Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

5G : les opposants dénoncent un alignement des positions de l'Anses sur celles du lobby de la téléphonie

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

À l'occasion de la consultation sur le rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) relatif à la 5G, les associations Alerte Phonegate et Robin des toits estiment que l'approche de l'Agence est « plus politique que scientifique ».

« Le choix d'un alignement sans aucune réserve de l'Anses sur les recommandations de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants correspond, selon nous, à une reprise en main politique de l'agence par les ministères de tutelle sous l'influence du lobby des industriels de la téléphonie mobile », expliquent les opposants à la 5G. Ils notent en particulier « une très notable inflexion [de l'Anses] par rapport à ses propres rapports antérieurs plutôt courageux de 2016 et 2019 ».

Au cœur de leurs critiques figure le fait que l'Anses, « [reconnaisse] tout du long des 241 pages [de son rapport d'expertise sur la 5G], le manque de données scientifiques, [mais] n'en tire pas les conclusions qui s'imposent ». Les associations, qui ont remis un document d'une cinquantaine de pages dans le cadre de la consultation, rappellent que ce manque d'études scientifiques spécifiques à ces nouvelles fréquences étayait leurs demandes de moratoire sur déploiement de la 5G.

Elles dénoncent aussi la « totale disproportion » entre les moyens alloués aux études scientifiques sur la 5G et les sommes consacrées au déploiement de ces nouvelles fréquences. En France, « à peine quelques centaines de milliers d'euros [sont affectés] par les pouvoirs publics à la protection des populations », alors que la vente des fréquences des licences a rapporté « près de 3 milliards d'euros ».

Réactions4 réactions à cet article

 

En gros la 5 g aura une portée bien plus faible que la 3 et 4g, donc moins dangereuse et bien plus faible que votre wi-fi qui vous a évité de brancher un vilain pas beau moche cable mais innoffensif car blindé.
Y compris le sinistre compteur vert! (à entourer d'un papier alu) sinon les martiens fantômes sortiront la nuit pour vous espionner.

pemmore | 01 juin 2021 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les opposants n'ont rien compris. Le problème principal de la 5G, ce n'est pas les risques sur la santé. C'est, à l'heure du changement climatique et de l'effondrement des ressources, la fuite en avant avec comme seule boussole le PIB, dans un système hyper dispendieux, en matériaux, en énergie, pour des applications qui n'existent pour ainsi dire pas encore, sauf le contrôle des populations !

dmg | 01 juin 2021 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour répondre aux messages précédents: 1 la 5G moins "puissante" multiplie les antennes. 2 la puissance n'est pas forcément le bon critère. 3 pour quelle raison selon vous l'état propose une prime si un certain seuil de pose de compteurs est atteint? Le véhicule électrique étant destiné à remplacer les moteurs thermiques d'où baisse et disparition de la taxe sur les produits pétroliers et nécessité de récupérer sur la recharge à domicile.
A dmg l'un n’exclut pas l'autre les problèmes énergétiques, la santé, l'écologie sont souvent les divers aspects d'un même combat

microl | 01 juin 2021 à 14h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est la politique de l'offre qui a sévi encore. Nouveau flacon, Nouveau modèle, Nouvelle coiffure, Nouvelle technologie ;; mais ici le grand public n'en à que faire ! Pas de nouveau doudou ! Seules quelques entreprises, labos, applications très locales qui devront avoir une zone bien délimitée. DANGER 5 G. Installations qui devront être sécurisées, et devront rémunérer leurs employé(e)s en conséquence des dangers radiatifs, et payer TOUS les frais de leurs dégâts sur les personnels par expérimentations, utilisations de la 5 G. G comme Gravissime

J Cl M 44 | 01 juin 2021 à 15h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de la Santé et de l’Environnement Huglo Lepage Avocats