En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le débat sur les ondes électromagnétiques continue de plus belle

Alors que de récentes décisions de justices ont relancé le débat autour des champs électromagnétiques, deux sénateurs Verts organisent un colloque sur les technologies sans fil et leurs enjeux sanitaires.

Risques  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
   
Le débat sur les ondes électromagnétiques continue de plus belle
© SWQ
   
La prolifération des technologies sans fil (téléphone portable, Wifi…) dans notre quotidien suscite de plus en plus la polémique. Récemment, deux décisions de justice ont relancé le débat en ordonnant le démontage d'antennes relais. Le 4 février dernier, la Cour d'appel de Versailles a condamné Bouygues Télécom au versement de dommages et intérêts ainsi qu'au démontage d'antennes relais installées dans la ville de Tassin-la-Demi-Lune. Le 16 février, c'est SFR qui s'est vu contraint par le tribunal de grande instance de Carpentras de démonter une antenne relais. Ces décisions ont été prises au nom du principe de précaution et du trouble de voisinage dû à l'impact visuel exceptionnel de ce type d'installation. L'Académie nationale de médecine a néanmoins souhaité mettre en garde contre une interprétation subjective du principe de précaution : on ne connaît aucun mécanisme par lequel les champs électromagnétiques dans cette gamme d'énergie et de fréquence pourraient avoir un effet négatif sur la santé, a-t-elle précisé. Pour Nathalie Kosciusko Morizet désormais secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, la question ne doit pas être réglée devant les tribunaux.
Un « Grenelle des antennes » devrait néanmoins être organisé prochainement. Le premier ministre a en effet confié à la ministre de la santé l'organisation d'une table ronde rassemblant toutes les parties prenantes sur les dangers potentiels des téléphones mobiles et des antennes relais. Initialement fixée au 26 mars, elle pourrait être reportée au 23 avril.
C'est dans ce contexte que les sénateurs Verts Marie-Christine Blandin et Jean Desessard organisent, le 23 mars prochain, un colloque sur le thème ''Technologies sans fil : un nouvel enjeu sanitaire'', en partenariat avec l'association Robin des toits.

L'impact sanitaire des champs électromagnétiques fait polémique

Si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle qu'aucune preuve scientifique ne permet de démontrer la relation directe entre l'exposition aux champs électromagnétiques et des effets sanitaires, aujourd'hui, de nombreuses associations plaident pour l'application du principe de précaution. Pour Michèle Rivasi, présidente du Criirem (centre de recherche et d'information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques), qui se positionne pour le moins très clairement, on est dans la même configuration que pour Tchernobyl : le nuage s'arrête à nos frontières. Nous sommes face à des opérateurs très forts qui nous désinforment en permanence. Ils attendent combien de morts avant de réagir ?
Il n'empêche que les associations prennent de plus en plus au sérieux les cas d'électro hypersensibilité. De plus en plus de citoyens se plaignent en effet de divers symptômes (manifestations cutanées, difficultés de concentration, nausée, maux de tête) qu'ils attribuent à l'exposition aux champs électromagnétiques. Si en France, l'électro hypersensibilité n'est pas reconnue, d'autres pays comme la Suède la prennent en compte.
En France, l'ARTAC (association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse), présidée par le professeur Belpomme, se penche sérieusement sur la question et essaie d'établir une symptomatologie.

Vers un durcissement de la réglementation ?

Jean Desessard et Marie-Christine Blandin, sénateurs, ont donc souhaité organiser, le 23 mars prochain un colloque1 autour de ces questions. Nous avons invité l'ensemble des acteurs à participer au colloque : associations, opérateurs, institutionnels. Les opérateurs de la téléphonie mobile hésitent à venir. Parmi les institutionnels, l'Afsset (agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) exerce son droit de réserve. C'est dommage, nous voulions ouvrir le débat et faire en sorte que les différents acteurs échangent entre eux, commente Jean Desessard.
Ce colloque devrait aboutir sur une proposition de loi initiée par cinq sénateurs Verts : nous sommes pour un développement limité, raisonné de ces nouvelles technologies sans fil. Nous voulons que le principe de précaution soit appliqué à cette problématique, explique le sénateur. Nous demandons entre autre que la construction des antennes soit soumise à condition et une reconnaissance de l'électro hypersensibilité.
Les sénateurs souhaitent également un durcissement de la réglementation et des normes : nous demandons que des seuils précis soient mis en place. Alors que le Luxembourg impose pour les antennes relais une puissance maximale d'émission de 3 volts par mètre, la Suisse 4 V/m, l'Italie 6 V/m, le sénateur Desessard évoque une norme autour de 0,6 V/m.
Pour Etienne Cendrier, de l'association Robin des toits, il serait en effet plus judicieux d'installer des micro antennes relais et donc d'en multiplier le nombre sur le territoire, plutôt que d'installer des antennes puissantes.

Réactions22 réactions à cet article

 
ANTENNES

je suis écoeurée de voir qu'"on" se préocuppe plus des effets des téléphones mobiles sur leurs utilisateurs que de ceux à qui on fait subir les ondes!! alors que ceux qui téléphonent pourraient l'utiliser un peu moins, le reserver aux urgences , ils ont LE CHOIX ALORS QUE CEUX QUI SUBISSENT LES ANTENNES N'ONT PAS LE CHOIX evidement ce sont ceux qui ont des téléph mobiles qui rapportent de l'argent!!pourtant si j'ai bonne mémoire mme Nathalie Kosciusko Morizet avant son ascension demandait des réglementations pour les antennes, ses enfants vont-ils dans une école près d'Antennes ?
Combien de ceux qui disent "les antennes sans danger" habitent prés d'une antenne? j'ai des montées de tension jusqu'à 23 alors que ma moyenne normale est de 13 tous examens fait mon médecin déclare qu'il n'y a pas d'autre cause que ces antennes à 30 m de chez moi

mad | 17 mars 2009 à 20h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
hypersensible

Au Canada ils sont nettement plus avancés que nous dans l'échange constructif

Le point de vue médical sur l’hypersensibilité environnementale
par Margaret E. Sears (M.Ing., Ph.D.)

site commission canadienne des droits de la personne :
http://www.chrc-ccdp.ca/research_program_recherche/esensitivities_hypersensibilitee/toc_tdm-fr.asp?lang_update=1

hsem | 17 mars 2009 à 20h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Scandale sanitaire à venir

L'argument des opérateurs consiste à dire que lorsque l'on éloigne les antennes relais, la puissance des téléphones augmente, signifiant implicitement que maintenir les antennes relais près des écoles, des crèches, des hôpitaux, des lieux de vie, c'est finalement pour le bien être de tous! Mon enfant de 3 ans scolarisé près d'un site industriel n'utilise pas de téléphone portable! IL ne faut pas confondre risque "subi" (exposition aux antennes relais, au wifi des voisins, au Wimax...) et risque "accepté" (celui que vous prenez lorsque vous collez votre téléphone à l'oreille). C'est le même débat que nous avons eu à propos du tabagisme passif. Combien de temps aura-t-il fallu pour que soit reconnue l'exposition "passive" à la fumée du voisin? Pourquoi en Finlande aucune antenne relai n'est implantée à moins de 500 mètres des écoles? Pourquoi Israël a-t-elle interdit l'implantation d'antennes relais sur les immeubles à usage d'habitation? Seraient-ils trop "parano"? J'incite fortement ceux qui, faute de ne pouvoir renoncer à leur téléphone, se rassurent comme ils peuvent, à prendre connaissance des conclusions du rapport BIOINITIATIVE accessibles sur le site www.robindestoits.org). C'est une méta analyse de plus de 1500 études publiées sur le sujet. Ce rapport est signé des plus grands scientifiques mondiaux connus et reconnus. Les scandales sanitaires (amiante, nuage de Tchernobyl, éthers de glycol , vache folle, sang contaminé...) se suivent et se ressemblent. La téléphonie mobile est bien partie pour être le prochain. Les assureurs l'ont bien compris puisqu'ils excluent de leurs contrats de responsabilité civile les dommages de toute nature liés aux ondes et champs électromagnétiques, au même titre que ceux liés à l'amiante, au plomb et aux OGM. Petit rappel historique. Dans les années 1930, les assureurs avaient déjà cessé d'assurer les professionnels de l'Amiante. On a vu comment le lobby s'est démené pour faire retarder de plusieurs décennies, l'interdiction de cette fibre en France. L'académie de Médecine que Mr Fillon a récemment appelé au secours pour "blanchir" les antennes relais, avait émis, en 1996, un rapport très rassurant sur l'amiante..., juste avant son interdiction.

Amina | 19 mars 2009 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ANTENNES

Je suis tout à fait d'accord avec vous. On se demande parfois si l'on est dans un état de droit car notre droit le plus fondamental, celui à la santé, est bafoué sous prétexte d'un progrès anarchique et dénué de sens.

Amina | 19 mars 2009 à 14h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ANTENNES

Voici un bel exemple: Un cultivateur éleveur à interdit l'installation d'une antenne relais à 80 mètres de sa stabulation en préconisant une gène certaine pour ses vaches.Accepté....l'antenne est installée en plein milieu du village de FRALIGNES sur un château d'eau.

Pierre10 | 19 mars 2009 à 19h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Etes-vous prêts à renoncer à la téléphonie mobile?

Si non, n'est-il pas hypocrite de pleurer sur les effets délétères des antennes ?
Monique D.,définitivement sans-"portable"

Anonyme | 19 mars 2009 à 23h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléphonie mobi

Dans certains métiers, on peut dire le téléphone portable est devenu un véritable outil de travail, dans la vie courante, beaucoup de gens disent ne plus pouvoir se passer de leur portable, d'autres encore rappellent que c'est le progrès et qu'il ne faut pas régresser...
Les portables, à mon avis, sont une véritable plaie : ils empêchent d'être complètement seul (ce qui fait parfois du bien) étant donné qu'on peut nous joindre à tout moment et en même temps ils empêchent les gens d'être véritablement ensemble car quand 2 personnes se baladent dans la rue et que l'une est au tél sur son portable, l'autre est seule...
En plus de ça, ceux qui ne souhaitent pas avoir de portable sont obligés de baigner dans un champs électromagnétique artificiel de plus en plus puissant notamment à cause des antennes relais.
La encore, au lieu de se plaindre, les gens qui ne souhaitent pas voir d'antennes supplémentaires devraient changer leurs habitudes et renoncer à leurs portables pour être cohérent et ne pas être hypocrites comm vous le dites si bien.
C'est pareil pour tout, on se plaint, mais est-on prêt à changer nos propres comportements pour diminuer la gène ?
Boucheau, (de même : définitivement "sans-portable")

Boucheau | 20 mars 2009 à 09h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléphonie m

Bonjour !
Je suis totalement contre le principe de la téléphonie, or... j'ai un téléphone portable. L'antinucléaire que je suis aussi doit il pour être en harmonie avec lui même renoncer à tout appareil nucléaire. J'ai le minimum, mais j'en ai.
Pour en revenir à la téléphonie mobile... c'est le progrès ça ? D'un point de vue purment technologique oui, mais compte tenu de l'usage qui en est fait, cela devient de l'assistanat, un danger sanitaire, contraire donc à la notion de progrès, je pense.
Il y a téléphone portable de base, et celui qui prend des photos, qui fait télévision, adresse internet...pour pouvoir consulter tout ça même en déféquant !!! quel progrès !? Je pense qu'on peut donc avoir un teléphone mobile sur soi, et ne l'allumer que ponctuellement pour consulter ou appeler. Il est éteint finalement presque tout le temps, et je le consulte 4 ou 5 fois par jour, où que je sois. Sans doute là peut-on parler donc de progrès. Avoir la possibilité de...sans en devenir assisté, en minimisant les nuisances sanitaires. Et donc il est possible de posséder ce genre d'engin, basique, (ça existe encore un peu) sans demander la prolifération et la surpuissance des antennes relais. Quelqu'un partage t-il cet avis ? rassurez moi !

Marco

Anonyme | 21 mars 2009 à 18h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ANTENNES

Très bonne réaction de ce cultivateur, même s'il ne s'agit "que de vaches" il a su faire valoir ses arguments ! Aux habitants du village de se battre également ! Si une personne isolée a pu faire renoncer à ce projet, un village et son maire en avaient encore plus la possibilité, et la facilité. On ne sait pas assez le pouvoir dont on dispose ! on est pas des pions.
Je connais un éleveur qui a subi l'installation d'une antennes à proximité de sa stabulation. Ces vaches ne mangent plus, ne font plus de lait, et déclenchent mammites sur mammites (inflammation des mammelles)

Anonyme | 21 mars 2009 à 18h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ANTENNES

Vous avez bien compris le "sens" de mon exemple à l'inverse d'une importante organisation qui m'a envoyé vers un éleveur de moutons ennuyé aussi par une antenne.Le maire à essayé d'interdire la pose de l'antenne sur le château d'eau mais s'est acculé aux gérants du service des eaux.Ce cas pourrait servir d'exemple sur la nocivité reconnue de ces ondes par les opérateurs mais ou et à qui?

Pierre10 | 22 mars 2009 à 18h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ANTENNES

Le anonyme en question, c'est moi, marco, qui avait oublié de signer dans le
message précédent.
Je ne suis pas trop sur d'avoir saisi le sens de l'interrogation "mais ou et
à qui" !
Il faut en tout cas connaître et diffuser les coordonnées de l'association
nationale "Robin des Toits" très fortiche pour aider à monter des dossiers
de plainte. Ils nous ont bien aidé, ils aident bien des communes proches,
ils aident à faire prendre conscience à la population de son rôle important
dans la possibilité de ne pas suivre les rails qui nous sont donnés. Voici
leurs coordonnées. Au plaisir !
Marco

ROBIN DES TOITS
55 rue Popincourt 75011 Paris
Tél. : 33 1 43 55 96 08
E-mail : contact@robindestoits.org
http://www.robindestoits.org

Anonyme | 22 mars 2009 à 19h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléphoni

Oui, je suis totalement d'accord, j'ai la chance de ne pas avoir besoin de portable tant au niveau personnel que professionnel (et donc je n'ai pas de tel portable) mais j'en ai eu un et je l'utilisait comme vous le décriviez, je le consultait une fois de temps en temps, mais il restait éteint la plupart du temps (on me disait : "mais à quoi ça te sert d'avoir un portable si tu ne t'en sers pas"...).
Je parlais de progrès parce ce que c'est ce que j'entends mais personnellement et comme je le disais, les portables sont une vraie plaie, et sont devenus encore pire avec leurs nouvelles fonctionnalités.
Je suis atterré de constater que des enfants notamment au collège ont des portables, je me demande à quoi pensent les parents dans ces cas là... En plus, maintenant, il y a la possibilité pour les parents de fliquer les déplacements de leur enfant par envoie automatique d'un SMS ou autre pour prévenir les parents que l'enfant est sortit de la zone où il devrait se trouver... Mais où va-t-on ? On est loin de la fonction téléphone initialement proposée et plus proche de la notion d'assistanat...
Boucheau

Boucheau | 23 mars 2009 à 09h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Réponse à M.Marco

C'est justement cette association qui n'a pas comprit le sens de ma demande qui pourrait servir comme preuve flagrante en l'indiquant sur leur site que ces ondes ondes sont reconnues dangereuses .Cordialement.

Pierre10 | 23 mars 2009 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléphonie m

Je suis absolument d'accord avec vous, bien que je possède un téléphone portable, il reste comme le vôtre fermé. Je ne l'utilise que quand je me déplace en voiture, sur l'autoroute par exemple, en cas de problème, je peux dans ce cas là le faire fonctionner. Pour les longs trajets que j'effectue du Sud-Ouest à Bruxelles, je prends le train, étant toute seule dans la voiture. Je rencontre un problème de Wimax dans le train, j'ai l'impression que l'électricité magnétique me traverse, et je trouve cela très désagréable. Il serait judicieux, de faire des wagons sans connections possible pour l'ordinateur, ou bien si cette mesure n'est point assez efficace, pourquoi ne pas faire des T.G.V. avec ou sans, et d'avoir le choix, et ne pas devoir subir. Si vous avez des renseignements à ce sujet, cela m'intéresserais de savoir ....Lisa

Anonyme | 04 avril 2009 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bio-électromagnétisme et Corps Humain.

Une synthèse d’interprétations originales de phénomènes physiologiques est rapportée dans une de mes communications privées récentes comme faisant partie du domaine de la physique appelé bio-électromagnétisme. Un certain nombre de publications sur les propriétés diélectriques de tissus biologiques variés font état d’une forte dépendance à la fréquence des ondes électromagnétiques environnantes incidentes. Il y a plus de 150 ans, Lord Kelvin introduisait le concept de force « pondéromotrice » afin de permettre la description d’un effet produit par un champ électrique sur un milieu diélectrique. Les ondes électromagnétiques sont donc susceptibles d’induire dans les tissus et cellules biologiques des forces pondéromotrices, i.e. la dérivée seconde du tenseur de contrainte du milieu. Nous avons donc entrepris cette étude en mettant en œuvre une approche mathématique des signaux électromagnétiques enregistrés par de nouvelles techniques d’investigation électronique. Notre démarche analytique dans l’espace réciproque de Fourier (ou sous-espace de Fourier) révèle des échanges énergétiques, au niveau cellulaire aussi bien cérébral que musculaire, de très faible niveau. Notre étude de modélisation permet de cerner le problème de ces interactions.

Dr en Physique-Chimie, Spécialiste des interactions des ondes électromagnétiques avec la matière.
Physicien à la retraite du C.E.A.

jfrancelo | 04 avril 2009 à 16h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléphoni

Bonjour Lisa !
Un jour je me suis "agressé" à quelqu'un qui téléphonait dans le train. Je venais d'apprendre que les ondes avaient une puissance qui frisait les 50V/m. utilisé dans ces conditions, entre la ferraille du train et le déplacement qui demande la recherche permanente entre différents relais... Il a du me prendre pour un fou, est parti tel dans le bout du wagon, ...ça , ça ne changeait pas grand chose, mais le côté positif, c'est que j'ai vu dans la foulée deux personnes éteindre leur portable !!!
...ou le mettre en silencieux, je ne sais pas finalement, mais je préfère imaginer la première idée !!!

Pour répondre à tes interrogations et inquiétudes !
- Un wagon avec wifi, l'autre sans, je crains que ça ne change pas grand chose ! Je me demande si le train entier ne devient pas conducteur (sans jeu de mot), mais je te recommande de poser cette question à l'Association Nationale "Robin des Toits" dont les coordonnées figurent ci dessous.
- des trains sans wifi/wimax, là je crois que c'est pas possible, ça voudrait dire :
- moins de choix dans les horaires, ou,
- doubler le nombre de train, tu dois connaître la politique actuelle !
Et pour le coup, sans conteste très nocif, mais malheureusement, l'atout du TGV, c'est la Grande vitesse, les déplacements professionnels faciles, et leur possibilité de pouvoir bosser connecté dans le train. Demande à ces gens de ne plus pouvoir se connecter, là, je crois que c'est malheureusement à toi de trouver une autre solution.
- soit tu ne vas plus en Belgique (c'est encore une histoire d'amoureux à tous les coups)
- soit tu demandes à la Belgique de se rapprocher.
Bon, ça c'était une plaisanterie ! Je te souhaite bonne réception, continue à être vigilante, bas toi, tu crois peut-être avoir l'air de rien toute seule, mais ce sont ces petits riens qui peuvent faire de grandes vagues !!!
Au plaisir de te lire !
Marco

ROBIN DES TOITS
55 rue Popincourt 75011 Paris
Tél. : 33 1 43 55 96 08
E-mail : contact@robindestoits.org
http://www.robindestoits.org

Anonyme | 05 avril 2009 à 20h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Etes-vous prêts à renoncer à la téléph

à mon âge on ne rêve plus, quoi que ....des trains sans wimax ou wifi ou sans tél. mobile, hélas ne sera plus possible, mais être forcé d'écouter les bêtises des autres, souvent sans importances, voir totalement stupides,m'est insupportable. Nous vivions bien avant sans tous ces outils.....
Raté, il n'y a pas d'histoire d'amoureux, ça doit être une histoire belge, surtout en demandant de se rapprocher.......Lisa

Anonyme | 17 avril 2009 à 09h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
tel mobile, robin des toits

Bonjour Lisa !
J'avoue ne pas avoir pris le temps de m'être renseigné, t'es-tu renseigné auprès de Robin des Toits par exemple, si l'on est autant exposé aux ondes que l'on soit dans le même wagon que certains qui sont connectés, ou bien dans un wagon non fumeurs...euh ! "non connecté" ?
Au plaisir.
Marco

Anonyme | 17 avril 2009 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:tel mobile, robin des toits

bonjour Marco,

je viens de regarder Robin des toits, eh bien, ce n'est point rassurant, les ou certaines assurances refusent d'intervenir à des dégâts causés soit par les ondes Wifi ou autres, ce n'est pas pour rien......

De toute façon, les appareils éteints ou pas,dans un train, vont chercher constamment a trouver a se relayer avec les antennes différentes, et je suppose que c'est encore plus grave dans un endroit fermé et en mouvement, désolée je ne m'exprime pas comme une scientifique. Pour les wagons différents, je n'ai pas trouvé une réponse.

Bonne journée Lisa

Anonyme | 20 avril 2009 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Même les appareils éteints ?

Bonjour Lisa

“De toute façon, les appareils éteints ou pas,dans un train, vont chercher
constamment a trouver a se relayer avec les antennes différentes”...(tes propos)
Ah bon ? Tu es sure de ça ? Même les appareils éteints ?

A bientôt
Marco

Anonyme | 25 avril 2009 à 12h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Même les appareils éteints ?

Bonjour Marco,

non je ne suis pas sûr, cela me paraît seulement plausible, c'est tout

Bon dimanche Lisa

Anonyme | 26 avril 2009 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mission

Alors là, faut être sur !
le premier qui trouve une réponse fiable en avertit l'autre, et les autres !
A bientôt Lisa !

Marco

Anonyme | 26 avril 2009 à 21h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…