En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une nouvelle étude lie pollution de l'air et létalité du coronavirus

Risques  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com

Une nouvelle étude américaine publiée dans la revue médicale MedRxiv relie la pollution de l'air et la létalité du Covid-19.

En se basant sur 90 % des cas de décès liés au coronavirus aux États-Unis depuis le 4 avril, les chercheurs de l'université de Harvard (Boston) démontrent un taux de mortalité accru des patients exposés pendant quinze à vingt ans aux particules fines PM2,5.

Selon leurs conclusions, toute hausse de 1µg/m3 de la teneur atmosphérique en PM2,5 entraînerait un taux de mortalité accru de 15 %. L'étude ne permet pas de trancher quant au rôle direct de la pollution, qui rendrait la population plus sensible au virus, ou sur des effets indirects, qui favoriseraient des maladies cardiovasculaires ou pulmonaires qui augmentent elles-mêmes le risque de mourir du virus. Ou si ces deux effets s'exercent en même temps.

Après une première étude italienne qui corrélait les taux de particules PM10 en suspension et le nombre de personnes atteintes du coronavirus, cette publication établit un nouveau facteur aggravant des effets de la pollution de l'air sur les personnes atteintes par ce virus. De nouvelles études doivent encore confirmer et affiner ces résultats.

Réactions7 réactions à cet article

 

Prudence dans l'interprétation des corrélations statistiques qui ne sont pas une preuve de relation de cause à effet. Ceci est abordé en discussion dans l'article mais pas dans son "message rapide".

ClaudeAimé | 14 avril 2020 à 09h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour
Ces articles ne sont pas des études publiées / articles scientifiques évalués par des pairs scientifiques.
Peu d’intérêt à relayer avec un tel titre qui accentue les inquiétudes des personnes confinées.
Bonne journée

François | 14 avril 2020 à 10h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mais quand est ce que le sanitaire va primer sur l'économique ? ou tout simplement sur le bon sens ? Dans l'art. actu du 9/4 gestion de crise, la fédération FNCCR demande aux délégataires réseaux chaleur d'y aller plein pot avec le bois, Plus polluant, donc de ne pas utiliser l'Effet d'Aubaine du gaz -moins cher !! ( l'économique ne prime même pas dans ce cas ! ) et le gaz aussi MOINS POLLUANT. C'est d'ailleurs connu, puisqu'en cas de pics de pollutions, les préfets demandent aux délégataires "doivent passer du bois au gaz " ! IL y a eu parfois des verdissements de propos de campagne électorale, avec parfois des souhaits exprimés par certains candidats, de faire le gaz majoritaire dans les chaufferies. Hélas, les surenchères entre programmes se sont faites plutôt sur le nombre d'arbres à planter sur le mandat. Ces arbres cachant d'abord les nombreux arbres abattus en ville pour les projets immobiliers, parcs, skate parks, mais aussi la biomasse ( arbres, haies ..) abattue pour alimenter les chaudières bois. Que de destructions de lieux de vie ! navrant !

J Cl M 44 | 14 avril 2020 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ces 2 études sont à prendre avec des pincettes
Heureusement votre présentation se termine bien
"De nouvelles études doivent encore confirmer et affiner ces résultats"
A noter que par ailleurs c'est un lieu commun de dire que les affections respiratoires sont aggravées voire même provoquées par la pollution atmosphérique !

glaudius92 | 14 avril 2020 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mais quand est ce que le sanitaire va primer sur l'économique ? ou tout simplement sur le bon sens ? Dans l'art. actu du 9/4 gestion de crise, la fédération FNCCR demande aux délégataires réseaux chaleur d'y aller plein pot avec le bois, Plus polluant, donc de ne pas utiliser l'Effet d'Aubaine du gaz -moins cher !! ( l'économique ne prime même pas dans ce cas ! ) et demandant moins de maintenance et de présence humaine en cette période de confinement, ET le gaz aussi MOINS POLLUANT ! C'est d'ailleurs connu, puisqu'en cas de pics de pollutions, les préfets demandent aux délégataires "doivent passer du bois au gaz " ! IL y a eu parfois des verdissements de propos de campagne électorale, avec parfois des souhaits exprimés par certains candidats, de faire le gaz majoritaire dans les chaufferies. Hélas, les surenchères entre programmes se sont faites plutôt sur le nombre d'arbres à planter sur le mandat. Ces arbres cachant d'abord les nombreux arbres abattus en ville pour les projets immobiliers, parcs, skate parks, mais aussi la biomasse ( arbres, haies ..) abattue pour alimenter les chaudières bois. Que de destructions de vies et lieux de vie ! navrant !

J Cl M 44 | 15 avril 2020 à 16h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mais quand est ce que le sanitaire va primer sur l'économique ? ou tout simplement sur le bon sens ? Dans l'art. actu du 9/4 gestion de crise, la fédération FNCCR demande aux délégataires réseaux chaleur d'y aller plein pot avec le bois, Plus polluant, donc de ne pas utiliser l'Effet d'Aubaine du gaz -moins cher !! ( l'économique ne prime même pas dans ce cas ! ) et demandant moins de maintenance et de présence humaine en cette période de confinement, ET le gaz aussi MOINS POLLUANT ! C'est d'ailleurs connu, puisqu'en cas de pics de pollutions, les préfets demandent aux délégataires "doivent passer du bois au gaz " ! IL y a eu parfois des verdissements de propos de campagne électorale, avec parfois des souhaits exprimés par certains candidats, de faire le gaz majoritaire dans les chaufferies. Hélas, les surenchères entre programmes se sont faites plutôt sur le nombre d'arbres à planter sur le mandat. Ces arbres cachant d'abord les nombreux arbres abattus en ville pour les projets immobiliers, parcs, skate parks, mais aussi la biomasse ( arbres, haies ..) abattue pour alimenter les chaudières bois. Que de destructions de vies et lieux de vie ! navrant !

J Cl M 44 | 15 avril 2020 à 22h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Apparemment les commentaires ne passent pas sur ce sujet. En attendant de trouver quelques neurones chez les journalistes, les analystes, les experts, les docteurs bac + 25 , , on attend encore plus de morts par la pollution par cette période de propagation de virus ? on stocke sur le cloud .. Apparemment certains près des gens, trouvent des solutions expérimentales, ah ! c'est odieux ça des solutions !! Des chercheurs ( et des médecins ..) qui trouvent des solutions , on en cherche. Des chercheurs qui trouvent on en cherche !!

J Cl M 44 | 16 avril 2020 à 10h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager