En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'InVS lance une étude épidémiologique des risques professionnels en milieu agricole

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'Institut de veille sanitaire (InVS) a lancé le 8 février, en partenariat avec la Mutualité sociale agricole (MSA), une grande étude épidémiologique intitulée Coset (Cohorte de surveillance épidémiologique en milieu de travail), visant à suivre l'état de santé et les conditions de travail des agriculteurs, pendant plusieurs années. Objectif : identifier les risques professionnels et proposer des recommandations en matière de prévention.

A travers cette étude pilotée par le Département santé travail de l'InVS, il s'agit de mieux décrire et surveiller les liens entre les facteurs professionnels et la survenue de problèmes de santé (problèmes musculaires et articulaires, problèmes de santé psychique, problèmes cardio-vasculaires et respiratoires, cancer…).

La première phase débutera dans 5 départements (Bouches-du-Rhône, Finistère, Pas-de-Calais, Pyrénées-Atlantiques et Saône-et-Loire) auprès de 10.000 actifs du monde agricole âgés de 18 à 65 ans. Ils devront répondre à un questionnaire sur leur santé et leur activité professionnelle.

Des informations similaires issues d'autres professions seront analysées au sein du programme Coset. Les résultats de la phase pilote sont attendus en 2011. Le lancement de l'étude à l'échelle nationale est prévu en 2012.

Réactions3 réactions à cet article

 
et après 65 ans

Et après 65 ans ? les retraités agricoles présentent de gros problèmes de santé après avoir utiliser des polluants-poisons tout au long de leur carrière.

lulu | 12 février 2010 à 09h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Attention! Poisons!

Trop longtemps nos agriculteurs étaient des arroseurs
arrosés au détriment de leur santé et beaucoup sont
morts trop jeunes!Aujourd'hui on peut assister à des
séminaires sur la réduction des produits phytos ,voire
l'utilisation de produits et procédures naturelles.
Les chercheurs allemands et suisses sont à l'avant-
garde,mais nos I.N.R.A s'en occupent! Soutenons-les!

arthur | 12 février 2010 à 18h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Médecin

Y a-t'il eu quelque part une étude similaire? et l'étude pourra t'elle être étendue à l'Outre Mer

PACO | 13 mars 2010 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager