En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Création d'une commission d'enquête parlementaire sur les énergies renouvelables

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

La commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale s'est prononcée en faveur de la création d'une commission d'enquête sur l'impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables, sur la transparence des financements et sur l'acceptabilité sociale des politiques de transition énergétique. La conférence des présidents doit désormais acter ce vote et la création de la commission d'enquête.

"La politique d'accélération du déploiement des énergies renouvelables sur notre sol depuis plus de dix ans appelle aujourd'hui la représentation nationale à dresser le bilan de l'efficacité économique, énergétique et environnementale", indiquent les députés à l'origine de cette proposition, Julien Aubert (LR, Bouches-du-Rhône) et une vingtaine de ses collègues. Ils soulignent que "d'une part, ni le Parlement, ni les Français n'ont une vision très claire de ce qui est exactement prélevé en taxes et quasi-taxes pour le financement de la transition énergétique. D'autre part, à l'autre bout du tuyau de la dépense, il n'y a aucune visibilité sur le coût de la transition, l'efficience de la dépense et l'impact sur la croissance économique".

Réactions2 réactions à cet article

 

Ajoutons à cette expertise l'incapacité de la comptabilité publique à évaluer les dommages affectifs causés par la dénaturation des paysages ,sites naturels ou culturels mis en coupe réglée par les éoliennes et bientôt les champs de capteurs solaires,alors qu'aucune protection réellement efficace ne les protège .On sait l'impuissance des CDNPS (ex Commissions des Sites )

sirius | 14 février 2019 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est assez curieux d'entendre ,parler de "dénaturation des paysages" par les éoliennes (ce qui est parfois vrai) alors que nous avons des milliers de pylônes haute tension qui n'ont pas fait débat. La différence, c'est que si les pylônes transportent (avec des pertes en ligne) l'électricité, les éoliennes en produisent. Il ne s'agit pas de les défendre ou de les attaquer systématiquement, seulement de raisonner au cas par cas. L'avenir de l'électricité passe par son stockage afin d'avoir de l'électricité aux moments où nous en avons besoin. Jusqu'ici le lobby du nucléaire a soutenu les énergies renouvelables comme la corde soutient le pendu.

petite bête | 14 février 2019 à 11h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…