En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Éolien terrestre : les PPA, un outil incontournable dans la stratégie d'achat de l'entreprise METRO

METRO est la première entreprise à avoir signé un contrat de gré à gré (ou power purchase agreement - PPA) en France pour acheter directement l'électricité produite par un parc éolien. Les détails avec Coralie Lang Damerose, responsable énergie.

Interview  |  Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 18.207.240.35
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
   
Éolien terrestre : les PPA, un outil incontournable dans la stratégie d'achat de l'entreprise METRO
Coralie Lang Damerose
Responsable énergie, METRO
   

Actu-Environnement : METRO a signé, en mars dernier, un PPA avec Agregio, filiale du groupe EDF, pour racheter l'électricité produite par un parc éolien. Comment cette décision s'inscrit-elle dans la stratégie énergétique du groupe ?

Coralie Lang Damerose : Cette décision s'inscrit à la fois dans notre stratégie développement durable et dans notre politique d'achat de l'énergie. METRO s'est engagé à réduire de 60 % son empreinte carbone en France d'ici 2030. Un des leviers pour y parvenir est de réduire notre consommation d'énergie et de la verdir. Depuis 2014, la stratégie énergétique du groupe est centralisée, afin de gérer les achats d'énergie, mais aussi de réaliser des actions d'efficacité énergétique. En cinq ans, la consommation d'énergie a été réduite de 20 %. L'objectif est d'atteindre une baisse de 40 % en 2030.
En parallèle, nous menons une stratégie de diversification sur les achats d'énergie afin de réduire les risques et de sécuriser les volumes. Nous consommons 15 GWh d'électricité par an. Aujourd'hui, notre approvisionnement en électricité provient de l'Arenh (accès régulé à l'électricité nucléaire historique), qui reste très compétitif à 42 €/MWh, et du marché dérégulé de l'énergie. Mais au vu des évolutions attendues et de la volatilité du prix du marché, nous avons souhaité diversifier cet approvisionnement. Nous développons sur nos sites du photovoltaïque en autoconsommation....

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager