En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le projet Europacity déclaré incompatible avec le développement durable

Aménagement  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com
Le projet Europacity déclaré incompatible avec le développement durable

Le projet controversé de centre de loisirs géant Europacity, qui devrait voir le jour au nord-est de Paris d'ici à 2024, a reçu un avis défavorable dans le cadre de l'enquête publique relative à la révision du Plan local d'urbanisme de la commune de Gonesse (Val-d'Oise) ouverte du 15 mars au 30 juin 2017.

Le rapport du commissaire enquêteur, rendu public le 23 août, souligne quatre points d'impacts ''très négatifs'' : sur la biodiversité et les milieux naturels avec une perte de 3,5 hectares de zones humides, une hausse des gaz à effet de serre et polluants atmosphériques liée aux déplacements vers le Triangle de Gonesse, la consommation de 260 hectares cultivables par la zone d'aménagement concerté (ZAC), et une augmentation de la production de déchets liée aux activités sur le futur Triangle. Il estime que ''le point majeur à retenir est que le projet n'est pas sans impact sur l'environnement malgré de nombreux points positifs et très positifs''.

Des impacts qui contredisent la protection du climat et des terres cultivables

Dans ses conclusions, le commissaire enquêteur, désigné par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, considère que ''le projet prend en compte l'évolution du contexte démographique, économique, environnemental et social dans une démarche de développement durable peu convaincante quel que soit le pilier considéré'', estimant que même les objectifs en matière d'emploi sont peu compatibles avec le niveau de formation local. Le projet du Triangle de Gonesse ''présente des impacts environnementaux négatifs à très négatifs qui vont à l'inverse des grandes orientations de politiques nationales et internationales en matière de lutte contre la disparition des terres agricoles, de lutte contre le réchauffement climatique''.

En outre, Europacity aurait des impacts écologiques, économiques et sociaux ''d'une échelle très supérieure à celle du territoire communal'', conclut l'enquête, qui propose de soumettre le projet dans le cadre élargi d'un Plan local d'urbanisme intercommunal.

L'avis, à valeur consultative, préconise de diminuer la consommation de terres agricoles et de mener une réflexion pour intégrer les zones d'activités actuelles. Il souligne la nécessité d'inscrire le territoire de Gonesse dans le Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) d'Ile-de-France en tenant compte des continuités écologiques, des zones humides, des terres agricoles et des cours d'eau à préserver. Portés par les opposants aux projets, trois recours sont en instance devant les juridictions françaises et européennes. La ville de Gonesse fera connaître sa réaction durant la première quinzaine de septembre, peut-on lire sur son site.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…