En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Santé au travail : cinq substances cancérigènes dans la ligne de mire de la Commission européenne

Risques  |    |  Fanny Rousset Actu-Environnement.com

La Commission européenne propose, à partir de "preuves scientifiques", de limiter l'exposition des travailleurs à cinq nouveaux agents chimiques cancérigènes. Cela porte à 26 le nombre de substances qui font l'objet d'une limitation ou d'une proposition de limitation. Les valeurs limites définissent un niveau maximal de concentration d'un agent chimique cancérigène dans l'air ambiant sur le lieu de travail.

Ces cinq nouvelles substances que la Commission veut inclure dans la directive sur les agent cancérigènes ou mutagènes sont : le cadmium et ses composés inorganiques, le béryllium et ses composés inorganiques, l'acide arsénique ainsi que ses sels et ses composés inorganiques, le formaldéhyde et le méthylènebis (2-chloroaniline) ("MOCA"). Le choix des substances ne suit donc pas les recommandations qu'avait formulées l'Echa en mars dernier préconisant des limites pour le benzène, l'acrylonitrile et le nickel, mais pas pour l'arsenic et le "MOCA".

Marianne Thyssen, commissaire à l'emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité des travailleurs, a déclaré que cette nouvelle mesure "permettra d'améliorer la protection de plus d'un million de travailleurs en Europe". Alors que le cancer serait la première cause de mortalité au travail, la Commission indique que cette nouvelle mesure "permettra aussi de limiter d'autres problèmes de santé causés par les substances cancérigènes ou mutagènes, comme la maladie chronique incurable du béryllium ».

En 2004, l'Union européenne avait adopté une directive sur les agents cancérigènes ou mutagènes, dite "DCM". Deux modifications législatives ont été proposées par la Commission en mai 2016 et en janvier 2017. "Dans l'UE, quelque 21 millions de travailleurs sont exposés à au moins l'un des agents chimiques visés par les trois propositions", rappelle la Commission.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…