En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les collectivités devront s'impliquer dans la relance du fret ferroviaire

Transport  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Lors de la troisième conférence pour la relance du fret ferroviaire, le 12 décembre, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a insisté, auprès des participants (transporteurs, chargeurs, gestionnaires d'infrastructures, organisations syndicales…), sur la nécessité de sauvegarder le fret territorial. L'entretien des lignes locales (le "réseau capillaire") pourrait être financé par les entreprises et les collectivités locales, "dans le cadre d'un pacte économique sur des bassins d'emploi". La mise en place de ces démarches locales a été décidée lors de la conférence. La gestion des lignes locales pourrait être confiée à des opérateurs ferroviaires de proximité (OFP).

Le secrétaire d'Etat a également rappelé le rôle que joueront à l'avenir les ports : "Ce rôle découle de la stratégie nationale portuaire lancée en 2013, et déclinée dans les projets stratégiques des grands ports. Les ports, véritables portes d'entrée et de sortie de la France dans les échanges internationaux, ont désormais un rôle d'animateur et de facilitateur du report modal vers le fer de leurs flux de marchandises". La loi portant réforme ferroviaire prévoit d'ailleurs que les ports puissent devenir propriétaires des voies ferrées sur leur domaine.

Un observatoire du fret et plusieurs rendez-vous

Alain Vidalies a salué l'annonce de la création, par Réseau ferré de France (RFF), d'un observatoire de la qualité des circulations fret. Grâce à la mise en place d'indicateurs, ce dispositif va permettre "l'amélioration continue de la performance du fret ferroviaire afin de le rendre à nouveau attractif au regard des autres modes de transports de marchandises", estime le secrétaire d'Etat.

Ce dernier a également annoncé l'organisation d'un rendez-vous d'affaire du fret ferroviaire "au cours de la semaine internationale du transport et de la logistique (SITL) qui se tiendra à Paris fin mars 2015". La prochaine conférence pour la relance du fret ferroviaire se tiendra mi-2015.

Lors du Grenelle de l'environnement, des objectifs ambitieux ont été fixés en matière de développement du fret ferroviaire et fluvial. Il devrait représenter 25% du transport de marchandises en 2022. Mais, entre 2000 et 2012, sa part est passée de 17% à 8% en 2013. La loi portant réforme ferroviaire prévoit de fixer de nouveaux objectifs à SNCF Mobilités (structure dédiée à l'exploitation des trains). Une démarche de simplification de la réglementation ferroviaire est en cours, a également rappelé Alain Vidalies. Elle "doit permettre de retrouver un modèle économique adapté à ces lignes, sans en dégrader la sécurité qui reste la première des priorités".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager