Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Filière fluviale : le Gouvernement doit valider un plan d'action d'ici juin 2016

Transport  |    |  Dorothée Laperche

"A partir des propositions formulées par les différents groupes de travail, j'engage dorénavant la phase de rédaction du plan d'action autour de la compétitivité, l'innovation et la sécurité, ainsi que du développement commercial du transport fluvial", a assuré Alain Vidalies, secrétaire d'Etat en charge des Transports, à l'occasion de la Conférence nationale sur le fret fluvial.

Trois groupes de travail avaient en effet été lancés en octobre 2014 : l'un sur les nouvelles filières, l'autre sur l'insertion dans la chaîne logistique, la qualité de service de l'infrastructure et le dernier sur la compétitivité des entreprises du transport fluvial.

Ces derniers ont identifié six leviers d'actions. Tout d'abord, le renouvellement de la flotte nécessite la mise en place d'outils de financement tels que des plans pluriannuels. Ensuite, ils estiment que la formation initiale doit évoluer et s'inscrire dans une chaîne logistique multimodale. Les groupes de travail ont également souligné le nécessaire respect des normes de sécurité par les bateaux. Ils souhaitent pouvoir identifier les freins à l'augmentation des volumes transportés par le fleuve pour chaque filière. Pour eux, l'organisation doit s'envisager par axe ou par bassin fluvial afin de traiter les spécificités de chacun. Enfin, ils préconisent l'intégration du mode fluvial dans la chaîne logistique, du port jusqu'au client final (bénéficiant de la même façon que les autres modes de mécanismes incitatifs ou de formation des logisticiens).

Le plan engagé par Alain Vidalies s'appuiera sur deux groupes de travail qui travailleront, pour l'un, sur la compétitivité, l'innovation et la sécurité, et pour l'autre, le développement commercial. Les actions du plan seront détaillées en juin 2016, selon le Gouvernement.

Pour mémoire, le Grenelle de l'environnement avait fixé un objectif de 25% du transport de marchandises par le fret ferroviaire et fluvial en 2022. En 2013, le trafic fluvial affichait une part de marché de 3,9% contre 15,7% pour le fer et 80,4% pour la route, selon le Gouvernement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager