En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Philippe Martin, président "désigné" de l'Agence française pour la biodiversité

Biodiversité  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°367 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°367
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

L'ancien ministre de l'Ecologie Philippe Martin devrait devenir le futur président de l'Agence française pour la biodiversité (AFB).

Le premier conseil d'administration de l'agence, réuni ce jeudi 19 janvier à Paris, a en effet désigné le député socialiste du Gers comme président. Ce dernier doit ensuite être nommé par décret en conseil des ministres après avis de la commission permanente compétente de l'Assemblée nationale et du Sénat. Deux vice-présidents, Françoise Gaill, coordinatrice de la Plateforme océan et climat, et Ferdy Louisy, président du Parc national de la Guadeloupe, viendont compléter cette présidence, indique la ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

L'astrophysicien Hubert Reeves avait déjà été désigné président d'honneur de l'agence qui a officiellement vu le jour le 1er janvier dernier. Christophe Aubel en est le directeur général.

A l'ordre du jour du premier conseil d'administration de l'agence figuraient également la présentation de son budget pour 2017, les premières initiatives à lancer, la création du comité d'orientation "espaces naturels", ainsi que l'organisation de la nouvelle structure.

Ce premier conseil d'administration s'est tenu sur fond de tension avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), qui a voté le 11 janvier une motion que l'on pourrait qualifier "de défiance". Le conseil d'administration de l'établissement public a en effet demandé au Président de la République de suspendre les travaux de mutualisation engagés avec les services de l'AFB.

Une motion que semble avoir peu apprécié la ministre de l'Environnement Ségolène Royal qui rappelle que cette obligation figure dans la loi et que l'ONCFS devra en tout état de cause l'appliquer.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…