En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Produits bio, critères d'achat, production personnelle : les pratiques alimentaires des Français à la loupe

Agroécologie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

"Un peu moins de 40% des enfants de 3 à 17 ans et des adultes de 18 à 79 ans déclarent avoir consommé des aliments issus de l'agriculture biologique au cours des 12 mois précédant l'enquête, environ un quart d'entre eux ayant une consommation régulière et variée de produits biologiques", indique l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), qui a scruté, pendant plusieurs années, l'alimentation de plus de 5.800 personnes. L'agence a publié, le 12 juillet, les résultats de sa troisième étude sur les consommations et les habitudes alimentaires de la population française, INCA 3.

Les œufs, les produits laitiers, les fruits et les légumes font partie des aliments biologiques les plus consommés. Les cadres ou les personnes qui ont un niveau d'étude supérieur au bac consomment plus fréquemment des produits bio que les ouvriers, employés ou personnes ayant un niveau d'étude primaire ou collège. "Par ailleurs, chez les adultes, cette pratique augmente avec l'âge", souligne l'Anses.Si les 18-44 ans sont 35% à déclarer consommer des aliments bio, ils sont 46% chez les 65-79 ans. Un résultat cohérent avec les pratiques en matière de signes de qualité.

Au moment de l'achat, si le principal critère est le prix pour 48% des ménages, les habitudes de consommation (43%), le goût (38%) et l'origine du produit (36%) sont également cités dans le choix des produits. "Lorsque la personne de référence du ménage est âgée de 65 à 79 ans, est cadre ou a un niveau d'étude bac+4 ou plus, les critères de qualité des produits (origine, mode de production, signes de qualité ou composition nutritionnelle) sont deux fois plus fréquemment cités, au détriment du prix (-15 à -20 points), que lorsque la personne de référence du ménage est âgée de 18 à 44 ans, est ouvrier, employé ou a un niveau d'étude primaire ou collège".

Enfin, les Français sont nombreux à consommer leurs propres produits. "Près des trois quarts des enfants âgés de 3 à 17 ans et des adultes âgés de 18 à 79 ans déclarent avoir consommé au moins une fois par mois des aliments issus de leur propre production (potager, élevage), cueillette, chasse ou pêche, ou de celle d'un proche, au cours des 12 mois précédant l'enquête". Pour trois-quarts d'entre eux, cette consommation est hebdomadaire. Cette pratique est logiquement plus répandue en milieu rural qu'à Paris et en zone urbaine. Elle concerne avant tout les fruits, les légumes, les pommes de terre et les œufs. "Par ailleurs, elle augmente avec l'âge chez les adultes, passant de 51% chez les adultes de 18 à 44 ans à 63% chez ceux de 65 à 79 ans".

Réactions5 réactions à cet article

 

Dommage de ne voir cette étude que sous l ' aspect de la consommation de produits bio, alors qu ' elle apporte des précisions sur par exemple la consommation de sel , qui peut encore être réduite , les apports en fibres qui devrait être plus importants , la consommation de produits transformés qui continue d ' augmenter ... Là sont les véritable enjeux de santé publique . Ce n ' est pas parce que l ' on mange bio que l ' on a une alimentation équilibré !!!

balxha | 18 juillet 2017 à 00h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Bien sûr que ces aspects sont intéressants. Mais vous êtes sur Actu Environnement et donc, logiquement, nous nous intéressons en priorité aux questions environnementales !
Bonne journée

Sophie Fabrégat Sophie Fabrégat
18 juillet 2017 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

" vous êtes sur Actu Environnement et donc, logiquement, nous nous intéressons en priorité aux questions environnementales !"
Je suis d ' accord . Mais dans une étude comme celle là ne retenir que l ' aspect de la consommation de produits bio sans aborder les aspects de santé publique me parait dommage et très réducteur .
Santé et environnement ne sont ils pas liés ?

balxha | 18 juillet 2017 à 11h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Effectivement santé et environnement sont liés. Mais sur Actu Environnement, nous ne traitons que des impacts de l'environnement sur la santé. La bio y a sa place car elle vise à réduire les apports d'intrants et donc les externalités négatives sur l’environnement...

Sophie Fabrégat Sophie Fabrégat
18 juillet 2017 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'avenir de la Planète, du CLIMAT, de la sécurité alimentaire, de la santé des consommateurs, de la biodiversité !
Grâce aux nombreuses techniques agro-écologiques !
Bernard K. Martin

agrihumus | 20 juillet 2017 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…