Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les eurodéputés veulent une harmonisation de la réglementation sur les matériaux au contact des aliments

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le 6 octobre, le Parlement européen s'est prononcé en faveur d'une harmonisation des exigences de sûreté pour les matériaux en contact avec les denrées alimentaires, utilisés dans les emballages alimentaires, les ustensiles de cuisine et la vaisselle. La réglementation européenne prévoit d'encadrer 17 substances. Mais, actuellement, seulement quatre matériaux font l'objet des mesures spécifiques de sûreté prévues par la législation-cadre communautaire : les plastiques, la céramique, la cellulose régénérée et les matériaux "actifs et intelligents". La Commission européenne "devrait privilégier l'élaboration de mesures européennes spécifiques pour le papier et le carton, les vernis et les revêtements, les métaux et les alliages, les encres d'impression et les adhésifs", estiment les députés qui ont adopté une résolution en ce sens par 559 voix pour, 31 contre et 26 abstentions.

En dehors des quatre substances encadrées au niveau européen, les matériaux en contact avec les produits alimentaires sont réglementés par les Etats membres. "L'absence de critères harmonisés pose problème aux consommateurs, aux entreprises et aux autorités", estiment les députés rappelant que différentes études ont montré que certaines substances présentes dans les emballages sont dangereuses pour la santé.

Une étude menée par le service de recherche du Parlement européen, montre qu'un certain nombre de substances présentes dans les matériaux de contact alimentaire n'ont pas été évaluées. C'est notamment le cas des impuretés ou des réactions chimiques présentes dans le matériau fini. "Selon l'étude, il existe un large consensus entre toutes les parties prenantes selon lequel l'absence de mesures uniformes est préjudiciable à la santé publique et à la protection de l'environnement", explique le Parlement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Entretien et maintenance des VMC et Centrales de traitement d'air FHV - France Hygiène Ventilation