En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne lance un débat public sur l'avenir de la PAC post-2013

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Avant de présenter sa communication, prévue en fin d'année, sur l'avenir de la Politique Agricole Commune (PAC) post-2013, la Commission européenne lance le 12 avril un débat public sur l'avenir de la PAC, ses objectifs, ses principes et sa contribution à la stratégie ''Europe 2020''.

Les futures orientations de la PAC et son budget doivent être redéfinis pour l'après 2013. ''La PAC peut davantage contribuer au développement d'une croissance intelligente, durable et inclusive, en répondant aux nouveaux défis de notre société, notamment aux défis économiques, sociaux, environnementaux, climatiques et technologiques. La PAC doit également mieux prendre en compte la diversité et la richesse des agricultures des vingt-sept Etats membres de l'UE'', a souligné la Commission européenne.

Les agriculteurs, mais aussi les associations de protection de l'environnement, de consommateurs et du bien-être des animaux ainsi que ''l'ensemble des acteurs de la société'', sont invités à participer au débat. ''La Politique agricole commune n'est pas qu'une affaire de spécialistes. C'est la politique de tous les Européens'', a déclaré le Commissaire européen chargé de l'Agriculture et du Développement rural Dacian Cioloş.

Un site Internet1 sera ouvert jusqu'au mois de juin 2010 afin de recueillir les contributions au débat public. En juillet, la Commission européenne présentera une synthèse du débat. ''L'ensemble de la société bénéficie de cette politique commune européenne par l'alimentation, par la gestion de territoires, par la protection de l'environnement. Il est donc normal que les citoyens aient le droit et le temps de donner leur avis'', a ajouté M. Cioloş.

Le débat public se structure autour de quatre thèmes principaux : Pourquoi une Politique agricole commune européenne ?, quels objectifs la société assigne-t-elle à l'agriculture dans toute sa diversité ?, pourquoi réformer la PAC et comment la faire répondre aux attentes de la société ?, quels outils pour la PAC de demain ? Au coeur des débats figurent la sécurité alimentaire, la protection des ressources naturelles, le changement climatique, le développement rural et l'emploi ou encore la gestion durable des ressources naturelles, la volatilité des prix et la compétitivité de l'agriculture européenne.

Réactions3 réactions à cet article

 
FAUX SEMBLANT

Il est déjà trés difficile de porter un jugement objectif sur la PAC quand on a les pieds dans la terre agricole tous les jours...Alors excusez mon indélicatesse mais lancer un débat publique sur la PAC c'est faire tourner les moulins à vent pour le spectacle...De toutes façons, on sait déjà que la PAC sera reconduite sous une autre forme...depuis 1993, il y a eu des changements tous les ans. Elle est devenue un fourre tout illisible.Elle coute trop cher mais elle a surtout été bénéfique aux structures satelites de l'agriculture. En 20 ans,l'agriculture a perdu 1 million d'actifs agricoles (main d'oeuvre paysanne) alors que des milliers d'emplois sont venus se greffer autour de l'agriculture.Les paysans ne gagnent plus leur vie et ne savent plus où donner la tête; le girophare est allumé toute la journée...Il finit par ressembler au lièvre, il perd sa mémoire en courant et ce n'est pas la joie dans les campagnes, je peux vous le dire...Alors la PAC on pourrait s'en passer si les pendules étaient remise à l'heure.

Bertrand | 13 avril 2010 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PAC:Politique Agricole Catastrophique

depuis quand se préocupe t'on de l'avis des européens, ce n'est pas une réforme qu'il faudrait mais une révolution,la pac est une escroquerie a grande échelle mais le lobby agricole est tellement puissant et les agriculteurs ont tellement de difficultés a évoluer qu'il faudrait un miracle .Il est clair que l'europe est notre seul chance

lio | 13 avril 2010 à 11h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
AGRICULTURE VIRE A L'EST

Terres libres main d'oeuvre pas chére les nouveaux des pays de l'est vont nous tailler des croupiéres et les english vont tout faire pour favoriser tonton
obama les usines à lait vont faire disparaitre nos petits éleveurs de montagne le loup sera peinard et les écolos contents dans la future brousse

PAPY FIRMIN | 11 juin 2010 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…