide )
Ne faut-il pas avancer dans la connaissance pour faire profiter le maximum d'êtres humains ( mais quel est ce prix ? ).
L'argent n'est pas toujours disponible pour une étude non rentable ( ou est le bon choix d'étude ?).

Dans votre phrase, je ne comprends pas, le terme " de patrimoine ", ni même votre demande de compensations " contractuelles et durables ".
Chacun ne fait-il pas un choix plus ou moins volontaire, à un moment de sa vie, comme lorsque l'on se marie devant Monsieur le Maire .
Alors quelles sont vos bonnes questions sur la rentabilité économique de l'écologie , de l'industrie, du commerce, ?

Anonyme | 02 avril 2007 à 04h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:dekoikikoze ?

Monsieux l'anonyme,

Je vois à la lecture de votre pauvre article que vous n'avez jamais vu d'éoliennes de près pour évoquer un bruit d'avion !! Je suis allé plusieurs fois dans des champs d'éoliennes (12 à 24 machines) au Portugal et je peux assurer que le bruit est très feutré et ne ressemble en rien au ronronement assourdissant d'un avion ! Avez-vous fait des mesures au sonomètre ?
Concernant la mort d'oiseau, elle est infiniment faible au regard de celle provoquée par les baies vitrées des villas, des câbles à haute tension, de la circulation routière etc...
Pour l'impact visuel permettez-moi de vous dire qu'il est préférable aux décharges contrôlées ou pas, aux cheminées des usines ou une une raffinerie pétrolière. Personnellement je trouve cette architecture plaisante et toujours plus agréable qu'une centrale thermique ou sidérurgique !

Voyez-vous je suis un ardent défenseur de notre planète et je suis extrêmement sensible au réchauffement de l'atmosphère et pour moi toutes les énergies renouvelables et non polluantes sont les bienvenues.

Je pense que vous devez aussi être contre les centrales hydroélectriques qui produisent pourtant l'énergie la plus propre de la planète.

Et enfin pour supprimer toutes les centrales thermiques de la planète il faudra bien accepter chez soi des sources de production d'énergie ne produisant aucun gaz à effet de serre y compris les centrales nucléaires ne vous en déplaise !

Serge BETON.

Anonyme | 02 août 2007 à 16h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Eoliennes et problemes

Essentiellement prévues sur des sites naturels (roche, flore, faune) vierges jusqu'alors inconstructibles, il faut pour ces éoliennes:
-Socles de béton de 14m. de coté, soit env. 200m², par 3m. de profondeur ;
-autant de surfaces arasées (relief, roches, végétation) diam.60m., soit env. 2800m², d’assemblage des pâles ;
-autant de surfaces décapées et empierrées de 16 par 20m., pour grandes grues ;
-autant de surfaces décapées et empierrées de 10 par 12m., pour petites grues ;
-une piste de 5m.50 de large reliant les éoliennes d'un parc entre elles et permettant l’accès au site ;
-liaison au réseau, souvent par câble souterrain, quelquefois de plusieurs kilomètres.

reddred | 24 février 2008 à 17h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bruit des Eoliennes

Près de chez moi on viens d'installer 5 eoliennes
ENERCON E70 de 140 m de hauteur et les plus proches sont a 800 metres et bien on entend nettement le bruit de brassement de l'air par les pales , quand le vent au sol est faible voir nul.
Et ce quelque soit la direction du vent...

Le bruit produit peut etre assimilé a une modulation de bruit blanc entre 0.5 et 10 hz en fonction de la vitesse du rotor
Par contre l'eolienne en elle meme ne produit aucun bruit.
On comprend mieux pourquoi le rapport de l'académie de medecine préconise des distances nettement supérieures.
Il ne fait aucun doute que l'été par grandes chaleur il sera impossible de dormir avec les fenètres ouvertes.
j'espere que la Mairie fournira gratuitement des boules QUIES

le sceptique | 15 mars 2008 à 21h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Bruit des Eoliennes

nous sommes une fois de plus mis devant le faite accompli ecoute le bruit et surtout nous les habitants ont ne doit surtout pas en faire et en plus on a toujour le droit de regler nos facture de taxe habitation edf ...ect....en silence .

gso10 | 16 mars 2008 à 14h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Bruit des Eoliennes

Bonjour,

Bonjour,
Il y a un projet de parc eolien à 800m de chez moi sur une crête ; ce sont 8 eoliennes de 2MW ( 149m de hauteur au total ) , espacées de 500m.
L'operateur/constructeur est WPD /Enersys. Je cherche des informations factuelles sur les nuisances sonores pour les mentionner lors de l'enquête publique qui se termine le 14 mai 08.
Si vous avez des complements d'information, je suis preneur.
Merci d'avance, cordialement , Philippe

phil21 | 05 mai 2008 à 19h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Hé! ho! Lienne

Peut être que ce n'est pas forcement sur la nature de la source énergétique qu'il faudrait analyser.... mais peut être essayer de coordonner avec les besoins actuels français.
Sommes nous prêt a diminuer nos consommation (pro éolien, anti éolien, ainsi que politique, citoyen, industriels etc..) pour laisser une place compétitive au solaire, et à l'éolien?
En combinant parfois recherche, et sensibilisation on en arrive parfois à un juste équilibre non?

Pour répondre à une remarque faites au début...les centrales hydrauliques ne sont pas les meilleurs en terme de rendement mais aussi en entretien. Et il arrive parfois qu'elles aient un impact négatif sur leur environnement (envasement des rivières, réchauffement de l'eau,, prolifération d'algues colonisatrices, limitation piscicole etc). Voila

Adibou | 15 mai 2008 à 14h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re: Bruit des Eoliennes

je repond un peu tardivement n'etant pas venu sur ce forum depuis quelques temps.

A mon sens 800 metres c'est trop pres des habitations et bien souvent on entend le bruit du vent dans les pales des machines la nuit (et le jour mais c'est moins genant).
De toute façon quoi qu'on fasse on ne fait pas le poids face aux investisseurs qui sont tout puissants.

moutonenrage | 05 juillet 2008 à 22h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:L'éolienne

C'est drôle (enfin...) que vous évoquiez cette histoire de supplice chinois, j'en ai parlé récemment dans un forum super pro-éolien pétri de convictions indéfendables. Moi j'allais même plus loin, avec les acouphènes...
Ben oui, je souffre d'accouphène et pourtant, personne ne les entend. un scientifique s'est-il penché sur le sujet avant qu'on lance le new-deal de l'éolien industriel français ?
Vous êtes donc bien des cobayes mes pauvres amis, et bien qu'habitant à Paris dans le bruit de la ville je connais la valeur du silence de la campagne parfois (agréablement) déchirée par le chant de l'oiseau ou le bruit au loin d'une voiture. Mes parents vivent en Beauce alors question perception des éoliennes, particulièrement la nuit, j'en connais un bel exemple !!!
Battez-vous ! battez vous encore contre la démagogie ambiance qui surfe à haut niveau à grands coups d'effets d'annonce et d'arguments culpabilisants pour faire avaler n'importe quoi à une population qui n'a aucune marge de manoeuvre.
J'espère que les autres énergies renouvelables finiront par l'emporter contre la scupidité (néologisme à traduire qui règne ici bas !

Eh! Ho! Les hyènes! | 30 janvier 2009 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Etre responsable...

J'ai acquis il y a deux ans une jolie maison dans les campagnes belges. Voici trois ou quatre mois, le paysage plein sud s'est vu décoré de sept éoliennes. Et bien voilà, je pourrais aisément râler, aller jusqu'à parler de dévalorisation de mon bien. Non, mon acceptation avec le sourire est le prix que je veux payer pour une nature plus équilibrée, loin du mazout, des fumées polluantes, des nuages porteur de nucléaire. Réveillez-vous ! Sachez que nous prenons tous la même direction, dans un demi siècle (je positive) je ne serai plus sur cette planète, mais ma fille oui. Apprenez à philosopher; voyer autour de vous les malheurs qui s'abattent les uns après les autres sur notre terre et après... vous apprendrez aisément à relativiser vos petits soucis. Soyez heureux et arrêtez votre négativisme. Avec ma fille, nous avons donné à chacune des éoliennes de notre quotidien un prénom... C'était une manière d'humoriser la situation. Je ne deviens pas fou et je ne suis pas écolo d'un point de vue politique. Je propose que l'on donne aussi la parole aux voisins directs de centrales nucléaires, aux riverains de centrales au mazout, au charbon etc...je parie que leur espérance de vie est légèrement raccourcie du fait de la localisation de leur maison... A méditer. Un Belge.javascript:add_smilley('');

PERE NOEL | 08 mars 2010 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mon voisin va installer une éollienne

démarche a suivre pour le montage d'une éolienne domestique sur un site historique, le bruit que cela va occasionner, distance de l'implatation par rapport à ma maison

bueno | 01 avril 2010 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager