En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Deux jeunes secrétaires d'Etat rejoignent Nicolas Hulot à l'Ecologie

MAJ le 23/06/2017

Brune Poirson et Sébastien Lecornu sont nommés secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique. Jacques Mézard laisse la place à Stéphane Travert à l'Agriculture et reprend la Cohésion des territoires.

Gouvernance  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com
Deux jeunes secrétaires d'Etat rejoignent Nicolas Hulot à l'Ecologie
Environnement & Technique N°371 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°371
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

Emmanuel Macron a trouvé encore plus jeune que lui pour compléter l'équipe du ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce sont deux jeunes secrétaires d'Etat de 31 et 34 ans qui rejoignent Nicolas Hulot et Elisabeth Borne à Roquelaure à l'occasion du remaniement ministériel annoncé mercredi 21 juin au soir.

Brune Poirson venait de reprendre dimanche au Front National la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse sous les couleurs de La République en marche (LRM). La nouvelle secrétaire d'Etat est diplômée de Sciences Po Aix-en-Provence, de la London School of Economics et, tout récemment, de Harvard. Après un début de carrière à Londres en tant qu'assistante parlementaire, elle a travaillé en Inde pour l'Agence française de développement (AFD) puis a rejoint le groupe Veolia dont elle a été la directrice de développement durable pour l'Asie du sud-est. Elle s'était lancée récemment comme auto-entrepreneuse dans le domaine de l'innovation et de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Sébastien Lecornu, diplômé d'un master de droit public à l'université Panthéon-Assas, a quant à lui un passé plus politique. Agé de seulement 31 ans, ce qui en fait le plus jeune membre du gouvernement, il est issu des rangs des Républicains et a été directeur de campagne du candidat Fillon avant d'en démissionner. Proche de Bruno Le Maire, dont il a été conseiller au ministère de l'Agriculture, il a été maire de Vernon avant de prendre la tête du conseil départemental de l'Eure.

Les attributions des deux secrétaires d'Etat ne sont pas encore officiellement fixées. Nicolas Hulot a toutefois indiqué vendredi 23 juin que Brune Poirson interviendrait plus particulièrement sur les questions liées à la mer et à la biodiversité, mais qu'elle était aussi susceptible de le seconder sur les questions d'énergie à Bruxelles. Quant à Sébastien Lecornu, le ministre a mentionné sa connaissance des territoires nécessaire à la mise en place de la transition écologique.

Des proches d'Emmanuel Macron

L'annonce du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe s'est également traduite par un changement à la tête des ministères de l'Agriculture et de la Cohésion des territoires. Le radical de gauche Jacques Mézard quitte le premier pour le second, dont Richard Ferrand a été exfiltré pour prendre la tête des députés LRM à l'Assemblée nationale. Il sera secondé par un nouveau secrétaire d'Etat en la personne de Julien Denormandie. Proche d'Emmanuel Macron, cet ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts était secrétaire général adjoint de La République en marche après avoir été directeur adjoint du cabinet de l'ancien ministre de l'Economie.

Quant au ministère de l'Agriculture, il revient au normand Stéphane Travert, qui avait soutenu très tôt le candidat à la présidence de la République. Après des études de droit et de commerce, ce militant socialiste avait été élu député de la Manche en 2012 et a été  réélu dimanche dernier sous l'étiquette LRM. Issu des rangs des frondeurs comme Richard Ferrand, il se définissait avec celui-ci comme la caution de gauche d'Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle.

Réactions3 réactions à cet article

 

ggg

SB | 23 juin 2017 à 08h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

pas besoin d’esbroufe, le climat ce n'est pas du cinéma..transformer nos société consumériste gaspilleuse en société économe et reconnaissante des "biens" utiles..

agregat | 23 juin 2017 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce ministère ne comportera donc jamais un responsable de la nature , plus familier des oiseaux et des paysages que du droit ou des affaires économiques .

sirius | 23 juin 2017 à 09h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…