Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Eoliennes offshore : Alstom s'engage avec STX France

Energie  |    |  Sophie Fabrégat

Alstom a signé le 6 décembre un protocole de collaboration exclusive avec STX France. Dans le cadre du deuxième appel d'offres pour l'éolien en mer qui vient de se clôturer, Alstom s'est allié avec EDF Energies nouvelles et le développeur allemand WPD Offshore pour postuler sur les deux projets de parcs au large du Tréport (Seine-Maritime) et entre les îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée). La société est chargée de la fourniture des éoliennes (Haliade 150). STX lui fournira les pièces de transition qui permettront de fixer le mât de l'éolienne à sa fondation monopieu. Alstom rappelle que "les deux groupes travaillent déjà ensemble sur l'assemblage et les fondations des sous-stations offshore pour les marchés à l'export".

Construction des usines et recherche de sous-traitants

Lors du premier appel d'offres, le consortium mené par EDF Energies nouvelles et Alstom avait remporté trois projets de parcs éoliens offshore : Fécamp (498 MW), Courseulles-sur-Mer (450 MW) et Saint-Nazaire (480 MW). Alstom indique que "la construction des deux usines de Saint-Nazaire, où seront fabriqués les alternateurs et nacelles de l'Haliade 150, a débuté au printemps 2013 et se déroule comme prévu. Elle devrait être achevée en 2014". La société prévoit également la construction de deux usines de fabrication de pales et de mâts à Cherbourg. La demande de permis de construire devrait être déposée la semaine prochaine.

"Au total, ces usines créeront à terme 5.000 emplois dont 1.000 directs", indique Alstom, précisant qu' "un travail important d'identification et de qualification des sous-traitants a été réalisé en parallèle, et continue d'avancer grâce à l'intensification des échanges avec les partenaires locaux tels que Neopolia et Vendée Expansion". Des accords pourraient être signés prochainement avec des sous-traitants basés en Loire-Atlantique, Vendée, Basse-Normandie et Haute-Normandie.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]