En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La neutralité carbone d'ici 2050, stratégie officielle de l'UE pour respecter l'accord de Paris

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Alors que jusqu'à présent l'objectif de neutralité carbone n'était pas partagé par tous les États membres européens, le discours s'unifie. Réunis en Conseil jeudi 5 mars, les États membres se sont mis d'accord pour que l'objectif de neutralité carbone d'ici 2050, et la stratégie de la Commission pour y parvenir, soit la stratégie officielle de l'Europe dans le cadre de l'accord de Paris.

Cette neutralité carbone est l'un des moyens évoqués dans l'article 4 de l'accord de Paris pour réussir à contenir le réchauffement climatique nettement en dessous des 2 degrés. L'accord demande des réductions rapides d'émissions de gaz à effet de serre à travers des contributions nationales (NDC) révisées tous les cinq ans et à la fois une stratégie long terme à 2050. Pour ce dernier point, la stratégie de la Commission présentée le 4 mars sera donc celle qui sera transmise à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) par l'UE.

« La stratégie de l'UE rappelle l'attachement plein et entier de l'UE et de ses États membres à l'accord de Paris et à ses objectifs à long terme, peut-on lire dans le communiqué du Conseil. Chaque État membre est également tenu d'élaborer sa propre stratégie nationale en vue de sa communication à la CCNUCC. L'UE demande instamment à toutes les parties à l'accord de Paris de communiquer leurs stratégies d'ici 2020, conformément à l'accord de Paris. »

La stratégie européenne s'articule notamment autour d'un projet de loi climat, présentée mercredi 4 mars par la Commission européenne.

Réactions9 réactions à cet article

 

la neutralité carbone ne veut strictement rien dire au niveau de la planète et surtout pas au niveau du climat ...
les labels "bas carbone" ont été inventé au moment ou on voulait relancer l'énergie nucléaire ...
il faut s'attaquer à la pollution et à l'indépendance énergétique avec des énergies locales et renouvelables, mais le CO2 n'est pas un polluant c'est même un élément essentiel de la photosynthèse !
Tous les climatologues qui ont fait des prévisions alarmistes sur le climat, en évoquant des prévisions fantaisistes du taux de CO2,sont financés par le CEA (commissariat à l'énergie atomique) ... comme par hasard

laurent | 09 mars 2020 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il faudrait préciser : est-ce que le CO2 des importations est comptabilisé (40% pour la France ou l'Allemagne) ; est-ce que les biocarburants à base d'huile de palme ou de bois importés sont comptabilisés ? Parce que justement, les industriels en général et les gazo-pétroliers en particulier font tout pour les exclure du paysage...
Le risque aussi, c'est le "long terme" : un politique va comprendre en filigrane qu'il peut ne rien faire pendant son mandat, alors que c'est dès maintenant qu'il faut agir !

dmg | 09 mars 2020 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laurent le climatosceptique (et légèrement complotiste sur les bords : c'est le CEA qui financerait le GIEC !!!…) se trompe de cible.
Pourquoi y aurait-il urgence à recourir aux ENR s'il n'y avait pas de problème d'excès de gaz à effet de serre dans l'atmosphère (le CO2 n'étant pas seul en cause) ? Personne n'a dit que le CO2 est un polluant… c'est un composant nécessaire à la vie dans le cycle de la photosynthèse. Sauf que tout se dérègle lorsqu'il y a déséquilibre dans la composition de l'air par excès de GES, déséquilibre aggravé par les polluants gazeux (NO2, O3, CFC) ou solides (microparticules). Ce déséquilibre est dynamique, c'est à dire qu'il s'accélère de façon exponentielle, et il faut être aveugle et sourd comme un climatosceptique pour ne pas le constater (fonte de la banquise, fonte des glaciers, saturation des océans en CO2 (d'où acidification au H2CO3), etc.

Basil Beck | 09 mars 2020 à 16h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

2050, sans rire! Et vous espérez tenir jusque là? Ah,Ah, Ah!

gaïa94 | 09 mars 2020 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Nihilisme, quand tu nous tiens... Je parie que certains commentateurs ici se réjouissent en souhaitant une hécatombe virale, revanche selon eux de la Terre éternelle, qui ne ment jamais.
Ah, Ah, Ah ?
Bon courage à tous et protégez vos proches.

Albatros | 17 mars 2020 à 18h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il y a unanimité maintenant que les Allemands et leurs alliés de Visegrad ont obtenu d'être payés pour se passer de leur charbon / lignite...
C'est un pur scandale de faire payer aux autres états-membres la "décarbonation" de la riche et opulente Allemagne, qu idevrait pouvoir le faire en contribuant à juste hauteur de sa "performance" d'émissions de GES: 11 tCO2/hab/an.
NB: la moitié en France soit 5,2 tCO2/hab/an.
Réveillez-vous s'il vous plaît, amis journalistes d'information (et non écologistes militants).

Albatros | 17 mars 2020 à 19h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tiens pour une fois que je suis d'accord avec Albatros! D'autant plus que pour compenser Fessenheim , l’Allemagne va ouvrir une nouvelle usine à charbon à Dattein et nous allons en faire fonctionner une autre à Courdemais en Loire Atlantique: on n'en sortira jamais. Il faut drastiquement réduire la population , un point c'est tout. Comment voulez vous que la situation évolue favorablement quand on demande de construire des milliers de logements par an pour loger x familles supplémentaires ? Un enfant de 4 ans comprendrait qu'il est totalement impossible de maîtriser les dommages à l'environnement avec un accroissement continu et important du nombre d'habitants.Et laurent : qui a dit que le CO2 était un polluant>? Personne ! c'est un gaz à effet de serre, ce qui n'est pas du tout la même chose et non , tous les climatologues qui ont fait des prévisions alarmistes (vérifiées aujourd'hui) sur le climat, ne sont pas payés par le CEA! Renseignez vous sur les membres du GIEC. Le problème en France c'est qu'on écoute n'importe qui, et principalement des gens qui n'ont aucune formation scientifique , qui n'y connaissent rien à rien et qui ont intérêt à ce que cette économie de destruction continue sur sa lancée.Quitte à en être les premières victimes! Hallucinant.

gaïa94 | 18 mars 2020 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

gaïa94 : le principal gaz à effet de serre c'est la vapeur d'eau (60% d'après le GIEC) pourtant toutes les zones tempérées de la planète ont une fortes évaporation (mer et foret) . ce que ne dit pas le GIEC c'est que l'atmosphère a un effet parasol indissociable de l'effet de serre. Sans effet parasol il ferait +150°c la journée ... pendant les canicules le taux de vapeur d'eau descend en dessous de 20% ... donc on a plus de rayonnement solaire , et comme il n'y a pas d'évaporation il n'y a pas d'évacuation de chaleur . D’où l’extrême urgence de végétaliser toutes les surfaces exposées au soleil l'été (villes et campagnes) .
et en plus la végétation baisse l'albédo des sols donc diminue l’effet de serre la journée

laurent | 18 mars 2020 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher laurent: tout à fait d'accord avec votre constat de revégétaliser. Oui il y a un effet parasol de l'atmosphère en général, et pas dû qu'à la vapeur d'eau. Mais cette atmosphère se réchauffe dangereusement à cause de l'accumulation des gaz à effet de serre et personne ne peut plus le nier. L'équilibre qui existait autrefois entre les émissions (naturelles) et les absorptions de CO2 à la surface du globe est rompu. Au moins le confinement dû au coronavirus aura t-il pour effet bénéfique de faire baisser le taux artificiel de CO2 , à défaut d'éviter les pets de vache (méthane) encore plus "réchauffants".

gaïa94 | 18 mars 2020 à 23h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager