En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projet d'incinérateur d'Ivry : le préfet délivre le permis de construire

Déchets  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Le Préfet du Val-de-Marne a délivré le permis de construire pour le nouvel incinérateur d'Ivry-Paris XIII, ainsi que le permis de démolir l'usine actuelle, a annoncé le Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères (Syctom) francilien.

Le permis de construire a été délivré le 28 septembre et le Syctom a autorisé la poursuite du marché de conception-construction-exploitation du projet le 3 octobre. Ces deux décisions permettent le démarrage des travaux. Le préfet doit encore se prononcer sur la demande d'autorisation d'exploiter après consultation du Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst).

Le périmètre de l'enquête publique divise

"Ce permis de construire fait suite à l'avis favorable sans réserve délivré fin août 2018 par la Commission d'enquête", indique le Syctom. De leur côté, "le Collectif 3R (Réduire, Réutiliser, Recycler) et Zero Waste France dénoncent une décision prise contre l'avis de la population qui a largement exprimé son inquiétude et opposition lors de l'enquête publique". Les opposants critiquent aussi le fractionnement du projet d'Ivry en deux sous projets (incinérateur et usine de traitement des ordures ménagères résiduelles (OMR)). Cela "a empêché une évaluation globale du projet, en contrevenance avec les directives européennes relatives aux études d'impact, et à la jurisprudence actuelle".

Le Syctom explique pour sa part que la Commission d'enquête a considéré "que tout devait être mis en œuvre pour éviter de recourir à la mise en décharge des ordures ménagères", d'où la validation du projet. Elle a aussi demandé aux collectivités adhérentes du Syctom d'"étudier et prendre en compte les 12 actions listées dans le Plan B'OM" pour contribuer à réduire les déchets.

Pour rappel, le Syctom veut remplacer l'incinérateur d'Ivry-sur-Seine (730.000 tonnes) par un nouvel incinérateur (350.000 tonnes) et une unité de séparation des OMR en plusieurs fractions (fermentescibles, métaux et fraction combustible). Le nouvel incinérateur aura une capacité de 350.000 tonnes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…