En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une augmentation des projets MDP en Afrique

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Les mécanismes de développement propre (MDP), mis en place en 2004 dans le cadre du protocole de Kyoto, se développent en Afrique sub-saharienne et du Nord, a annoncé hier le PNUE, même si leur part reste encore faible par rapport à l'Asie, où la Chine et l'Inde concentrent aujourd'hui 70 % des réductions de carbone réalisées à travers les MDP.

Rappelons que les Mécanismes de Développement Propres ont été créés afin d'aider les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), plus de 120 projets MDP ''en cours ou en préparation'' sont situés en Afrique alors que le continent ne comptait qu'une vingtaine de projets fin 2007, a-t-il précisé à l'occasion du Forum Africain du Carbone à Nairobi.

120 projets MDP ''en cours ou en préparation''

L'Egypte et l'Afrique du Sud, en tête, concentrent respectivement 32 et 13 projets de MDP tandis qu'au Kenya et en Ouganda, le nombre de projets en cours ou en préparation '''a explosé'', passant de 2 en 2007 à respectivement 15 et 12 actuellement, a précisé le PNUE. En revanche, les projets de MDP peinent à se développer en Zambie, à Madagascar, au Cameroun et au Mali, où seuls un ou deux projets y sont recensés. La Guinée Equatoriale, elle, n'en a enregistré aucun !

Les projets, permettant de transformer le méthane présent dans les décharges en carburant pouvant servir à la production d'électricité, représentent environ 20% de tous les projets du continent. Ceux-ci sont suivis par les projets MDP dans la biomasse (15%), l'électricité hydraulique et l'aménagement des rivières (10%), la reforestation (14%), la substitution aux combustibles fossiles (8%) et dans l'énergie éolienne (7%).

Sur près de 5.000 projets MDP en cours ou en stade de validation dans le monde, ces 120 projets sur le continent africain restent minoritaires malgré une accélération des projets en Afrique. La plus grande partie se trouve dans les grandes économies émergentes telles que le Brésil, la Chine et l'Inde.

Le continent africain reste également ''à la traîne avec un potentiel d'énergies propres et vertes largement sous-exploité'', déplore le PNUE. ''La croissance du marché du carbone en Afrique est une source d'optimisme mais également un sujet d'inquiétude (…) Pour réaliser seulement un infime pourcentage des points dans l'énorme potentiel éolien, solaire, de la biomasse et de gaspillage d'énergie, de l'aménagement des forêts, les actions doivent être intensifiées dans toute une série de défis'', a déclaré Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE en appelant à investir ''dans des énergie propres, notamment au travers de prêts innovateurs, de politiques progressistes et de mécanismes de marchés ingénieux''.

Le PNUE prévoit 245 projets MDP en Afrique d'ici 2012.

Réactions1 réaction à cet article

 

qu'est ce qui cause la rareté des projets MDP en AFRIQUE sud saharienne?

consty | 07 février 2012 à 10h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager