En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La France affiche une baisse de ses émissions en 2005 de 1,8 %

Selon le dernier inventaire des émissions nationales de gaz à effet de serre, la France est toujours dans la perspective de respecter ses engagements. Toutefois, le transport et l'habitat restent les secteurs qui posent problème.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Selon la publication du dernier inventaire des émissions nationales de gaz à effet de serre, la France est toujours dans la perspective de respecter ses engagements . Les émissions des gaz à effet de serre direct hors UTCF (utilisation des terres, changement d'affectation des terres et foresterie) se situent pour l'année 2005 à 1,8 % au-dessous de celles de 1990. L'année 2005 est globalement meilleure que 2004 ( -0,5%), a indiqué la ministre de l'Ecologie Nelly Olin, en ouverture du deuxième rendez-vous climat qui s'est déroulé jeudi au conseil économique et social à Paris.

Afin d'honorer les engagements de la France d'ici la période 2008/2012, c'est-à-dire réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 5% sur la période 2008/2012 par rapport à leur niveau de 1990 puis diviser par 4 les émissions d'ici 2050, le gouvernement s'est engagé dans la mise en œuvre du Plan Climat, dont la validation a été effective en juillet 2004. Ce plan rassemble des mesures dans l'ensemble des secteurs de l'économie et de la vie quotidienne des Français en vue de réduire les émissions de 54 millions de tonnes d'équivalent CO2 par an à l'horizon 2010. Il a été actualisé en novembre 2006 à l'issue de la tenue du comité interministériel sur le développement durable.

Différentes mesures sont entrées en application. Sans celles-ci le dépassement de l'objectif Kyoto représenterait une hausse de plus de 6 %, a estimé la ministre. Son actualisation* doit permettre en terme d'impact CO2 par un gain annuel de 6 à 8 MtCO2 supplémentaires par an sur la période 2008 – 2012, a-t-elle indiqué.

Les émissions domestiques des transports ont globalement commencé à diminuer (-0,9% de 2005 à 2004) du fait notamment d'une baisse sensible des émissions du transport routier (-1,1%). Elle est cependant en partie conjoncturelle, liée à la flambée des prix du pétrole en 2005 qui a entraîné une diminution du trafic, a expliqué Jean-Claude Gazeau, président de la Mission interministérielle de l'effet de serre (Mies).
Le secteur de l'énergie fait moins bien (+0,2%) et ce du fait d'une hausse des émissions dues à la production d'électricité et de chauffage urbain.
Le transport et l'habitat restent toutefois les secteurs qui posent le plus de problèmes. Les transports (plus d'un quart des GES et plus du tiers du CO2) représentaient en 2005 le secteur le plus émissif et celui qui a le plus augmenté depuis 1990 (22%), année de référence Kyoto.


*https://www.actu-environnement.com/ae/news/2066.php4

Réactions2 réactions à cet article

 
Faites le calcul

Il est difficile de comprendre que globalement la diminution des émissions de gaz à effet de serre a été évaluée à 1,8%, alors que les secteurs du résidentiel et des transports qui représentent plus de 50% des émissions ont eux augmenté de manière significative (transports : +22%).

Rosehouex | 11 janvier 2007 à 23h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Baisse significative ??

La communication autour de ces chiffres manque de rigueur :
Comme chaque pot d'échappement et chaque cheminée ne sont pas équipés d'une sonde, la valeur de ces émissions est calculée à partir d'un certain nombre d'hypothèses (ex : t de CO2 par L de carburant selon le parc Essence / Diesel, ...).

Ces hypothèses amènent une certaine incertitude statistique.

Quelle est l'incertitude liée à une baisse de la valeur moyenne de 1.8 % ?? Si elle est supérieure à ce chiffre, la baisse de 1.8% n'est pas significative, donc cette info a son importance !

B | 20 janvier 2007 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager