Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Certificats d'économies d'énergie : neuf nouveaux programmes

Bâtiment  |    |  Sophie Fabrégat

Le Gouvernement annonce, ce 22 décembre, soutenir neuf nouveaux programmes innovants dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE), pour une enveloppe de 145 millions d'euros.

Deux programmes s'inscrivent dans la lutte contre la précarité énergétique. Le premier, « Territoire zéro exclusion énergétique », est porté par Stop exclusion énergétique. Il prévoit de s'attaquer à la grande précarité énergétique à l'échelle d'un territoire ou d'un quartier, en accompagnant les ménages sur les plans social, financier, technique, sanitaire, écologique, administratif et humain. L'objectif est l'accès à une rénovation globale et performante.

Le second, « Bail Rénov' » est porté par la fédération Solidaires pour l'habitat et l'énergie (Soliha). Il s'agit de lutter contre la précarité énergétique dans le parc locatif privé en proposant une solution « gagnant-gagnant » aux propriétaires bailleurs et aux locataires, avant la mise en place de l'interdiction de louer des passoires énergétiques, d'ici à 2028.

Quatre programmes concernent la mobilité des ménages en situation de précarité énergétique. « Mon vélo de A à Z, porté par FUB Services, vise à la fois l'apprentissage du vélo et sa mise à disposition pour engager un changement de pratiques. « Justin'movE », porté par l'association Siel bleu, cible les pratiques de mobilité des salariés précaires du médico-social (180 000 personnes). « Mob-Esr », proposé par l'association Cesi, va analyser la mobilité des étudiants et expérimenter des solutions sur certains campus. Enfin, Territoires Inclusion Mobilité Sobriété, porté par le Cler, porte sur l'écomobilité inclusive.

Trois autres programmes s'intéressent à la logistique durable. Marguerite, porté par la Fabrique de la logistique, table sur la mutualisation des moyens de distribution sur les derniers kilomètres et ciblera notamment les artisans et les commerçants. « Lud+ », porté par la société Rozo, veut mettre en œuvre des actions opérationnelles inscrites dans les chartes de logistique urbaine durable des territoires. Enfin, « Cyclocargologie », de l'association Les boîtes à vélo, veut sensibiliser les donneurs d'ordres à la cyclologistique, professionnaliser cette pratique et développer des solutions numériques.

Par ailleurs, la ministre de la Transition énergétique a signé, avec l'Ademe et les porteurs associés, la convention du programme Remove qui cible le report modal et le verdissement des flottes de transport massifié.

Réactions1 réaction à cet article

 

Il est clair que l'habitat collectif actuel n'apporte pas la joie, cf la photo. Il faudrait ressusciter l'architecte Pouillon, quoique certainement les jeunes ont les bonnes idées. Il faudrait aussi accepter l'idée des grands travaux, démolir, déplacer les ministères parisiens et les réunir en un lieu unique, cela gagnerait du temps, de la place et de l'efficacité à leur réflexion qui manque de punch, c'est le moins qu'on puisse dire.

28plouki | 23 décembre 2022 à 22h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]