Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Certificats d'économie d'énergie : l'objectif triennal de 54 TWh est dépassé

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Dans un communiqué de presse daté du 26 mai, le ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo, a annoncé que l'objectif de la première période du dispositif des certificats d'économies d'énergie a été atteint. Selon lui, au 1er mai 2009, 60 terrawattheures cumac* avaient été déposés au total, alors que l'objectif triennal était de 54 TWh cumac (du 1er juillet 2006 au 30 juin 2009). Les opérations d'économies d'énergie soutenues à travers le dispositif sont majoritairement des travaux d'amélioration de l'isolation ou l'installation de moyens de chauffage performants dans les logements.

Inspirés de mécanismes analogues mis en place au Royaume-Uni ou en Italie, les certificats d'économies d'énergies ont été introduits par la loi de programmation et d'orientation de la politique énergétique du 13 juillet 2005. Le principe : l'Etat impose aux obligés (les fournisseurs d'énergie) une obligation d'économie d'énergie à laquelle ils doivent se soumettre sous peine de sanctions financières. Pour atteindre cet objectif, les obligés réalisent ou font réaliser des économies d'énergie chez leurs clients (équipement performant, travaux d'isolation…). Pour la première période 2006 - 2009, l'obligation s'élevait à 54 TWh cumac, soit une réduction de 0,2 % de la consommation nationale.

Les actions d'économies d'énergie suscitées par ce dispositif depuis son lancement permettront d'économiser plus de 60 milliards de kilowatts-heures, soit l'équivalent de 15 % de la consommation annuelle d'énergie des logements en France, ou encore l'équivalent de 18 années de consommation d'électricité des habitants de Paris, se réjouit Jean-Louis Borloo. Ce dispositif s'inscrit dans les engagements […] du grenelle environnement et sera renforcé dès cette année, précise le ministre. Il devrait être en effet renforcé à compter de 2009 avec un objectif annuel d'économies d'énergie qui sera relevé à au moins 100 TWh (contre 18 TWh jusqu'à présent).

Les détails de cette deuxième période (date de démarrage, périmètre, éligibilité des acteurs, etc...) seront connus lors du vote du projet de loi Grenelle II.

*Cumulés actualisés

Réactions3 réactions à cet article

 
les objectifs à venir sont-ils réalistes ???

Ai-je bien compris ?
Les objectifs vont passer de 54 TWh sur 3 ans à 100TWh par an ?!?!? Est-ce bien raisonnable de multiplier par 5 ces objectifs ?

J'ai conscience qu'il faut faire des efforts conséquents pour endiguer le réchauffement climatique... mais il ne faut pas être plus royaliste que le roi

donga | 28 mai 2009 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les objectifs à venir sont-ils réalistes ???

Le rythme à tenir, il n'est pas fixé par rapport à ce qu'on a réussi à faire les années passées, sous prétexte que c'est déjà mieux qu'avant donc on va dans le bon sens... le rythme à tenir, il est fixé par la physique, les lois de la nature, les dimensions du monde, etc... Ca c'est le cadre, malheureusement rigide, qu'on ne peut pas changer, c'est-à-dire les règles de la nature (par exemple, l'énergie cinétique augmente avec le carré de la vitesse, et non le cube ni la racine carrée, c'est comme ça, qu'on le veuille ou non). Nous, on peut s'adapter (parfois dans la douleur, certes), mais en restant, quoiqu'on veuille, dans ce cadre. Vouloir fixer le rythme de manière à ce qu'il soit pas trop dérangeant, c'est nier le fait que les règles sont fixés par la nature. Ou par Dieu, si on veut... C'est donc à lui qu'il faut se plaindre, et pas aux politiques, si on estime que le rythme qui nous est imposé est trop douloureux.

plop | 28 mai 2009 à 12h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:les objectifs à venir sont-ils réalistes ???

J'ai eu l'occasion de rencontrer un ingénieur de la drire qui est en charge des CEE sur la région Poitou-Charentes. Ce dernier nous a indiqué que les débats concernant les quotas futurs de CEE fixés pour 2009 2012 portait sur une multiplication par 15 des objectifs pour la borne haute et une multiplication par 6 voulue par EDF... Si EDF se propose de multiplié par 6 c'est que c'est véritablement faisable! Malheureusement, l'orientation basse semble avoir été privilégiée..
Concrètement, ces objectifs sont atteignables!

précision : il y aura à priori une augmentation du nombre des obligés et de leur nature..

babo | 15 juin 2009 à 10h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager