En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Quatre espèces pourraient être concernées par la gestion adaptive en 2020

Biodiversité  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Quatre espèces pourraient être concernées par la gestion adaptive en 2020

Alors que la saison de chasse 2019-2020 va bientôt se clore, le ministère de la Transition écologique a mis en consultation un projet de décret listant les espèces concernées par la gestion adaptive en 2020. Ainsi, le grand tétras, la barge à queue noire, le courlis cendré et la tourterelle des bois seront les quatre espèces d'oiseaux dont les quotas de chasse seront fixés selon leur état de conservation. « Ces quatre espèces ont été retenues pour tenir compte de plusieurs critères : le statut dans les listes rouges de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) (vulnérable et quasi menacée) ; l'existence d'un plan de gestion international sous l'égide de l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (courlis cendré, barge à queue noire) et l'existence d'un plan européen (tourterelle des bois) », explique le ministère.

Le Comité d'experts sur la gestion adaptative (CEGA) va réexaminer, courant 2020, la situation de la barge à queue noire, du courlis cendré et de la tourterelle des bois, pour faire de nouvelles recommandations en vue de la prochaine saison de chasse. « S'agissant de la quatrième espèce, le grand tétras, des modalités de gestion sont d'ores et déjà prises dans les départements pour adapter les prélèvements aux dynamiques de population connues. Le CEGA proposera des scénarios de gestion à partir de l'analyse de l'ensemble des travaux scientifiques disponibles », explique le ministère.

Les réactions sur ce projet de décret n'ont pas été longues à s'enregistrer. Si l'association LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) se dit favorable au principe de la gestion adaptive, elle estime qu'elle ne devrait s'appliquer qu'aux espèces en bon état de conservation et non à des espèces en voie de disparition comme les quatre espèces concernées par ce décret.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager