En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'État et Citeo recadrent l'exportation de déchets recyclables vers l'Asie

Déchets  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Une société de trading a été sanctionnée d'une amende de 192 000 euros par le ministère de la Transition écologique pour avoir exporté illégalement vingt conteneurs de déchets plastique en Malaisie, rapporte Le Parisien. Les douanes malaisienne avaient renvoyé la cargaison en France. « Que les entreprises qui passent par des sociétés de courtage pour exporter illégalement leurs déchets plastiques dans les pays émergents l'entendent : le Gouvernement est intraitable » avertit Brune Poirson, secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire.

Parallèlement, Citeo annonce avoir « engagé [ces dernières semaines] une concertation avec les collectivités locales, les représentants des repreneurs et recycleurs et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) pour renforcer ses contrôles portant sur le recyclage et la traçabilité ».

L'éco-organisme en charge de la responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les emballages ménagers et les papiers « communiquera prochainement à chaque collectivité la part de leurs déchets d'emballages ménagers envoyée au grand export pour chacun des standards de déchets d'emballages ménagers repris ». Il explique que « les collectivités seront [alors] en mesure de demander des précisions à leurs repreneurs voire d'exiger désormais un recyclage de proximité ».

Citeo veut mieux contrôler les prestataires asiatiques

Citeo a aussi pris des mesures pour mieux encadrer l'exportation de déchets vers l'Asie. Il a durcit ses contrôles sur les prestataires asiatiques. « Un certain nombre de documents attestant des conditions de recyclage mises en œuvre et de l'engagement de l'exploitant à accepter les audits de contrôle et de traçabilité seront désormais exigés », explique Citeo. De même, « toute nouvelle usine sera auditée dans les semaines qui suivent sa première déclaration ». Il envisage enfin la « publication des non-conformités avérées selon des modalités et conditions à définir ».

La part des déchets d'emballages ménagers français (verre, métal, plastique et carton) envoyée au grand export « a toujours été et reste marginale, de l'ordre de 1 % sur les 3,5 millions de tonnes d'emballages recyclés », indique Citeo.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour, Le 1% de déchets à destination de l'Asie me laisse perplexe. Je ne peux pas le recouper avec les données de l'article de Actu Environnement n°388 (Juillet 2017) qui stipule :
"Avec une capacité de recyclage des déchets en plastique de 400.000 tonnes, pour une production de 900.000 tonnes, la France n'a pas pu faire face. Pour les 200.000 tonnes de plastiques français vouées à l'exportation chinoise, le premier réflexe des recycleurs a été de se tourner vers les voisins asiatiques : Vietnam, Malaisie et Indonésie....".
Que croire ?

Remydo | 15 novembre 2019 à 14h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Remydo,

Les deux chiffres ne sont pas incompatibles. Les 200.000 tonnes de déchets plastique exportés vers la Chine représentaient 22 % des déchets en plastique.

Mais Citeo prend soin de rapporter ce volume à l'ensemble des déchets d'emballages (3,5 millions de tonnes), c'est-à-dire en y ajoutant les emballages en verre et en métal... Ainsi dilués, les 22 % de plastique exportés vers la Chine fondent à 5 ou 6 %...

Pour descendre à 1 %, il faut savoir que l'enfouissement de ces déchets a aussi pris la place de certaines exportations...

Cordialement,

Philippe Collet Philippe Collet
15 novembre 2019 à 15h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager