En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des projets de recherche pour des transports aériens plus écologiques !

Transport  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne a annoncé, le 18 octobre, les résultats du premier appel de propositions lancé à l'échelon de l'UE pour des recherches dans le domaine de l'aéronautique et des transports aériens au titre du septième programme-cadre de recherche de l'UE. Les 36 projets qui ont été sélectionnés devraient permettre des améliorations importantes en matière de respect de l'environnement, de sûreté et de sécurité dans le secteur des transports aériens et en matière d'efficacité au regard des coûts dans l'aéronautique, estime la commission dans un communiqué.
Il s'agit de recherches dans des domaines tels que la physique du vol et les carburants de substitution pour réduire les émissions de CO2, les nouveaux systèmes destinés à améliorer la sécurité des avions par mauvais temps, les capacités d'«autoréparation» des matériaux composant les avions et les structures secondaires des cabines à l'épreuve des déflagrations. Un certain nombre de projets sont spécifiquement axés sur les coûts de production et de développement des fuselages, des structures, des moteurs et des composants. Une enveloppe de 217 millions d'euros est prévue pour ce premier lot de projets, sur un budget total de 2,1 milliards d'euros pour la recherche aéronautique au cours de la période 2007-2013.

Quatre projets se partageront à eux seuls la moitié de l'enveloppe financière. Le projet DREAM (Validation of Radical Engine Architecture Systems) qui rassemble 47 partenaires provenant de 13 pays, sous la conduite de Rolls Royce. Il développera de nouveaux concepts de moteurs équipés de rotors ouverts contrarotatifs, dans le but de réduire de 7 % les émissions de CO2 et de 3 décibels les émissions sonores, précise la Commission. Il comprendra également la mise au point de spécifications pour des carburants de substitution ainsi que l'évaluation et l'expérimentation de futurs carburants éventuels. Le projet MAAXIMUS (More Affordable Aircraft Structure through Extended, Integrated and Mature Numerical Sizing) qui rassemble quant à lui 58 partenaires provenant de 18 pays, sous la conduite d'Airbus, se concentrera sur l'amélioration de la composition et de la conception des fuselages dans le but de réduire de moitié la durée d'assemblage et de réduire de 10% le poids des structures, avec un fuselage plus léger permettant de plus faibles émissions de CO2. Le troisième projet, HIRF SE (High Intensity Radiated Field Synthetic Environment, qui réunit 44 partenaires de 11 pays, sous la conduite d'Alenia, cherchera quant à lui à créer des simulateurs pour tester les réactions d'appareils neufs aux perturbations électromagnétiques. Enfin le projet SCARLETT, dirigé par Thales développera des plates-formes avioniques modulaires nouvelles pour une série de types d'avions. Les premiers projets devraient démarrer en janvier 2008.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager