En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'empreinte environnementale des smartphones s'alourdit

Déchets  |    |  Rachel DebrincatActu-Environnement.com

Les chiffres sont éloquents : en dix ans, 100 millions de smartphones ont été vendus en France depuis 2007. Pour 65% des Français qui en possèdent un voire plusieurs, les téléphones intelligents sont devenus incontournables. Mais, les smartphones sont-ils smart pour l'environnement ?, s'interrogent l'Ademe et France nature environnement (FNE). A l'heure des nouvelles sorties médiatisées de smartphones, les deux entités publient un rapport sur l'impact environnemental de ces produits High-tech.

De sa conception à sa distribution, l'empreinte environnementale du smartphone est loin d'être négligeable. Selon l'Ademe, la seule phase de fabrication d'un smartphone compterait pour 3⁄4 de ces impacts, due aux composants électroniques à base de métaux rares. "Il faut mobiliser plus de 70 kg de ressources naturelles pour produire un seul smartphone et chaque appareil peut contenir jusqu'à cinquante métaux différents. L'exploitation des minerais s'accompagne de conséquences désastreuses pour l'environnement mais aussi pour les populations locales, comme en Chine avec le néodyme ou encore en République démocratique du Congo avec le tantale et le cobalt", souligne Héloïse Gaborel, chargée de mission de FNE. L'empreinte énergétique est elle aussi dans le viseur.

Le smartphone parcourt le monde avant de se glisser dans nos poches
 

De plus, même si le téléphone est encore en état, le rapport indique que dans 88% des cas le consommateur en change. Les facteurs sont d'ordre psychologique et social. Mais l'obsolescence est également technique. "Batteries collées et soudées, indisponibilité de pièces de rechange, utilisation de connectiques, de chargeurs et de systèmes d'exploitation exclusifs... Dans la plupart des cas, les smartphones ne sont pas conçus pour être robustes et réparables", détaille le rapport.

Et la fabrication de nouveaux produits se poursuit. Car, selon Erwann Fangeat, ingénieur à l'Ademe : "Seulement 15% des téléphones en fin d'usage sont collectés et au moins 30 millions de téléphones portables dorment dans nos tiroirs." Pourtant un certain nombre d'entre eux pourraient servir à d'autres personnes, ou, être collectés dans les magasins pour être reconditionnés ou recyclés. Le rapport s'attache à donner des conseils pratiques aux consommateurs : appréhender ses besoins d'utilisation, se renseigner sur les caractéristiques des smartphones en s'appuyant notamment sur les labels ou encore envisager la réparation... Les stratégies se multiplient pour donner aux smartphones une seconde vie.

Réactions3 réactions à cet article

 

Quid du Fairphone?? Selon leur communications l'analyse du cycle de vie de leur smartphone pousse justement à réduire l'impact écologique et social (les deux étant extrêmement lié). Qu'en est-il? Cette étude très généraliste ne fait nullement mention des solutions qui s'offrent aux consommacteurs...

kévin | 14 septembre 2017 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Kevin-trop-pressé, ce serait bien de lire le document avant d'affirmer des choses : il est plein de conseils de choix, d'usage, d'entretien etc pour les consommateurs, en faisant en plus référence à de nombreux sites ou compléments..

Mazel | 14 septembre 2017 à 19h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je n'ai pas dis que le document ne contient pas de conseil dans l'entretien et l'utilisation de nos appareils. Au contraire, je trouve le document très fournit sur cela.
Mon reproche est qu'il n'y a pas d'analyse du cas du fairphone dans:
-"DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX CONCENTRES DANS LA PHASE DE FABRICATION"
-"CHOISIR UN SMARTPHONE PLUS «DURABLE»: EST-CE POSSIBLE?"

PS:Mon propos a dut certainement manquer de nuances, désolé.
PSS: l'éclaté de smartphone p11 est celui d'un fairphone.

kévin | 15 septembre 2017 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…