En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Center Parcs de Roybon : les mesures compensatoires sont insuffisantes

Biodiversité  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Le tribunal administratif de Grenoble annule l'arrêté du 3 octobre 2014 du préfet de l'Isère accordant une autorisation de destruction de zones humides, au titre de la loi sur l'eau à la SNC Roybon Cottages, porteur du projet de Center Parcs de Roybon. Le tribunal estime que les mesures compensatoires prévues par le porteur du projet pour la destruction de zones humides ne sont pas suffisantes.

Selon le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) Rhône-Méditerranée, la société doit créer de nouvelles zones humides à d'autres endroits du bassin versant, pour une superficie égale à 200% de celle des zones humides détruites. Le projet de la SNC Roybon Cottages doit détruire une superficie d'un seul tenant de 76 hectares. Or, la société prévoit la remise en état de trois sites locaux d'une superficie globale de près de 20 hectares et la mise en place de mesures complémentaires sur 16 sites répartis sur cinq départements. Un morcellement qui n'est pas compatible avec le Sdage selon le tribunal, qui donne ainsi raison à la Frapna, association de protection de l'environnement, membre de la fédération France Nature Environnement.

Cette autorisation étant nécessaire à la réalisation du projet, la SNC Roybon Cottages va devoir revoir sa copie.

Le tribunal juge en revanche que l'autorisation de destruction d'espèces protégées est légale.

Réactions1 réaction à cet article

 

et bien ça alors, lire qu'un tribunal estime que "l'autorisation de destruction d'espèces protégées est légale" me laisse pantois; ainsi donc protégeons pour s edonner bonne question et détruisons légalement pour continuer nos projets aberrants en termes de biodiversité et de protection de la nature.On est bien en France, où les pouvoirs publics n'appliquent jamais stricto sensus la loi.

abcagou | 17 juillet 2015 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager