Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Alimentation : l'Europe renforce la législation sur les hydrocarbures d'huiles minérales

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Ce 16 juin, l'ONG Foodwatch salue la décision du Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et de l'alimentation animale (Scopaff) de l'Union européenne (UE) de durcir la législation sur les hydrocarbures aromatiques d'huile minérale, ou MOAH. Ces substances, présentes notamment dans des encres utilisées sur les emballages ou dans des nettoyants industriels, peuvent migrer dans certains produits alimentaires et sont suspectées par les autorités sanitaires d'être potentiellement cancérogènes et mutagènes.

Foodwatch tire la sonnette d'alarme sur ce sujet depuis 2015. En mai 2017, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait pointé du doigt les encres et les adhésifs utilisés dans la fabrication des emballages en carton ou en papier, parmi les principales sources de contamination des aliments aux MOAH. En 2019, l'ONG avait également révélé que la moitié des préparations de lait infantile testées étaient « contaminées » par ces substances. Puis, en juin 2020, les représentants de la Commission européenne et des États membres du Scopaff avaient décidé d'établir un seuil à 1 mg/kg de présence de MOAH dans les poudres de lait infantile.

Lors de la dernière réunion du Scopaff, le 21 avril dernier, la Commission et les États ont fixé de nouveaux seuils pour la présence des MOAH dans d'autres produits alimentaires. Ces limites de quantification (LQ) sont réparties en trois catégories en fonction des teneurs en matières grasses des aliments :

• 0,5 mg de MOAH par kilo de produit autorisé pour les aliments secs à faible teneur en graisse/huile (≤ 4 % de graisse/huile). « C'est le cas d'aliments comme les pâtes, le riz, la farine », explique Foodwatch.

• 1 mg de MOAH par kilo dans les aliments à forte teneur en matières grasses/huile (> 4 % de matières grasses/huile), par exemple les cubes de bouillon, le chocolat, les pâtes à tartiner, le pesto.

• 2 mg de MOAH par kilo pour les graisses et huiles, dont le beurre et la margarine.

« Cette décision politique devra être transposée dans la règlementation européenne. Néanmoins, compte tenu des risques de ces contaminants pour la santé, ces mesures entrent en vigueur immédiatement et devraient mener à davantage de contrôles et de rappels dans tous les États membres », souligne Foodwatch.

« En France, les cubes de bouillon contaminés aux MOAH et épinglés lors des derniers tests de Foodwatch ont tous été rappelés et retirés du marché par la Répression des fraudes (DGCCRF) », ajoute l'association.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Portique de détection de la radioactivité dans les déchets - GammaScan®eV4 BERTHOLD FRANCE SAS