En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une balade fluviale "écolo" à Paris, c'est enfin possible !

Exit les gros moteurs diesel bruyants et polluants des vedettes de la Seine. Parisiens et touristes peuvent désormais découvrir les quais de la Seine à bord d'un bateau silencieux et inodore fonctionnant grâce à l'énergie électrique et solaire.

Reportage vidéo  |  Transport  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
Une balade fluviale "écolo" à Paris, c'est enfin possible !

Une promenade silencieuse sur la Seine est désormais possible. Vedette de Paris a lancé il y a deux mois Batostar, une navette fluviale électro-solaire. L'initiative est née fin 2012 lors de l'appel d'offres de Port de Paris pour reconquérir la rive droite et la réhabiliter afin que les parisiens redécouvrent Paris de la Seine.

Recharge sur le réseau et panneaux photovoltaïques

Ils peuvent désormais monter à bord de cette navette d'une capacité d'embarquement de 55 passagers et qui fonctionne grâce à 50 mètres carrés de panneaux photovoltaïques disposés sur l'auvent du bateau. Le matin, Batostar démarre à charge pleine après avoir été branché durant la nuit sur le quai, et les panneaux solaires prennent le relais durant la journée. Cela lui assure 9h d'autonomie pour les promenades de 40 minutes qu'il effectue autour de l'Ile de la Cité et de l'Ile Saint-Louis 8 fois par jour.

Par rapport à une navette classique, cela représente près de 300 litres de gasoil en moins dans une journée. On estime également à 15 tonnes l'économie de CO2 pour la saison estivale. Le bénéfice le plus notable reste la suppression des nuisances sonores et olfactives que subissent également les promeneurs sur les quais de Seine.

Mais en attendant, cette initiative reste isolée. 90 compagnies naviguent sur le réseau fluvial d'Ile-de-France et transportent chaque année près de 8 millions passagers.

Réactions2 réactions à cet article

 

A noter aussi l'arrivée proche des véhicules électro-solaires classe "Cruiser" 2/4 places, tb autonomie y compris de nuit, 10 fois moins de batterie que pour un EV classique, peu de bornes de recharges à prévoir, excellente efficacité énergétique : voir modèle commercial proche Swinburne Solar X, déjà autorisées sur route Stella Solar (4 places, 730 km charge pleine et 430 la nuit), transférable Sunswift Solar, Suncruiser Solar, Solarword GT (+ d'1 million de km par tous temps), Calgary Solar, Daedalus Solar, Tafe Sa, Solar Mobil Malindra, Midnight Sun XI Solar, Navitas Solar Purdue, Stanford Luminos etc. Efficacité sup. d'un facteur 12 comparé à un véhicule actuel (faible poids, tb aérodynamisme, rendement 98% des moteurs dans roues 1,5 KW, récup. freinage, minimum de batterie, gestion efficiente de l'énergie, excellents Cx/Cd 0,07 au mieux comparé à 0,24 pour Tesla, coef. de roulement, 6 à 15 m2 solaire avec vitrages évent. 30% rendement actuel et + etc). Jonction en cours avec les véhicules électriques encore nettement moins efficients. Plus de 60 universités de pointe concernées dans le monde (Stanford, MIT, Eindhoven, Twente, Bochum, NSW Univ, Caltech, Calgary, Purdue, Malindra etc) + retombées technos.

Véhicules solaires et solaire dans l'automobile | 22 juillet 2014 à 00h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Positivons !
Le matelot dit que BatoStar, à l'heure actuelle, avec ses 2 moteurs de 8 KW dans chaque quille, ne peut naviguer contre le courant à certaines périodes de l'année à la vitesse requise de 6 km/h.
Pourquoi ne pas prévoir des moteurs-élec un peu plus puissant et le tour est joué...Peut-être avec des batteries un peu plus grosses et qqs m2 de PV en plus. Ce n'est qu'une question d'Adaptation, à mon sens.
Mais, bonne continuation, c'est la bonne direction, Enfin, pour polluer un peu moins les abords de la Seine et l'air parisien. Ensuite, à mettre en application pour la BateauBus - Navettes le long de la Seine en guise de transport en commun.
YA+KA!
Keep going !
A+ Salutations
Guydegif(91)

Guydegif(91) | 24 juillet 2014 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…