En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le sort du projet Cambior devrait se préciser d'ici fin janvier

Controversé depuis plusieurs années, présent dans le cadre du Grenelle, le projet de mine d'Or au flanc de la montagne de Kaw en Guyanne, site qui fait pourtant l'objet de nombreuses mesures de conservation, devrait se préciser d'ici fin janvier.

Biodiversité  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Le projet de mine d'or controversé depuis plusieurs années et défendu par la société CBJ Caïman, filiale du groupe canadien Lamgold, devrait se situer sur une concession de 30 km2 au flanc de la montagne de Kaw. Il vise à creuser sur le site dit camp caimen, une carrière et une exploitation industrielle de type Seveso II. Située à environ 20km du littoral Guyanais et 45km de Cayenne au sud des marais de Kaw, la montagne de Kaw est recouverte de forêt primaire d'une grande richesse en terme de biodiversité tant végétale (plus de 700 espèces) qu'animale (plus de 500 espèces). Ce site remarquable (ZNIEFF 1) fait l'objet de plusieurs mesures de conservation (Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura, Site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor...) qui sont incluses au sein du Parc Naturel Régional de Guyane.

Ce projet a donc logiquement retenu l'attention de l'atelier biodiversité durant le Grenelle. Toutefois, lors de la table ronde finale, l'annulation du projet n'a pas été décidée, une expertise complémentaire sur ce projet a été préconisée. Dans ce contexte, une mission d'inspection sur ce projet a été lancée le 4 décembre dernier par Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables, et Michèle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités Territoriales. La mission doit formuler des propositions en vue de l'élaboration d'une politique minière rénovée en Guyane, s'inscrivant dans une stratégie de développement durable de ce territoire, indiquait le communiqué commun des ministres.
Cette mission, qui auditionne les parties prenantes du Grenelle Environnement, ainsi que les acteurs locaux intéressés, est composée de représentants de l'Inspection générale de l'environnement, de l'Inspection générale de l'administration et du Conseil général des mines. Elle s'appuie sur l'expertise du Muséum national d'Histoire naturelle en matière de biodiversité et devait rendre son rapport avant la fin de l'année 2007. Ainsi après plus de deux ans d'instruction, le sort du très controversé projet de mine d'or à ciel ouvert sur la montagne de Kaw devrait se décider d'ici fin janvier.

Pour Sophie Bringuy, chargée du dossier à France Nature Environnement, si l'Etat devait autoriser le projet d'exploitation minière sur la Montagne de Kaw, il signerait l'arrêt de mort de cette entité écologique unique au monde. À terme, la Montagne de Kaw, avec une concentration importante de mines d'or gigantesques à ciel ouvert et les inconnues actuelles sur la maîtrise de restauration dans des milieux tropicaux humides et Montagneux, risque fort d'être ponctuée de paysages désolés, qui la dénatureront dans son ensemble, estime-t-elle.

Nelly Olin, ex-ministre en charge de l'environnement, avait déjà fait appel à l'Inspection générale de l'environnement et au Conseil général des Mines puis suspendu le projet, l'inspection ayant relevé des lacunes dans l'étude de l'impact sur la faune et la flore, ainsi que des conditions de rejets dans le milieu naturel des effluents cyanurés.

France Nature Environnement s'inquiète d'ailleurs que le rapport prévu initialement pour le 3 janvier ne soit toujours pas publié. Malgré une première demande auprès des inspecteurs généraux de la mission, nous n'avons aucune information ni sur le rendu ou non de ce rapport, ni sur son contenu, explique Sophie Bringuy. Le rapport de la mission, tout comme celui des scientifiques dépêchés sur place, donneront des informations actualisées qui apparaissent indispensables pour débattre d'un tel sujet, précise-t-elle.

Fin janvier, le comité de suivi du Grenelle de l'environnement se réunira pour la première fois et sera amené à faire un point sur ce dossier. En effet, au cours de la table ronde finale du Grenelle il a été arrêté que le projet minier serait réexaminé par un comité reprenant le format Grenelle, ceci dans l'objectif tant de poursuivre la logique d'échanges et de transparence initiée par le Grenelle, que de débattre du dossier à la lumière des derniers éléments recueillis par la mission d'inspection.

Le projet de Camp Caïman est le seul sujet concret abordé dans le cadre du Grenelle , estime Raymond Leost, vice-président de FNE.Il constitue un symbole pour la politique nationale en faveur de la biodiversité en Outre-Mer, avec une dimension internationale incontestable eu égard le trésor qu'est la Montagne de Kaw à l'échelle mondiale.

Nous attendons également de ce rapport qu'il fasse le point sur l'état de la filière aurifère en Guyane. Cette mise à plat est essentielle pour l'avenir du département et nous espérons que les suggestions formulées vont dans le sens des propositions soutenues par FNE et ses associations membres guyanaises depuis des années, et relayées dans le cadre du Grenelle de l'environnement,conclut Arnaud Gossement, porte-parole de FNE.

Réactions4 réactions à cet article

 
Montagne de Kaw

y a t'il une pétition en cours pour la montagne de Kaw?. Les ong et les citoyens doivent jouer un role de plus en plus important pour éviter ce types d'opérations,une loi sur la responsabilité environnementale devrait freiner les ardeurs des pollueurs de tout poils

lio | 18 janvier 2008 à 15h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mine

CHEZ NOUS ? ce n’est pas de l’or…encore que !
L’acharnement des industriels du charbon dit « propre » en dit long sur cette question !
Malgré le débat sur le réchauffement climatique et le protocole de Kyoto , Deux sociétés ont déposé un dossier en vue d’ouvrir sur les communes de Lucenay les Aix et Cossaye(Nièvre) une mine de charbon + centrale thermique. Projet soutenu par les élus socialistes et communistes locaux en dépit d’un rapport alarmiste réalisé par SOFREMINES en 2003 à la demande du conseil régional mais non publié à ce jour.

Jean V.-58380 Lucenay les Aix | 06 février 2008 à 21h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Montagne de Kaw

Bonjour,
Pourriez vous me dire si le projet est toujours
d'actualité?
Cela est trés important pour moi .
Etant actuellement entrain d'acquérir un terrain sur le domaine Boulanger .
Le vendeur ne m'a informé de rien , si ce n'est que de son divorce ...
Le site est magnifique , et il serait dommage de continuer à le détruire car ici il s'agit "de foret primaire "
Lorsque j'ai découvert cet endroit , j'ai eu un coup de coeur !
C'est beau ! il faut le voire pour le croire ...
C'est un coin de paradis perdu !
Je serais trés touchée si j'apprenais qu'il pourrait être amené à disparaitre à cause de la bétise humaine !!
Merci de bien vouloir m'informer , si ce projet est toujours d'actualité pour CAMBIOR, GUYANOR ou ASARCO .
Dans cette attente...
Cordialement.
S.V.Alarcon

MAYA | 17 décembre 2008 à 22h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Montagne de Kaw

voila l'information :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/refus_projet_cambior_4383.php4

bien cordialement

Anonyme | 18 décembre 2008 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager