Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Agriculture bio : il est possible de réduire de 50% les apports en cuivre

Une expertise scientifique collective, présentée le 16 janvier par l'Inra, juge difficile de se passer à court terme du cuivre dans l'agriculture biologique. Elle souligne en revanche la possibilité d'en réduire facilement les doses.

Agroécologie  |    |  Laurent Radisson

"Se passer du cuivre ? On peut, mais ça ne sera pas simple". Telle est la conclusion de Didier Andrivon, pilote de l'Article publié le 17 janvier 2018

Réactions1 réaction à cet article

 

La vigne qui représente très peu en surface participe pour 20% à la consommation nationale de produits phytosanitaires. Cela s’explique par l’usage important de soufre et de cuivre qui sont deux matières actives utilisées à des doses/ha élevées . En France, l'utilisation de cuivre en viticulture biologique avoisine en moyenne 5 kg/ha/an en année à forte pression de mildiou (soit environ un an sur deux). Sur environ 70.000 de phyto vendu en France le cuivre et le soufre représentent encore une part importante près de 20% du volume total . Ce qui est loin d ' être négligeable !!!!

balxha | 18 janvier 2018 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Portail web de prise de RDV avec les services déchets des collectivités Infinitri
XPERT : analyseur RoHS pour le contrôle des produits de consommation Olympus France