En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticides : le MDRGF assigné en justice par les producteurs de raisins de table

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF) est assigné le 6 janvier devant le Tribunal de Grande Instance de Paris pour ''dénigrement'' par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table (FNPRT), suite à la publication fin novembre 2008 d'analyses de résidus de pesticides dans des raisins de table vendus dans des supermarchés.

L'étude, réalisée par plusieurs organisations écologistes* dont le MDRGF, révélait la présence de résidus de pesticides dans la quasi totalité des raisins de table prélevés dans 5 pays européens (Italie, France, Pays-Bas, Hongrie et Allemagne), dont certains sont interdits dans l'UE.

La FNPRT qui estime que la présentation de l'enquête était ''tendancieuse'' et a provoqué une baisse des ventes de raisin, réclame à l'association 500.000 euros pour dénigrement. ''Aujourd'hui, au-delà de la survie même de notre association qui est menacée, c'est la liberté que tout contre pouvoir citoyen a dans ce pays de pouvoir réaliser et publier un travail d'information qui est mise en cause ! On nous fait aujourd'hui un procès pour nous faire taire, comme aux Etats Unis ou au Canada des entreprises intentent des poursuites baillons'', estime le MDRGF qui dénonce une atteinte à la liberté d'information.

''Cette attaque scandaleuse ne vise simplement qu'à faire taire ceux dont le travail consiste à faire bouger les pratiques agricoles polluantes actuelles'', a de son côté ajouté Serge Orru, Directeur Général du WWF-France dans un communiqué. L'organisation environnementale s'est dit hier préoccupée ''face au développement de telles pratiques qui remettent en cause les avancées faites pendant le Grenelle de l'Environnement sur la gouvernance écologique''.

La Confédération paysanne qui a également fait part de son soutien au MDRGF a appelé aujourd'hui la FNPRT ''à retirer sa plainte'' qui selon elle ''ne vise qu'à museler le légitime débat sur l'utilisation des pesticides''.


* Legambiente en Italie, le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures en France, Milieudefensie aux Pays-bas, Levego Munckasoport en Hongrie et Greenpeace en Allemagne.

Réactions5 réactions à cet article

 
"omerta des lobbies viticols !..."

quelle honte!les viticulteurs s'arrogent le droit d'empoisonner les consommateurs dans la plus grande clandestinité. on sait que le raisin est le fruit le plus pollué par les pesticides...les viticulteurs doivent assumer leurs actes!!!

dom | 07 janvier 2010 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo pour le MDRGF

DE TELLES ORGANISATIONS ONT BESOIN DE TOUS LES CITOYENS POUR AGIR CONTRE LES EMPOISONNEURS ET D4ABORD LES FABRICANTS DE PESTICIDES
sI LE NOMBRE DE CANCER CONTINUE A AUGMENTER NOS COMPORTEMENTS SONT EN CAUSE D'ABORD CELUI DES FABRICANTS DE PERSTICIDES MAIS AUSSI LES PRODUCTEURS DE FRUITE ET NE NOUS OUBLIONS PAS NOUS LES CONSOMMATEURS QUI POTENT AUSSI UNE RESPONSABILITE EN ACHETANT N4IMPORTE QUOI ET TOUJOURS MOINS CHER

jean-marie | 07 janvier 2010 à 15h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bravo le MDRGF

ce n'est un secret pour personne que le raisin est un des fruits qui subit le plus de traitement (et que dire du vin. On peut se demander si des fois c'est pas mieux de boire du coca

Alex6 | 08 janvier 2010 à 08h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
soutien au MDRGF

courage au MDRGF beaucoup de français sont avec vous

peonia | 08 janvier 2010 à 15h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pétition

Y-a-t-il une pétition de soutien ???
Si les mesures ont été effectuées dans les règles de l'art, cette plainte est vraiment honteuse et plutot que de perdre de l'énergie à attaquer des moulins à vent, on ferait mieux de reondre nos pratiques afin de les épurer des méthodes polluantes

kakojf | 10 janvier 2010 à 11h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager