En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La région Auvergne-Rhône-Alpes se voit en leader de la mobilité hydrogène

La région pilote un projet de 70 millions d'euros sur 10 ans pour devenir le premier territoire hydrogène en Europe.

Transport  |    |  Albane CantoActu-Environnement.com
La région Auvergne-Rhône-Alpes se voit en leader de la mobilité hydrogène

Devenir le territoire de l'Union européenne le plus avancé dans la mobilité hydrogène : c'est l'ambition de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec le projet Zero Emission Valley (ZEV), lauréat de l'appel à projets européen Blending Call 2017. Piloté par la Savoie et Chambéry-Grand Lac, il va se traduire par la construction de 20 stations de recharge à hydrogène alimentées par 15 électrolyseurs. De leur côté, les collectivités partenaires vont acheter 1.000 véhicules à hydrogène pour lancer la filière. Les premières stations seront opérationnelles dès la fin 2018. Tous les acteurs de la filière sont mobilisés à travers une société d'économie mixte (SEM) : collectivités, entreprises, mais aussi centres de recherche et de formation. Michelin et Engie sont associés via un partenariat public-privé.

Pour mener à bien ce projet, la région s'appuie sur un soutien financier européen de 10,1 millions d'euros. Elle investira 15 millions d'euros en subventions ou prises de participation, selon les cas. En tout, 70 millions d'euros sur dix ans seront mobilisés. "Il est clair que l'ampleur, le caractère innovant, la qualité de notre projet entre le secteur public et privé, sa rentabilité économique mais aussi le dynamisme de la filière en Auvergne-Rhône-Alpes ont séduit l'Union européenne(…). Cela permettra de faire d'Auvergne-Rhône-Alpes le premier territoire à hydrogène de France et d'être le catalyseur du déploiement de cette nouvelle technologie", a déclaré Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans un communiqué.

Les vélos roulent aussi à l'hydrogène

ZEV va intégrer d'autres projets existant sur le territoire. C'est déjà le cas avec Cargho, dans lequel Chambéry-Grand Lac économie va connecter la borne de recharge à hydrogène de la société Atawey à 80 m2 de route solaire construite par Colas. Le but : alimenter une flotte de 15 vélos à hydrogène (fabriqués par Pragma) mis à disposition du personnes d'entreprises et de la collectivité. Cargho dispose d'un budget global de 192.000 euros dont un soutien de l'Ademe à hauteur de 112.000 euros et de la région, dans le cadre de ZEV, de 58.000 euros.

D'autres projets autour de l'hydrogène s'étaient déjà développés dans la région, et notamment HyWay. Labellisé par le pôle de compétitivité Tenerrdis sur la période 2014-2016, il avait réuni des acteurs comme Air Liquide, Renault (pour les Kangoo ZE-H2), Symbio-Fcell et Mc Phy pour déployer 50 véhicules hybrides à Grenoble (Isère) et Lyon (Rhône). Aucun de ces acteurs ne participe au projet ZEV.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Albane Canto

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…