En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Rapporteur de l'ONU sur le droit à l'alimentation demande un moratoire sur les biocarburants

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le Rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à l'alimentation, Jean Ziegler, a demandé le 28 avril d'imposer un moratoire de cinq ans sur les biocarburants afin de maîtriser l'augmentation des prix alimentaires.

En un an, le prix du blé a augmenté de 130%, le prix du riz de 74%, le prix du soja de 87%, et celui du maïs de 53%, a précisé Jean Ziegler à Genève, dans le cadre d'une réunion avec les chefs des différentes institutions des Nations Unies sur la crise alimentaire mondiale.

Près de 2,2 milliards de personnes, soit le tiers de l'humanité, vivent dans l'extrême pauvreté ou en dessous du minimum vital et ne peuvent pas payer ces prix sur le long terme, a-t-il déclaré.

M. Ziegler a souligné la transformation massive d'aliments en biocarburants comme principale cause de cette crise mais aussi dénoncé la spéculation, qui serait responsable de 30% de l'augmentation des prix. Sur 2 milliards de tonnes de céréales produites, 500 millions sont contrôlées totalement par Cargill, a-t-il indiqué, en référence à la multinationale de l'alimentation basée au Minnesota, aux Etats-Unis.

Il a également mis en cause le Fonds monétaire international (FMI), qui a imposé la plantation de produits destinés à l'exportation, favorisant le déclin de l'agriculture de subsistance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager